Un phare d’Amour






Dans les années cinquante, Easwarama la mère de Swami, a demandé trois faveurs à son fils bien-aimé. La première faveur était de construire une école dans le village afin que les enfants n’aient pas à marcher des kilomètres pour recevoir une instruction. La deuxième fut de construire un hôpital pour évité de se rendre à l’extérieur lorsque la maladie frappe la famille ou les enfants. Puis la troisième faveur demandée était de construire un puits dans le village, car les femmes prenaient de l’âge et trouvaient difficile de transporter sur leurs têtes des récipients remplis d’eau.

Ces trois faveurs furent réalisées dans les années qui ont suivit et se sont étendues par la suite bien au-delà du petit village de Puttaparthi. Aujourd’hui, des écoles, collèges et universités ont vu le jour et se sont multipliés dans toutes l’Inde. Chaque année des centaines d’étudiants et étudiantes sont gradués et ont bénéficié d’une éducation gratuite.

Des hôpitaux de médecine générale et des hôpitaux super spécialisés furent érigés à Puttaparthi et à Bangalore. Depuis moins de vingt ans plus de 2 656 000 personnes ont reçu des soins gratuitement, dont 97 771 chirurgies du cœur.

L’eau est un élément essentiel à la vie. L’eau potable étant devenue de plus en plus rare dans cette région semi désertique du Sud de l’Inde. Sathya Sai Baba a donc lancé un gigantesque projet d’eau en 1994 afin de contrer cette pénurie. Des travaux furent entrepris dans les districts d’Anantapur, de Medak et Mehaboobnagar, d’East and West Godavari et dans la région de Chennai. Au total plus de1550 villages ont reçu de l’eau potable ce qui a nécessité la pose de 4 845 kilomètres de pipeline et la construction d’un nombre très imposant de réservoirs et de bassins de rétention. Dans la région de Chennai, un canal d’une longueur de 175 kilomètres fut aménager afin de conduire l’eau à la ville de Chennai même, projet qu’aucun gouvernement n’osait entreprendre à cause des difficultés et des coûts élevés. Dans ce projet d’eau plus de 10 millions de personnes en ont bénéficié.

Sathya Sai Baba et l’Organisation qui porte son nom ne se sont pas arrêtés à ces trois vœux afin d’aider et de supporter l’humanité souffrante. À chaque fois qu’un cataclysme naturel frappe l’Inde, une aide est immédiatement envoyée sur place. C’est ce qui s’est produit lors d’une inondation qui est survenue dans l’État d’Orissa le 22 septembre 2008. Immédiatement des vives et du matériels d’urgence fut dépêché sur les lieux par des bénévoles. Par la suite, l’Organisation Sathya Sai Baba a procédé à la reconstruction bien avant que toutes ONG entreprennent quoi que se soit. En moins de 18 mois, 699 maisons et 2 écoles furent construits pour reloger les sinistrés. En plus, l’Organisation a adopté 16 villages afin de leur apporter tout le bien-être nécessaire au retour à une vie normale.

L’Organisation Sathya Sai Baba est active dans 23 États Indiens et dans 185 pays dans le monde. En Inde seulement, l’Organisation regroupe 600 000 membres actifs, impliqués dans des œuvres humanitaires, ces membres ont adoptés 2 100 villages. Nous trouvons dans ce pays 2 500 Sai Samithis, 5 700 Bhajans Mandalis, (Centres pour chants dévotionnels) 16 000 centres de Bal Vikas. (Centres pour les jeunes) Il y a 130 000 Seva Dal (volontaires dans le service), soit 70 000 hommes et 60 000 femmes. Enfin, l’aile jeunesse compte 75 000 membres.

(Ce texte est inspiré du document Beacon of Love publié par Prashanti Nilayam pour le 85e anniversaire de Swami cette année.)