JÉSUS-CHRIST




Photos: 1. Jéus, 2. Jéus.





Jésus Christ, le Fils unique de Dieu, le Sauveur de l’humanité, il est mort pour nous sauver. La deuxième personne de la Trinité. Sur ses enseignements l’Église catholique fut fondée. C’est de cette manière que l’Église nous présente Jésus.

Nous devons faire la différence entre le Jésus évangélique et le Jésus physique et historique. Il y a un fossé énorme que l’Église n’a jamais voulu combler. Jésus nous fut toujours présenté comme une divinité, un Fils de Dieu, jamais autrement. Mais qui est Jésus exactement. Qui est l’homme qui se cache derrière le personnage biblique ? Certains auteurs de roman ont présenté Jésus comme un homme vraiment ordinaire, avec des désirs charnels comme tout autre homme, un homme qui s’est marié et a eu des enfants avec la femme qu’il aimait. Un homme révolutionnaire qui voulait s’en prendre au gouvernement Romain et qui en a payé de sa vie. Est-ce bien cela Jésus ?

Je vais vous présenter un autre visage de Jésus, un Jésus qui est tout autre. Inconnu des théologiens et du grand public.

Immaculée conception
(Ce message est inspiré d’une Grande Sœur extra de la Terre)

« Dans l’ancien monde, je fus connu sous plusieurs noms : Yeshua Ben Joseph, Yeshua, Jeshua, Isa, Sananda et Jésus entre autres. Jésus est le nom sous lequel je fus le plus connu. Ce n’est point mon vrai nom, c’est le nom de la vibration de mon âme. Comme vous tous, vous avez un nom d’âme, mais très peu le connaissent.

Comment Jésus est-il arrivé dans l’ancien monde? Ceci fut une de mes multiples incarnations; cela, très peu le savent. Même dans le monde où nous sommes, cela est très peu connu. Lors de mon passage sur la Terre, personne n’a vraiment connu mon histoire cachée. Même pendant les millénaires qui ont suivi, cette histoire ne fut point révélée au grand public. Elle aurait pu l’être, mais la religion qui s’est servie de mon nom aurait fait objection. Celui qui aurait dévoilé une telle information, surtout durant la période dite du Moyen-Âge, serait passé sur le bûcher sans aucune forme de procès.

Je suis un Grand Frère de la planète Terra (Saturne). Ma forme originale est différente de celle qui fut connue de mes disciples. Oui, je suis un extra-terrestre puisque je ne viens point de la planète Terre. Je fus désigné par mes supérieurs pour accomplir une mission sur Terre, sous une forme humaine. L’humanité arrivait à un carrefour, et une orientation nouvelle devait être proposée. Je devais enseigner la loi de l’amour et de la fraternité.

À cette époque, il y avait la Fraternité Essénienne qui œuvrait dans la région de la mer salée. À cette époque, cette fraternité avait un lien direct avec les Grands Frères de Terra et elle représentait les gardiens de la connaissance. Anne et Joachim étaient des membres loyaux de cette fraternité. Leur pureté de cœur était remarquable. Ce couple avait une jeune fille du nom de Marie, qui était aussi d’une très grande pureté et menait une vie exemplaire pour son jeune âge.

Un jour, où elle était seule dans la maison et ses parents à l’extérieur, une lumière bleue est apparue devant elle, une lumière très éblouissante. De cette lumière est apparu un homme, un messager, que la religion a présenté comme un « ange ». Plus tard, il fut nommé l’archange Gabriel. Il a dit : « Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous porterez un être de notre race, vous enfanterez un petit enfant, celui-ci sera très différent, il aidera l’humanité à évoluer et à avancer. Au cours de sa vie, il portera le nom de Jésus, car ceci est le nom qui se rapproche le plus du nom de son âme. » Marie lui dit : « Comment cela peut-il arriver? Je n’ai point connu d’homme à ce jour. » Le messager la rassura que tout se déroulerait comme prévu et qu’elle n’avait aucune crainte à se faire à ce sujet. Il lui dit aussi de rencontrer sa parente Élisabeth et qu’elle portait déjà un enfant, bien qu’elle soit âgée et stérile. Cet enfant portera le nom de Jean le Baptiste, un autre Grand Frère de Terra.

Peu de temps après, Marie s’est rendue au temple Essénien pour un rituel de pleine lune. Cette jeune fille, lors des rituels sacrés, avait le rôle de la vestale, c'est-à-dire de la gardienne du feu. Elle aimait ce rôle et le jouait à la perfection. Un jour, elle vécut une expérience qui la marquera pour toute sa vie. A la fin d’un rituel, alors qu’elle était restée seule dans le temple, elle vit une grande lumière bleue devant elle, semblable à celle qu’elle avait vue chez elle. Cette lumière semblait emplir toute la pièce. De cette lumière est sortie une petite Boule Bleue qui s’est dirigée vers elle et a pénétré dans son ventre. Elle s’est sentie étourdie et fut prise de vertiges. Sans dire un mot, elle s’est retirée dans une petite chambre voisine du temple pour se reposer et boire un peu d’eau. Elle s’est longuement interrogée sur cette expérience vécue dans le temple. Elle se souvenait toutefois des paroles du messager qui lui avait dit qu’elle porterait un enfant sans avoir connu d’homme.

