LES TABLETTES D'ÉMERAUDE
DE THOTH L'ATLANTE


Tablette 8

La Clef des Mystèrse




À toi, Ô homme, je t’ai donné mes connaissances. Je t'ai donné la Lumière. Écoute maintenant et reçois ma sagesse apportée des plans spatiaux au-dessus et au-delà.

Ce n’est pas comme homme que je suis devenu libre des dimensions et des plans. Dans chacun, j’ai pris un nouveau corps. Dans chacun, j’ai changé de forme. Je sais maintenant que le sans forme précède la forme.

Grande est la sagesse des Sept, Ils sont les Puissants de l'au-delà. Ils se manifestent par leur pouvoir, ils sont remplis par la force de l’au-delà.

Écoute ces paroles de sagesse. Écoute et faites-les tiennes. Trouve en eux le sans forme. Le mystère n'est qu'une connaissance cachée. Connais-le et dévoile-le. Trouve la sagesse profondément enfouie et soit maître des ténèbres et de la Lumière.

Les mystères sont profonds autour de toi, les secrets cachés et anciens. Cherche parmi les CLEFS de ma Sagesse. Tu trouveras sûrement le chemin. La porte d'accès au pouvoir est secrète, mais celui qui l’atteint recevra. Regarde la Lumière! Ô mon frère. Ouvre et tu recevras. Dépêche-toi de traverser la vallée des ténèbres. Surmonte le résident de la nuit. Garde toujours tes yeux sur la dimension de la LUMIÈRE, et tu seras Un avec la LUMIÈRE.

Les hommes sont en train de changer de forme qui ne sont pas de ce monde. Ils grandissent vers le sans forme, un plan sur le cycle au-dessus. Tu sais, tu dois devenir sans forme avant d'être avec la LUMIÈRE,

Ô homme, écoute ma voix, parlant des voies vers la Lumière, montrant le chemin de l'accomplissement, quand tu seras Un avec la Lumière.

Cherche les mystères du cœur de la Terre. Apprends la loi qui existe, qui tient les étoiles dans un équilibre par la force de la brume primordiale. Cherche la flamme de la Vie Terrestre. Baigne dans l'éclat de sa flamme. Suis la voie à trois coins. Jusqu'à ce que tu sois aussi une flamme.

Je parle avec des mots sans voix à ceux qui demeurent en bas. Entre dans le temple bleu et baigne-toi dans le feu de toute vie.

Sache, Ô homme, tu es complexe, un être de terre et de feu. Laisse ta flamme briller. Sois seulement le feu.

La sagesse est cachée dans les ténèbres. Lorsque allumée par la flamme de l'âme, trouve la sagesse et naît à la Lumière, comme un soleil de Lumière sans forme. Tu chercheras toujours plus de sagesse. Trouve-la au cœur de la flamme. Sache que c’est seulement en luttant que la Lumière se répand dans ton cerveau. Maintenant, j'ai parlé avec sagesse. Écoute ma voix et obéie. Déchire les voiles des ténèbres. Brille comme une Lumière sur le chemin.

Je parle de l'Ancienne Atlantide, je parle des jours du Royaume des Ombres, je parle de la venue des enfants de l’Ombre. Ils furent appelés des grandes profondeurs par la sagesse des hommes de la Terre, ils furent appelés dans le but de gagner un grand pouvoir.

Loin dans le passé avant l'existence de l'Atlantide, il y avait des hommes qui étaient plongés dans les ténèbres, en utilisant la magie noire, en appelant les êtres des profonds en dessous de nous. Ils sont venus dans ce cycle. Ils étaient sans forme, d'une autre vibration, existants mais invisibles pour les enfants des hommes de la Terre. Ce n'est que par le sang qu'ils ont pu avoir une forme comme un être. Ce n’est que comme homme qu'ils peuvent vivres dans le monde.

Dans le passé, ils ont été vaincus par les Maîtres, ils furent conduits en dessous à l'endroit d'où ils sont venus. Mais il y en a qui sont restés, cachés dans les espaces et les plans inconnus de l'homme. Ils ont vécu en Atlantide comme des ombres, mais parfois ils sont apparus parmi les hommes. Oui, quand le sang a été offert, ils sont venus habiter parmi les hommes.

Sous la forme de l'homme, ils sont parmi nous, mais seulement vues en apparence comme des hommes. Ils avaient des têtes de serpents quand le déguisement était enlevé, mais ils apparaissaient à l'homme comme des hommes parmi les hommes. Ils se sont infiltrés dans les conseils, prennent des formes semblables aux hommes. Tuant par leurs arts les chefs des royaumes, prenant leur forme et dominant les hommes. Ce n'est que par magie qu'ils pouvaient être découverts.

Ce n'est que par le son que leurs visages pouvaient être vus. Du royaume des ombres ils ont cherché à détruire l'homme et régner à sa place.

Mais, sache que les Maîtres étaient puissants en magie, capables de soulever le voile de la face du serpent, capables de le renvoyer chez lui. Les Maîtres sont venus à l'homme et lui ont appris le secret, la VERBE que seul un homme peut prononcer. C’est ainsi qu’ils ont pu soulever le voile du serpent et le chasser des hommes.

