LES TABLETTES D'ÉMERAUDE
DE THOTH L'ATLANTE


Tablette 1

L'histoire de Thoth, l'Atlante



Moi, Thoth, l'Atlante, maître des mystères, gardien des archives, roi puissant, magicien et sage, vivant de génération en génération, étant sur le point de passer dans les Salles d'Amenti, installé pour la guidance de ceux qui viendront après, pour recevoir ces archives de la puissante sagesse de la Grande Atlantide.

Dans la grande ville de KEOR sur l'île de UDAL, dans un passé lointain, j'ai débuté cette incarnation. Pas comme les petits hommes de l'époque actuelle où les puissants de l’Atlantide vivaient et mouraient, mais plutôt d'Ère en Ère en renouvelant leur vie dans les Salles d'Amenti où la rivière de la vie coule éternellement vers l’infini.

Cent fois dix j’ai descendu la voie obscure qui conduit à la Lumière, et autant de fois je suis monté de l’obscurité à la Lumière, ma force et mon pouvoir renouvelés.

Maintenant, pour un temps, je descends, et les hommes de KHEM (Khem nom alchimique dans l'Egypte ancienne) ne me reconnaîtront plus.

Mais dans un temps encore à venir, je me relèverai, puissant et fort, demandant des comptes à ceux qui sont restés derrière moi.

Alors, prends garde, Ô homme de KHEM, si tu as faussement trahi mon enseignement, je te jetterai de ta hauteur dans l’obscurité des cavernes d'où tu es venu.

Ne trahissez pas mes secrets aux hommes du Nord ou aux hommes du Sud de peur que ma malédiction ne tombe sur toi.

Souviens-toi et prends garde à mes paroles, car sûrement je reviendrai, et exigerais de ce que tu as reçu. Oui, même au-delà du temps et au-delà de la mort je vais revenir, pour récompenser ou punir, comme une confiance partagée.

Grand était mon peuple dans les jours anciens, bien au-delà de ce que conçoivent les petites personnes autour de moi; connaissant la sagesse de l'ancien, cherchant loin dans le cœur de l'infini les connaissances qui appartenaient à la jeunesse de la Terre.

Sages étions-nous avec la sagesse, les Enfants de Lumière habitaient parmi nous. Fort étions-nous avec le pouvoir provenant du feu éternel.

Et de tout cela, le plus grand parmi les enfants des hommes était mon père, THOTME, Gardien du grand Temple, en lien entre les Enfants de la Lumière qui habitaient dans le Temple et les races d'hommes qui habitaient les dix îles.


Mandataire, auprès des Trois, Résident de UDAL, il parlait aux rois avec la voix qui doit être obéie.

Puis, je suis arrivé d'un enfant à l'âge adulte, les anciens mystères me furent enseignés par mon père, jusqu'à ce que tout croisse dans le feu de la sagesse, jusqu'à ce qu'il éclate en une flamme dévorante.

Plus aucun désir que l'acquisition de la sagesse. Jusqu'à un beau jour, un ordre venant du Résident du Temple où je suis amené devant lui. Peu de gens parmi les enfants des hommes ont regardé ce majestueux visage et ont survécu, car non pas comme les fils des hommes sont les Enfants de la Lumière lorsqu’ils ne sont pas incarnés dans un corps physique.

J'ai été choisi parmi les fils des hommes, enseigné par le Résident afin que ses buts soient accomplis, buts encore à naître dans la matrice du temps.

J'ai longtemps habité le Temple, apprenant toujours et toujours plus de sagesse, jusqu'à ce que je m’approche aussi de la Lumière émise par le grand feu.

Il me fut enseigné, le chemin de l’Amenti, le monde souterrain où le grand roi siège sur son trône de puissance.

Je me suis incliné profondément devant les Seigneurs de la Vie et les Seigneurs de la Mort afin de recevoir comme cadeau la Clef de la Vie.

J’étais libre des Salles d'Amenti, non lié par la mort au cercle de la vie. Loin dans les étoiles j'ai voyagé jusqu'à ce que l'espace et le temps deviennent comme rien.

Puis, après avoir bu profondément dans la coupe de la sagesse, j'ai regardé dans les cœurs des hommes et là j'ai trouvé de plus grands mystères et j’étais heureux. C’est seulement dans la recherche de la vérité que mon âme peut être calme et que la flamme à l'intérieur s’éteigne.

À travers les âges j'ai vécu, afin de voir ceux qui m'entourent goûter à la coupe de la mort et revenir à la Lumière de la vie.

Peu à peu des Royaumes de l'Atlantide sont passés des vagues de conscience qui avaient été une avec moi, seulement pour être remplacées par la reproduction d'une étoile inférieure.

En obéissance à la loi, la parole du Maître s'est développée en fleur. Vers le bas, dans l'obscurité, s’est tourné les pensées des Atlantes, jusqu'à ce que finalement dans cette colère, surgisse de son AGWANTI, (palanquin), le Résident prononçant la Parole, appelant le pouvoir.

Profondément dans le cœur de la Terre, les fils d'Amenti ont entendu, et entendent, dirigent le changement de la fleur du feu qui brûle éternellement, en changeant et en déplaçant, en utilisant le LOGOS, jusqu'à ce que ce grand feu ait changé de direction.


