Anil Kumar

QUESTION - RÉPONSE

1 à 50


1. " Avons-nous le libre arbitre ou non ? " (22-09-2002)
2. " Prend-t-Il soin de nous maintenant ? " (22-09-2002)
3. " Est-ce que Baba et Jésus sont les mêmes ? " (27-10-2002)
4. " Pourquoi faudrait-il que je souffre à présent,
à cause de mon karma passé ? " (27-10-2002)
5. " Qu'est-ce que la mauvaise compagnie ? " (27-10-2002)
6. " Est-ce que Baba peut venir se promener avec moi le matin? " (03-11-2002)
7. " Pourquoi des jeunes enfants meurent-ils en bas âge ? " (03-11-2002)
8. " Est-ce que l'Atma (le Soi, l'Âme) a une religion ? " (03-11-2002)
9. " Est-ce un mauvais karma de passer d'une religion à une autre ? " (03-11-2002)
10. " Dans une situation familiale, si les parents agissent mal, est-ce que l'enfant va souffrir d'un mauvais karma, ayant pour résultat la mort de l'enfant ? " (03-11-2002)
11. " Quand l'Atma (Âme) quitte-elle le corps ? Qu'arrive-t-il à l'Atma après la mort ? " C'est la prochaine question. (03-11-2002)
12. " J'ai toujours des désirs. Que faire ? " (03-11-2002)
13. " Comment est-il possible de perdre un désir, mais non arrêté le cœur ? " (03-11-2002)
14. " Votre vie entière est un sacrifice, est-il vrai ? Est-ce que Dieu veut vraiment que nous soyons de tels martyrs ? " (03-11-2002)
15. " Qu'est-ce que Swami a dis au sujet des amis et du rôle qu'ils jouent dans notre vie? " (03-11-2002)
16. " Qu'elle est l'origine du mental ? " (08-12-2002)
17. " Qu'elle est la signification de la nouvelle lune et de la pleine lune ? " (08-12-2002)
18. " Vous dit, " (Il a voulu dire moi)" le Darshan de Bhagavan vous enlève votre karma. Mais je continu toujours de souffrir à cause de mon karma. Mon karma n'a t-il pas été effacé ? " (08-12-2002)
19. " Le karma, est-il individuel ? Les pays sont-ils également liés par le karma ? " (08-12-2002)
20. " Que puis-je faire pour dîner avec Bhagavan ? Pour dormir dans la chambre très près de Sa chambre à coucher ? (rire) Pour aller avec Lui en voiture ? Pour avoir une fin de vie paisible, comme Sa mère et Son grand-père ont eu ? " (08-12-2002)
21. " Le mari est très intéressé par Baba, mais l'épouse ne l'est pas. L'épouse est un obstacle. Alors, que doit faire le mari ? " Il y a trois alternatives : (rire) " Numéro un -- devrait-il divorcer de son épouse ? Numéro deux -- devrait-il continuer seul sur le chemin spirituel ? Numéro trois -- devrait-il renoncer au chemin spirituel ? (rire) Ce sont les alternatives - peut-être que c'est une question à choix multiple.(08-12-2002)
22. " Je suis un professeur de yoga Je sais que Dieu a Un. Mais pensez-vous que toutes les personnes que je vois sont fausses ? Pensez-vous que tous cela est Maya, illusion ? Pensez-vous qu'ils n'existent pas ? Dites-vous que c'est un rêve ? "(08-12-2002)
23. " Puis-je voir Baba sous différentes formes ? " (08-12-2002)
24. " Qu'elles sont les étapes que je dois entreprendre pour fusionner avec Lui ? " (08-12-2002)
25. " Quel est le facteur primordial qui décide du genre dans la naissance ? Pourquoi êtes-vous un homme ? Comment pouvez-vous être une femme ? (rire) Ainsi, la question ici est qui décide du genre dans chaque vie. A-t-elle du en raison de nos vies passées ? "(15-12-2002)
26. " Nous avons beaucoup de cafards qui se déplacent autour de notre maison la nuit, créant non seulement un risque sanitaire, mais également nous effrayant parfois. Pouvez-vous s.v.p. nous conseiller comment traiter ces créatures ? Comment traitons-nous ces envahisseurs avec amour ? " (rire) (15-12-2002)
27. " Pourquoi devons-nous passer à travers cette vie ou toute autre vie afin d'obtenir la réalisation du Soi ? Pourquoi n'arrivons-nous pas déjà avec la réalisation du Soi ? Avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui est réalisé ? En outre, une fois que vous avez béni quelque chose, ou avez demandé quelque chose, ou chanté un mantra pourquoi devons-nous le faire encore à plusieurs reprises? "(15-12-2002)
28. " Pourquoi nous devons répéter un mantra à plusieurs reprises ? " (15-12-2002)
29. " Qu'elle est la différence entre la ' grâce ' et la ' bénédiction ? " " Est-ce que la grâce et les bénédictions sont temporaire ou ils s'évaporent-elles après une certaine période ou après certaines actions ? " 15-12-2002
30. " Est-ce que la grâce et les bénédictions sont temporaire ou ils s'évaporent-elles après une certaine période ou après certaines actions ? " (15-12-2002)