Les Grands Frères lorsqu’ils désirent s’incarner sur Terre, utilisent souvent la Boule Bleue. Nous l’avons vu avec Marie et Élisabeth. Elles ont donné naissance à deux êtres qui devaient s’incarner à la même époque pour accomplir leur mission, Jésus et Jean le Baptiste. Il en fut de même pour Sarah, épouse d’Abraham qui donna naissance à Isaac, soit plusieurs siècles avant cet événement. Plus tard, vers la fin du Kali Yuga, Easwaramma donna naissance à l’Avatar Sathya Sai Baba de la même manière. Une Boule Bleue est pénétrée en elle lorsqu’elle puisait de l’eau au puits du village. Elle a enfanté d’un garçon 10 mois plus tard. Si ce processus n’est point employé, l’adombrement est utilisé, c’est-à-dire que l’âme d’un être très avancé entre dans le corps d’un enfant déjà né. Ce fut le cas de la troisième incarnation de l’Avatar Sai Baba, sous le nom de Prema Sai Baba. (…)

Vers la fin de ma retraite dans le désert, seul dans cette solitude infinie, mon âme s’est retirée de mon corps, une parcelle de l’Énergie de Melchizedek, un Grand Frère, une entité de la quinzième dimension est entrée en moi. Ceci a formé ma nouvelle âme. Une authentique manifestation de l’Esprit-Saint, du Christ Cosmique. Ce ne fut point simplement un adombrement partiel et passager, mais un échange d’âme. Je n’étais plus Jésus, mais Melchizedek manifesté. J’ai gardé le nom de Jésus, car les gens me connaissaient sous ce nom. Donc, toutes les manifestations que j’ai accomplies, les « miracles », les guérisons, les matérialisations, la résurrection étaient en réalité l’œuvre de Melchizedek dans un corps humain. Par cet adombrement, je suis venu apporter un nouvel enseignement au monde et ma mission s’est poursuivie et s’est accomplie comme prévu.

Peu après, je fus ordonné prêtre selon l’Ordre de Melchizedek dans un temple Essénien, le même temple où ma mère a reçu la conception. Par la suite, j’ai fréquenté souvent ce temple en compagnie de Jean le Baptiste pour enseigner en privé à mes frères et sœurs Esséniens. Dans ma mission, je me suis engagé à servir mon prochain en m’oubliant moi-même. Toutes mes actions étaient orientées vers le bien et pour le bien.

La vie de Jésus était l’image parfaite de ce qui se passe dans les cieux. J’ai choisi 12 Apôtres. Il y a également 12 dimensions. N’est-il point écrit dans un Livre Saint, (ce que vous lirez dans le Ciel, nous le lirons sur la Terre?) Ce qui est lié sur la Terre, nous le lierons dans le Ciel. Alors la vie de Jésus est l’exemple parfait de ce qui se passe dans les cieux. Je suis venu l’incarner dans la matière tout simplement. Ma vie était un exemple spirituel parfait.

J’ai eu une multitude de disciples, non point seulement 12. Cependant, j’en ai choisi 12 qui étaient liés, des représentants d’une multidimentionnalité qui leur était propre. Je leur ai insufflé le souffle de l’Esprit-Saint après mon départ. Ceux-ci seraient alors liés à la dimension qu’ils sont venus incarner sur la Terre. Car chacun représentait une dimension. » (…)

La résurrection

« Je dois ajouter qu’à la fin de ma vie, après avoir été conduit au tombeau, mes frères de Terra sont venus me chercher et je fus téléporté dans la Sphère d’Amenti à l’aide d’une Boule Bleue. Dans cet endroit, situé sous la Grande Pyramide d’Égypte, mon corps fut régénéré et j’ai retrouvé la vie avec toute ses capacités et même plus, car je pouvais, à mon choix, me déplacer par la pensée et visiter à nouveau mes proches pour les rassurer et terminer leur enseignement.

Deux Grands Frères m’ont accompagné lors de mon retour au tombeau. Marie la Magdaléenne, Marie mère de Jacques et Salomé sont venues à cet endroit et ont vu que j’étais ressuscité. Plus tard, j’ai rencontré mes apôtres et mes disciples en Galilée. (…)

La Sphère d’Amenti

« Le plateau de Gizeh en Égypte fut un lieu très important pour toute la planète Terre et encore plus pour les autres planètes du système solaire dans l’ancien monde. À la surface, il y a bien les trois pyramides et le sphinx, le gardien des lieux. Les pyramides ont joué et jouent encore leur rôle énergétique. Elles sont très importantes pour l’équilibre de la Terre et le système solaire entier. Leurs énergies ont un lien avec toutes les autres pyramides situées sur la planète Terre. Ce lieu est un important vortex qui fait partie d’un ensemble de plusieurs vortex énergétiques repartis sur toute la surface de la terre. Nous pouvons dire plus, c’est un grand portail multidimensionnel pour les voyages dans les autres mondes et dimensions.