Cependant, prends garde, le serpent vit encore dans un lieu et peut s’ouvrir sur le monde. Il se déplace invisible parmi le monde, dans les endroits où des rites sont prononcés. Encore une fois, alors que le temps passe, ils peuvent prendre l'apparence des hommes.

Ils peuvent être invoqués par le maître, celui qui connaît le blanc ou le noir, mais seul le maître blanc peut les contrôler et les lier alors qu’ils sont dans la chair.

Ne cherche pas le royaume des ombres, car le mal y apparaît sûrement. C’est seulement le maître de la Lumière qui peut vaincre l'ombre de la peur.

Sachez, Ô mon frère, cette peur est un obstacle formidable. Sois maître de tout dans la Lumière, alors l'ombre va bientôt disparaître. Écoute et tient compte de ma sagesse, la voix de la LUMIÈRE est claire. Ne cherche pas la vallée de l'ombre, seule la LUMIÈRE apparaîtra.

Écoute, Ô homme, de la profondeur de ma sagesse. Je te parle de la connaissance cachée à l'homme. J'ai été loin dans mon voyage à travers l’ESPACE-TEMPS, même à la limite de l'espace de ce cycle. J’ai vu les Chiens de la Barrière, guettant celui qui la passerait. Dans cet espace où le temps n'existe pas, j'ai senti faiblement les gardiens des cycles. Se déplaçant seulement à travers les angles. Ils ne sont pas libres dans les dimensions incurvées.

Étranges et terribles sont les Chiens de la Barrière. Suis leur conscience jusqu'aux limites de l'espace. Ne pense pas y échapper en entrant dans ton corps, ils poursuivent l'âme à travers les angles. Seul le cercle peut te protéger, te sauver des griffes du RÉSIDENT des ANGLES

Une fois, dans le passé, j'ai approché la grande Barrière, et vu sur les rivages où le temps n'existe pas, les formes sans forme des Chiens de la Barrière. Oui, je me suis caché au milieu du temps, où je les ai trouvés; et ils m’ont flairé de loin, ils se sont levés et ont crié semblable à une grande cloche qui pouvait être entendue de cycle en cycle, et qui peut se mouvoir à travers l'espace vers mon âme.

J'ai fui, puis je suis passé très vite devant eux, de retour de la fin d’un temps impensable. Mais, après, ils m’ont poursuivi, se déplaçant dans des angles étranges et inconnus de l'homme. Sur les côtes grises de l’ESPACE-TEMPS, j'ai trouvé les Chiens de la Barrière, voraces pour l'âme qui va dans l'au-delà.

J'ai fui en faisant des cercles vers mon corps. Ils m’ont suivi très vite. Oui, après moi, les dévoreurs m’ont suivi, cherchant par les angles à dévorer mon âme.

Oui, apprends homme, que l'âme qui ose passer la Barrière peut être retenue en servitude par les Chiens dans l'au-delà du temps, retenue jusqu'à ce que le cycle soit terminé et, laissée en arrière jusqu’à ce que la conscience quitte.

Je suis entré dans mon corps. En créant des cercles qui ne connaissent pas les angles, en créant des configurations que ma forme pouvait former. En faisant des cercles avec mon corps, et j’ai perdu les poursuivants dans les cercles du temps. Mais, encore, quand je suis libre de mon corps, je dois être prudent et ne jamais me déplacer dans les angles, sinon mon âme ne pourra jamais être libre.

Apprends, que les Chiens de la Barrière se déplacent uniquement à travers des angles et jamais par des courbes dans l'espace. C’est seulement en te déplaçant par les courbes que tu pourras leur échapper, car dans les angles ils te poursuivront. Ô homme, prends garde à mon avertissement; cherche à ne pas laisser la porte ouverte vers l'au-delà. Très peu ont réussi à passer la Barrière vers la grande LUMIÈRE qui brille dans l’au-delà. Car tu sais, même les résidents cherchent de telles âmes pour les retenir en esclavage.

Écoute, Ô homme, et prends garde à mon avertissement; cherche à ne pas te déplacer par des angles mais par des courbes, Et quand tu es libre de ton corps, écoute bien si le son résonne clair comme celui d'un chien ou comme une cloche à travers ton être, alors fuis vers ton corps en faisant des cercles, ne pénètre pas dans la brume qui est en avant.

Quand tu es revenu dans la forme dans laquelle tu as habité, utilise la croix et le cercle combinés. Ouvre la bouche et utilise ta voix. Prononce la PAROLE et tu seras libre. C’est seulement celui qui est dans la LUMIÈRE qui peut vraiment espérer passer par les gardiens du chemin. Et puis il doit se déplacer à travers des courbes et des angles étranges qui sont formés dans des directions inconnues de l'homme.

Écoute, Ô homme, et prends garde à mon avertissement. Ne tente pas de passer les gardiens sur le chemin. Plutôt tu dois chercher à gagner ta propre Lumière et te préparer à passer sur le chemin.

La LUMIÈRE est ta fin ultime, Ô mon frère. Cherche et trouve toujours la Lumière sur le chemin.