LES TABLETTES D'ÉMERAUDE
DE THOTH L'ATLANTE


Tablette 3

La clef de la sagesse



Moi, Thoth, l'Atlante, je donne de ma sagesse, je donne de ma connaissance, je donne de mon pouvoir. Je donne gratuitement aux enfants des hommes. Je leur donne aussi la sagesse afin de briller à travers le monde du voile de la nuit.

La sagesse est pouvoir et le pouvoir est sagesse, l'un avec l'autre, en perfection avec le Tout.

Ne sois pas fier, Ô homme, dans ta sagesse. Cause avec les ignorants aussi bien qu’avec les sages. Si l'on vient à toi, plein de connaissances, écoute et prends garde, car la sagesse est tout.

Ne garde pas le silence quand le mal est dit à propos de la Vérité tout comme la Lumière du soleil brille au-dessus de tout. Celui qui transgresse la Loi sera puni, car c’est seulement par la loi que vient la liberté des hommes. Ne te laisse pas envahir par la peur car la peur est une servitude, une chaîne qui lie l’obscurité aux hommes.

Durant ta vie suit ton cœur. As-tu plus que ce que tu as demandé. Quand tu as acquis la richesse, suis ton cœur, parce que cela ne sert à rien si ton cœur est accablé. Tu ne perdras pas ton temps si tu suis ton cœur. Elle est détestée de l'âme.

Ceux qui sont guidés ne s'égarent pas, mais ceux qui sont perdus ne peuvent pas trouver le droit chemin. Si tu vas parmi les hommes, fais-le pour eux, l'Amour, c’est le commencement et la fin du cœur.

Si l'on vient à toi pour un conseil, laisse-le parler librement, que la raison pour laquelle il vient à toi soit faite. S'il hésite à ouvrir son cœur, c'est parce que toi, tu le juges, ou tu le fais mal.

Ne répète pas de propos extravagant, ni ne les écoute, car ces paroles ne sont pas en équilibre. Ne parle pas, afin qu'il puisse reconnaître la sagesse en toi.

Le silence est un grand profit. Une abondance de paroles ne profite à rien. N’exalte pas ton cœur au-dessus des enfants des hommes, de peur que tu sois amené plus bas que la poussière.

Si tu es grand parmi les hommes, soit honoré pour la connaissance et la douceur. Si tu cherches à connaître la nature d'un ami, ne demande pas à son compagnon, mais passe un moment seul avec lui. Discute avec lui, testant son cœur par ses paroles et son attitude.

Ce qui entre dans un magasin doit en sortir, et les choses qui sont à toi doivent être partagées avec un ami.

La connaissance est considérée comme ignorance par le fou, et les choses qui sont profitables pour lui elles sont nuisibles. Il vit dans la mort. C'est donc sa nourriture.

L'homme sage laisse déborder son cœur mais garde le silence dans sa bouche. Ô homme, écoute la voix de la sagesse; écoute la voix de la Lumière.

Les mystères sont dans le Cosmos, si dévoilés cela remplit le monde de Lumière. Celui qui veut être libre de l’attachement de l’obscurité doit d'abord séparer le matériel de l'immatériel, le feu de la terre; car sait que, alors que la terre descend avec la terre, de même le feu monte avec le feu et devient un avec le feu. Celui qui connaît le feu qui est à l'intérieur de lui s’élèvera au feu éternel et y demeurera pour l’éternité.

Le feu, le feu intérieur, est le plus puissant de toutes les forces, car cela peut tout vaincre et pénètre toutes les choses de la Terre. L'homme se soutient seulement sur ce qui résiste. Donc, la Terre doit résister à l'homme, si non elle n'existe pas.

Tous les yeux n’ont pas la même vision, pour un individu, un objet apparaît sous une forme et une couleur et pour des yeux différents, c’est autre chose. Alors aussi le feu infini, change de couleur en couleur, ce n'est jamais le même d’un jour à l’autre.

Moi THOTH, ainsi je parle de ma sagesse, l’homme est un feu qui brûle à travers la nuit; il ne s'éteint jamais par le voile de l’obscurité, il ne s’éteint jamais par le voile de la nuit.

Dans le cœur des hommes, j'ai regardé par ma sagesse, j’ai trouvé qu’ils n’étaient pas libres de la dépendance de l’effort. Libère des labeurs, ton feu, ô mon frère, de peur d'être enterré dans l'ombre de la nuit!

Écoute, Ô homme, et dresse la liste de cette sagesse: où le nom et la forme cessent-ils? Seulement dans la conscience, invisible, dans une force infinie de rayonnement lumineux. Les formes qui sont créées, en animent leurs visions, sont vraiment un effet qui suit la cause.

