LES TABLETTES D'ÉMERAUDE
DE THOTH L'ATLANTE


COMMENTAIRE

Tablette 6

La Chef de la Magie




Il y a longtemps, au temps des premiers hommes, la guerre a commencé entre l'obscurité et la lumière. Les hommes étaient alors comme maintenant, remplis de ténèbre et de lumière; et tandis que dans l’un l’obscurité régnait, dans l'autre la lumière remplissait son âme. Il y a eu une lutte éternelle entre les ténèbres et la lumière. Férocement ils ont combattu à travers les âges, utilisant des pouvoirs étranges cachés à l'homme.

Il y a 5200 ans la guerre du Mahabharata en Inde est un bel exemple. Nous sommes sur le point de revivre ces événements sur Terre au cours des prochaines décennies.

Groupés ensemble dans un ordre, les FRÈRES DE TÉNÈBRES, ont traversé les âges, ils étaient des opposants aux enfants des hommes. Ils se déplaçaient toujours cachés et secrets, trouvés et non trouvés par les enfants des hommes.

Même quand il existe chez les hommes les FRÈRES DE L’OMBRE, il existe aussi les FRÈRES DE LA LUMIÈRE. Ils s’opposent aux FRÈRES DE L'OMBRE, cherchant à libérer les hommes de la nuit. Ils sont puissants et forts.

Les Frères de la Lumière ont donné à l'homme des secrets qui le gardera et le protégera de tout mal. Celui qui voyage sur le chemin du maître, doit être libre de l'attachement de la nuit. Il doit maîtriser le sans forme et l’informe, il doit conquérir le fantôme de la peur.

La lumière vient seulement à celui qui lutte. Dur est le chemin qui mène à la sagesse, dur est le chemin qui mène à la lumière. Beaucoup trouveront des pierres sur leur chemin: il y a beaucoup de montagnes à gravir vers la LUMIÈRE.

Pour te protéger des Frères de l’Ombre appel l’Esprit de Lumière ainsi : « Remplis mon corps, O ESPRIT DE VIE, remplis mon corps d'ESPRIT DE LUMIERE. Viens de la FLEUR qui brille à travers les ténèbres. Viens des SALLES où les Sept Seigneurs règnent.

Nomme les Sept Seigneurs par leur nom:
TROIS, QUATRE, CINQ et SIX, SEPT, HUIT – NEUF

Sache, Ô homme, que quand tu as fait cela, tu as libéré les chaînes qui te lient, tu as rejeté l'attachement des Frères de la nuit.

Toi, Ô homme, tu as aidé ton Frère. Pour qu'il ne reste pas dans l'esclavage de la nuit.