Ceci n’est point la seule fonction de ce complexe du plateau de Gizeh. Il y a autre chose de plus important encore qui fut toujours gardé secret au commun des mortels. C’est ce qui se cache en dessous de ce plateau, la Sphère d’Amenti.

La Sphère d’Amenti était connue des dirigeants Égyptiens à l’époque de cet empire. Elle est connue aussi des Grands Frères depuis toujours, car ce sont eux qui ont amené cette sphère sur Terre. Ces Grands Frères sont venus de divers systèmes solaires dans la galaxie pour aider à la construction de centres énergétiques. Les nommer n’a aucun intérêt pour vous.

Je dis sphère parce qu’elle est faite sous la forme d’un vaisseau spatial. Il s’agit d’un immense complexe sur plusieurs étages couvrant une grande partie du sous-sol du plateau en question. Certains vont parler de salles ou de chambres d’Amenti, ce sont des composantes de la Sphère d’Amenti.

Dans ce complexe, il y a de nombreux appartements, chambres et salles servant à des fins diverses. Une partie sert de résidence aux Grands Frères et Grandes Sœurs parce que c’est une base extra-terrestre importante sur Terre. Il y a des salles pour l’entreposage des vaisseaux de l’espace, les véhicules utilisés par ces gardiens des lieux. Il y a aussi des espaces pour les archives contenant l’histoire de l’humanité et des pièces pour l’enseignement puisque c’est aussi une école. On y trouve des chambres spéciales qui servent au but principal de la Sphère, soit à la régénération des corps pour créer l’immortalité. (…)

Dans une des salles, il y a un grand cylindre translucide où les gens peuvent pénétrer par une ouverture à la base. Une table pour s’allonger, s’ils peuvent le faire par eux-mêmes ou amenés par d’autres, s’ils sont inconscients ou « décédés ». Un rayon le couvre de sa lumière de vie pour une régénération cellulaire complète.

Qu’est-ce que la Sphère d’Amenti exactement? La Sphère d’Amenti sert avant tout de transition, de passage entre deux mondes. Cette sphère permet au corps physique de s’harmoniser avec le corps de l’énergie et la force de l’esprit afin que le corps vive dans l’immortalité. Ainsi, cette sphère fusionne les énergies de l’esprit dans la matière afin que la matière, l’énergie et l’esprit parviennent à vivre dans l’immortalité. Cette sphère sert à réaligner les structures des corps afin que certains êtres choisis puissent apporter leur corps physique avec eux et continuer leur vie sur la Terre ou sur une autre planète ou encore habiter sur un vaisseau-mère dans l’espace. Ceci s’est largement pratiqué au temps des premiers pharaons d’Égypte. Ainsi, la perfection est recréée de nouveau. Cette technique n’est point de la Terre, mais d’un autre monde, d’un autre système solaire, comme vous pouvez le deviner.

La Sphère d’Amenti sert aussi à créer des corps pour le peuplement de la Terre et d’autres planètes. Des modifications génétiques furent apportées plusieurs fois à l’humain afin de créer un être de plus en plus parfait. L’Homme a subi un très grand nombre de transformations depuis les premières formes de vie sur la planète Terre. Il n’est point encore parfait, loin de là. Il subira encore et encore des transformations au cours des millions d’années qui vont suivre notre instant présent.

La Sphère d’Amenti a servi dans l’ancien monde à créer des demi-dieux, des êtres d’une grande beauté, d’une grande vitalité et d’une grande force. Ces demi-dieux, mi-humain, mi-divin, étaient ceux connus de la mythologie de l’Égypte, de la Grèce et de la Rome antique. La Grèce antique a surpassé toutes les autres civilisations pour la quantité de ces demi-dieux. Dans ce pays, les demi-dieux ont porté divers noms. Ils étaient connus comme les héros, les génies et les daemons plus tard comme les faunes, les nymphes et les satyres.

En plus de la création et de la régénération des corps, la Sphère d’Amenti sert à faire des opérations et des modifications sur l’humain à différents niveaux. (…)

Extrait du livre Nouveau Monde, La vie en cinquième dimension. Auteur Denis Marcil

Depuis deux mille ans le monde attend avec impatience le retour du Christ. Pourquoi avoir attendu si longtemps alors que Jésus le Christ n’a jamais quitté la Terre. Il a toujours été parmi nous. À la fin de sa vie en tant que Jésus, il est retourné sur Terra avec les Grands Frères. Puis il s’est réincarné à quelques reprises depuis pour aider l’humanité. Sa dernière incarnation eu lieu en Asie au milieu du 19e siècle. Il est décédé comme tout homme de la Terre. Dans le monde céleste il s’est fondu dans l’Être Suprême, en Dieu, il est devenu Dieu. Jésus ne se réincarnera plus jamais sur Terre. Il n’a plus aucune possibilité de se réincarner.

Jésus est Dieu et Dieu est partout, dans toute chose et en tout. Une parcelle de l’énergie de Jésus est en nous, en chacun de nous. Jésus et nous ne serons plus jamais séparés. Maintenant nous pouvons tous canaliser Jésus, car il est en nous sous forme d’énergie divine.

Denis Marcil, auteur.