Sur le monde, alors s’est brisé les grandes eaux, noyades et naufrages, changeant l'équilibre de la Terre jusqu'à ce que seulement le Temple de la Lumière reste debout sur la grande montagne de UDAL, s'élevant toujours hors de l'eau; il y en avait qui vivaient, sauvés de la ruée des fontaines.

Le maître m’appela à lui, en disant: Rassemble mon peuple. Prends-le avec les arts que tu as appris, loin à travers les eaux, jusqu'à ce que vous atteigniez la Terre des barbares poilus, demeurant dans les grottes du désert. Suis le plan que tu connais.

J’ai alors rassemblé mon peuple et entré dans le grand vaisseau du Maître. Vers le haut nous nous sommes élevés dès le matin. Le Temple derrière nous gisait dans l’obscurité. Soudain, au-dessus de lui s’éleva les eaux. Disparu de la Terre, jusqu'à temps fixé, ainsi était le grand Temple.

Très vite nous avons fui vers le soleil du matin, jusqu'à ce que nous ayons en vue la Terre des enfants de KHEM. Enragés, ils sont venus avec des gourdins et des lances, se soulevant dans la colère, cherchant à tuer et à détruire complètement les Fils de l'Atlantide.

Puis j'ai élevé mon personnel et dirigé un rayon de vibration, les frappant encore dans leurs pas comme des fragments de pierre de la montagne.

Alors, je leur ai parlé avec des mots calmes et paisibles, en leur décrivant la puissance de l'Atlantide, disant que nous étions des enfants du Soleil et ses messagers. Je les ai vaincus par ma démonstration de la science magique, jusqu'à mes pieds ils ont rampé, quand je les ai relâchés.

Nous avons longtemps habité au pays de KHEM, longtemps et encore longtemps. Obéissant aux ordres du Maître, qui, en dormant, vit éternellement, j'ai envoyé les Fils de l'Atlantide, je les ai envoyés dans plusieurs directions, de la matrice du temps la sagesse pourrait s’élever à nouveau dans ses enfants.

J'ai longtemps vécu au pays de KHEM, faisant de grandes œuvres par la sagesse qui est en moi.
Grandissant vers la Lumière de la connaissance, les enfants de KHEM furent arrosés par les pluies de ma sagesse.

J’ai ouvert un chemin vers l’Amenti afin que je puisse conserver mes pouvoirs, vivant d'âge en âge comme un Soleil de l'Atlantide, en gardant la sagesse, en préservant les archives.

Très grands ont grandi les fils de KHEM, conquérant les gens autour d'eux, croissant lentement dans la force de l'âme.

Maintenant, pour un temps, je vais parmi eux dans les Salles obscures d'Amenti, profondément dans les Salles sous la Terre, devant les Seigneurs des pouvoirs, face à face une fois de plus avec le Résident.

J’ai élevé au-dessus de l'entrée, une porte, un portail menant à l’Amenti.

Peu de gens auraient le courage d'oser, peu passent le portail de l'obscure Amenti. J’ai élevé au-dessus du passage, une énorme pyramide, en utilisant le pouvoir qui surmonte la force Terrestre (gravitée). Dans un endroit profond et plus profond encore, j’ai installé une pièce ou une chambre; à partir de cette sculpture j’ai construit un passage circulaire atteignant presque le grand sommet.

Là dans l'apex, j’ai installé un cristal, qui envoie un rayon dans l’« Espace-Temps », tirant ainsi la force de l'éther, se concentrant sur le portail vers l’Amenti.

J’ai construit d'autres chambres, les laissant vides à ceux qui regardent, mais en eux sont cachées les clefs d’Amenti. Celui qui dans son courage, oserait s’avancer dans les royaumes obscurs, qu'il soit purifié d'abord par un long jeûne.

Allongé dans le sarcophage de pierre dans ma chambre. Alors, je lui révèlerais les grands mystères. Bientôt il suivra, où je le rencontrerai, même dans l’obscurité de la Terre, je le rencontrerai, moi, Thoth, le Seigneur de la Sagesse, je le rencontrais et le retiendrais et demeurais avec lui pour toujours.

J'ai construit la Grande Pyramide, modelé sur la pyramide de la force de la Terre, afin qu’elle brûle éternellement et qu’elle demeure à travers les âges.

En cela, j'ai inscrit ma connaissance de la « Science Magique » pour qu’elle soit toujours ici quand je reviens d'Amenti, ainsi, lorsque je dors dans les Salles d'Amenti, mon Âme erre librement pour s'incarner, demeurant parmi les hommes sous cette forme ou une autre. (Hermès, trois fois né.)

Je suis un émissaire sur Terre, du Résident, accomplissant ses ordres, beaucoup pourraient être élevés. Maintenant, je reviens aux Salles d'Amenti, laissant derrière moi une partie de ma sagesse. Préserve-toi et garde les ordres du Résident: Lève toujours plus haut tes yeux vers la Lumière.

Sûrement quand le temps sera venu, tu seras un avec le Maître, sûrement tu seras un avec le Maître, sûrement tu seras un avec le TOUT.

Maintenant, je m'en vais. Connaissant mes ordres, garde-les et soyez-les, et je serai avec toi, t’aidant et te guidant dans la Lumière.

Maintenant, devant moi s’ouvre le portail. Je m’enfonce dans l'obscurité de la nuit.