LES MAYAS




Photos de l'auteur: 1. Chichen Itza , 2. Site Maya d, 3. Chac Mool .





La version officielle

Les Mayas et les Olmèques sont des peuples qui ont occupés l’Amérique Centrale vers 3000 ans avant J-C. Personne n’a pu déterminer leur provenance. Les Olmèque ont laissé comme empreinte de leur passage d’énormes têtes sculptées, alors que les Mayas ont laissé des centaines de constructions imposantes : pyramides, palais et temples.

Après plus d’un siècle de recherches personne n’a pu déterminer les raisons de l’effondrement de la civilisation Maya. Des hypothèses furent souvent avancées : Crise écologique, crise démocratique, crise religieuse, catastrophes naturelles, invasion, épidémie, etc. Rien n’a vraiment collé pour justifier l’abandon soudain des lieux alors que la civilisation Maya était à l’apogée de son histoire.

Nous sommes en droit de nous interroger sérieusement sur le sujet. Pourquoi un départ si soudain alors que tout allait pour le mieux dans cette civilisation Méso-Américaine. Une civilisation qui occupait un immense territoire, soit le sud du Mexique, le Guatemala en entier, Belize, le Honduras et le Salvador.

La version des Grands Frères

Les Grands Frères sont les gardiens de la Terre, des êtres qui sont venus de d’autres planètes de notre système solaire, Terra dans les anneaux de Saturne et Vénus en particulier. Ou encore d’ailleurs, Sirius. Plusieurs de ces êtres sont de la Lignées Solaire, c’est-à-dire que leur origine première est le Soleil.

Ces êtres ont habité avec l’Homme durant des dizaines de millénaires, surtout au cours de l’ancien Âge d’Or. Ils ont décidé de quitter graduellement la Terre à la fin de cet Âge d’Or laissant l’Homme à lui-même. Je dis bien graduellement et non soudainement et entièrement. En réalité il a toujours resté des Grands Frères avec nous sur la Terre afin de guider l’Homme dans la création de nouvelle civilisation et dans son orientation au cours des âges. Ils sont encore parmi nous, mais sont plus discrets et ne veulent aucunement attirer l’attention sur leur personne.

Ceci dit, voici ce qui me fut révélé et qui fut publié dans le livre Nouveau Monde, la vie en cinquième dimension, écrit par l’auteur de cet article.

« … Il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, le continent de la Lémurie avait été très malmené à la suite d’un conflit avec les Grands Frères de l’Atlantide. La Lémurie avait commencé à s’enfoncer lentement dans la mer. Si un continent s’enfonce, cela veut dire aussi qu’un autre remonte. Ce fut le cas pour un nouveau continent à l’Est qui fut appelé plus tard l’Amérique du Sud.

Un grand exode fut organisé par les Grands Frères pour conduire en lieu sûr le peuple de la Lémurie. Arrivés sur ces côtes, les lémuriens ont créé des villes dans un endroit qui plus tard portera le nom de Pérou. Au cours des milliers d’années suivantes, tout le continent a continué à s’élever en altitude alors que leur pays d’origine disparaissait sous les eaux. Sous le conseil et la guidance des Grands Frères une migration très lente vers le nord fut proposée et s’est organisée… »

Je dois ajouter que cette migration ne s’est pas faire uniquement vers l’Amérique du Sud et donnée naissance au peuple Incas, mais également vers l’Amérique Centrale sur les côtes du Guatemala d’aujourd’hui. Ces arrivants de clans différents se sont séparés. Un clan est resté plus près des côtes du Pacifique, ce fut les Olmèques, ce clan était parent avec les aborigènes d’Australie d’aujourd’hui. L’autre clan, de type Polynésien, que nous connaissons sous le nom de Maya s’est diriger vers l’Est et a occupé la mer des Caraïbes.

Voici encore un extrait du livre Nouveau Monde, la vie en cinquième dimension.

« Je vais prendre l’exemple des Mayas qui ont disparu dans un laps de temps très court et qui ont laissé derrière eux de magnifiques constructions dans la jungle, voire des villes entières. Ce peuple était sous la guidance des Grands Frères depuis des millénaires, lorsque la majorité de cette race a atteint la cinquième dimension dans leur cheminement spirituel. Les Grands Frères leur ont proposé de continuer leur évolution ailleurs que sur la Terre.

Des événements très néfastes se préparaient pour eux. Un de ces événements était l’envahissement de leur nation par des conquérants blancs venant de l’Est. Pour éviter ces destructions inévitables de leur peuple, les Grands Frères leur ont fait une proposition qui ne pouvait être refusée. Le peuple fut divisé en trois groupes. Le premier groupe fut conduit ici sur Terra pour y vivre en toute quiétude dans la cinquième et sixième dimension. Ils habitent dans les villages que vous avez vus lorsque nous avons survolé cette région. Le groupe deux fut conduit dans une cité intra-terrestre de leur choix pour y vivre en cinquième dimension, selon leur vibration. Le groupe trois était des gens plus matérialistes et moins évolués, comme les prêtres. Ces derniers ordonnaient de décapiter des êtres humains pour plaire aux dieux ou pour obtenir des faveurs de toutes sortes. Ces prêtres furent laissés à eux-mêmes dans la jungle. Ces individus ont vite dégénéré. Ils sont retournés à un état primitif de survie. C’est ce qui arrive à tous les peuples qui s’éloignent de la Source Universelle ou qui se croient supérieurs à cette Source Divine. (…) Les Grands Frères extra-terrestres se sont manifestés sous les noms de Pachacamac, Viracucha, Quetzalcóatl, Kukulkan, Gucumatz et Tlaloc.

Ces Grands Frères ont enseigné partout sur la Terre d’Amérique l’agriculture, la métallurgie, la maçonnerie, l’astronomie, les arts, les sciences et la spiritualité. Toutes les civilisations primitives du passé ont bénéficié largement de ces connaissances. Des temples et des pyramides à l’image de ceux de l’Égypte furent construits. Des cités entières ont vu le jour sur tous ces territoires. Puis les civilisateurs se sont retirées avec la promesse d’un retour plus tard, leur enseignement terminé. Leur but était d’élever le plus grand nombre de gens possible à la cinquième dimension. Les êtres qui s’élevaient à la cinquième dimension étaient invités à quitter les lieux pour un autre monde, l’intra terre ou une autre planète. Les autres furent laissés à eux-mêmes.

En hommage à un des civilisateurs, les Aztèques et les Mayas avaient érigé des constructions décorées de têtes de serpent, car Quetzalcóatl ou Kukulkan était leur dieu serpent à plumes venu instruire leur peuple. Ces civilisations naissantes ont espéré pendant des millénaires le retour de ce dieu bienfaiteur… »

Chez les Mayas, la caste des prêtres et autres suivants se sont diriger vers le nord et se sont mixés avec les Toltèques. Ce sont ces derniers qui avaient influencés les Mayas avec leurs sacrifices humains. Plus tard lorsqu’il y eu décadence chez les Toltèques, ce sont les Aztèques qui ont pris la relève encore plus au Nord, vers le centre du Mexique. Ces derniers ont connu une fin tragique lors de l’arrivé des envahisseurs-conquérants, les Espagnols.

Toutes ces civilisations ont une origine commune la Lémurie.

Denis Marcil, auteur