L'homme, c’est une étoile attachée à un corps, jusqu'à la fin, il est libéré à travers ses conflits. C’est seulement en luttant et en faisant un effort que l'étoile en toi s'épanouie dans une nouvelle vie. Celui qui connaît le commencement de toutes choses, libre est son étoile du royaume de la nuit.

Rappel-toi, Ô homme, que tout ce qui existe est seulement une autre forme de ce qui n'existe pas. Tout est passé dans un autre être et toi-même ne fait pas exception.

Considère la Loi, car tout est Loi. Ne cherche pas ce qui n'est pas la Loi, car cela n'existe que dans les illusions des sens. La sagesse vient à tous ses enfants comme ils viennent à la sagesse.

Tout au long des âges, la Lumière a été cachée. Réveille-toi, homme, et sois sage.

Profondément dans les mystères de la vie j'ai voyagé, cherchant et cherchant ce qui est caché.

Écoute-moi, homme, et sois sage. Loin sous la croûte terrestre, dans les Salles d'Amenti, j'ai vu des mystères qui sont cachés aux hommes.

J'ai parcouru le profond passage caché, cherchant la Lumière qui est la Vie parmi les hommes. Là-bas, sous les Fleurs de la vie, j'ai cherché les cœurs et les secrets des hommes. J'ai trouvé que l'homme ne vit que dans l’obscurité, la Lumière du grand feu est cachée à l'intérieur.

Devant les Seigneurs de l’Amenti caché j'ai appris la sagesse que je donne aux hommes.

Les Maîtres sont de la grande Sagesse Secrète, apportée du futur de l'infini. Ils sont Sept, les Seigneurs d'Amenti, suzerains des Enfants du Matin, Soleils des Cycles, Maîtres de la Sagesse.

Ils n’ont pas de forme, pas comme les enfants des hommes. TROIS, QUATRE, CINQ ET SIX, SEPT, HUIT, NEUF sont les titres des Maîtres des hommes.

Provenant du futur, sans forme mais avec forme, ils sont venus en tant qu'enseignants pour les enfants des hommes. Ils vivent pour toujours, mais pas comme les vivants, non liés à la vie et pourtant libres de la mort.

Ils gouvernent pour toujours avec une sagesse infinie, liés mais non liés aux Salles sombres de la Mort. Ils ont la vie en eux, mais une vie qui n'est pas la vie, libres de tous sont les Seigneurs du Tout.

D'eux vient le Logos, ce sont des instruments qui ont le pouvoir sur tout. Vastes sont leurs limites, pourtant cachés dans la petitesse, formés par le sans forme, connus et pourtant inconnus.

TROIS détient la clef de toute magie cachée, il est le créateur des salles de la Mort; il envoie son pouvoir, enveloppe avec l’obscurité, attache les âmes des enfants des hommes; envoie l’obscurité, attache la force de l'âme; régisseur du négatif pour les enfants des hommes.

QUATRE est celui qui libère le pouvoir. Il est le Seigneur, de la vie des enfants des hommes. La Lumière est son corps, la flamme est son expression; il libère les âmes des enfants des hommes.

CINQ est le maître, le Seigneur de toute clef de la magie de la Parole qui résonne parmi les hommes.

SIX est le Seigneur de la Lumière, du chemin caché, du chemin des âmes des enfants des hommes.

SEPT est celui qui est le Seigneur de l'immensité, maître de l'Espace et de la clef des Temps.

HUIT est celui qui arrange le progrès; pèse et équilibre le voyage des hommes

NEUF est le père, vaste est son expression, avec forme et change à partir du sans forme.

Médite sur les symboles que je te donne. Ils sont les clefs, bien que cachées des hommes.

Monte toujours plus haut, Ô âme du matin. Tourne tes pensées vers la Lumière et la Vie. Trouve les clefs des nombres que je t'apporte, la Lumière sur le chemin de la vie à la vie.

Cherche avec sagesse. Tourne tes pensées vers l'intérieur. Ne ferme pas ton mental à la fleur de la Lumière.

Place dans ton corps une image formée par la pensée. Pense aux nombres qui te mènent à la vie.

Clair est le chemin vers celui qui a la sagesse. Il ouvre la porte au Royaume de Lumière.

Répands tes flammes comme un Soleil du matin. Ferme l'obscurité et vit dans le jour.

Prends avec toi, Ô homme! Comme une partie de ton être, les Sept qui sont mais ne sont pas comme ils semblent. Ouvre-toi, Ô homme! Prends ma sagesse. Suis le chemin dans la direction que j'ai pris.

Maîtres de Sagesse, SOLEIL de la LUMIÈRE du MATIN et de la VIE pour les enfants des hommes.