31. " Y a-t-il une signification derrière l'histoire de Rama à l'effet qu'il fut envoyé en exile pendant quatorze années ? Pourquoi quatorze ans ? Pourquoi pas treize ? Pourquoi pas quinze, pourquoi ? (rire) Qu'est-ce qu'il y a de si spécial au sujet de ce nombre ? " (05-01-2003)
32. " Qu'est-ce que le végétarisme ? Est-ce manger des feuilles et des tubercules ou quelque chose d'autre ? " (05-01-2003)
33. " Qu'elle est le mal à tuer un animal ? Parce que, quand vous cueillez un fruit, vous le tuez également. En cueillant un fruit, le plant est handicapé. Le plant ne ressent-t-il pas la douleur ? Ainsi, ceci est douleur et cela est douleur. Ainsi, qu'elle est la différence ? " (05-01-2003)
34. " Pourquoi devrais-je avoir le but de la libération ou de la réalisation du Soi ? Après tout, pourquoi ? Quel est le mal si je me réincarne ? Quel est le mal si je dois mourir encore ? Pourquoi pas ? Alors dans cette naissance, je peux jouir de la vie. Dans la libération, où est le plaisir parce que vous devenez Un avec Dieu ? " (05-01-2003)
35. " Qu'est-ce qui est connu au sujet de l'âge d'or dont Swami parle souvent ? Quand commencera-t-il ? " (05-01-2003)
36. " Pourquoi l'homme ? Pourquoi sommes-nous ici ? Pourquoi avons-nous été créé ? " (05-01-2003)
37. " Il y a tant d'âges comme le Thretha Yuga, Dwapara Yuga et Kali Yuga. Sont-ils des différentes périodes d'évolution de la terre ou sont-ils quelque chose de différent ? " (05-01-2003)
38. " Pourquoi Dieu vient-Il si rarement ? Pourquoi seulement tous les 500 ans ou 1000 ans ? Pourquoi pas régulièrement, comme un train ? Pourquoi pas ? (rire) S'Il était ici en tout temps, année après année, alors toutes nos faiblesses pourraient êtres prévenus et nous ne serions jamais loin du chemin de l'Action juste -- nous nous égarerions jamais. Dieu pourrait nous contrôler s'Il apparaissait fréquemment et régulièrement. Il ferait Son travail plus simplement et plus facile. " (05-01-2003)
39. " Y a-t-il une certaine évidence de vie sur une autre planète ? " (05-01-2003)
40. " Comme le jour dans le Kali Yuga est de 24 heures, qu'elle était la durée du jour dans le Dwapara Yuga ou même avant dans le Thretha Yuga ? " (05-01-2003)
41. " Qu'est-ce que Bhagavan dit au sujet de la télépathie ? Certaines personnes sont douées de la télépathie. Qu'est-ce que Bhagavan dit ? " (12-01-2003)
42. " Bhagavan Bouddha a laissé sa famille. Mais n'était-il pas de Son devoir de s'occuper de Sa famille ? Était-Il justifier de laisser Son enfant et Son épouse comme cela ? " (12-01-2003)
43. " Dieu est bonté. Dieu est rempli de valeurs, alors que l'homme en revanche n'a aucune valeur. L'homme est brutal. Il est horrible. Il est fou. Que dois-je faire maintenant ? " (12-01-2003)
44. " Qu'est-ce que vous voulez dire par transformation ? Cela signifie-t-il contrôler les sens ou éliminer l'ego ? Quand il y a Réalité intérieure, qu'est-ce que vous entendez par transformation ? " (12-01-2003)
45. " Comment pouvez-vous prier avec une foi absolue quand vous devez faire un sacrifice ? Abraham a dû sacrifier son fils. Abraham a dû tuer son fils, selon la commandement de Dieu. Abraham fut appelé par Dieu et Il ordonna de sacrifier son fils. Quand j'ai un sacrifice si coûteux à faire, comment puis-je prier Dieu ? " (12-01-2003)
46. " Comment les jeunes devraient-ils se comporter, en particulier quand ils sont accablés par les images et les nouvelles ? Comment doivent-ils se comporter ? " (19-01-2003)
47. " Comment traitons-nous la renaissance ou la réincarnation ? Comment se réconcilie-t-il avec l'Adwaitha ? Qu'est-ce que la renaissance exactement, si Dieu seul existe ? " (19-01-2003)
48. " Comment vous voyez la dépression dans un monde civilisé ? " (19-01-2003)
49. " Il y a beaucoup de gens qui se réclament être la réincarnation de Jésus. " (rire) " Devons-nous les suivre ? " (19-01-2003)
50. " Nous avons que peu de temps pour travailler dans l'Organisation. Baba, avec toute Sa compassion, accélère le karma de tout le monde. Clarifiez s.v.p. " (19-01-2003)


1. " Avons-nous le libre arbitre ou non ? " (22-09-2002)

" Avons-nous le libre arbitre ou non ? " Cette question me fut posée.
La réponse est simple. Comme je vous l'ai déjà dit avant et je le répète ici, toutes les réponses sont prises dans la littérature Sai seulement. Qu'a-t-Il dit ? " Vous n'avez pas le libre arbitre! "
Directement! Dieu ne mâche pas ses mots. Il n'y a aucune ambiguïté; c'est direct!
" Pourquoi pas ?" Nous demandons encore!
La réponse est simple : Vous n'êtes-vous pas libre, alors comment pouvez-vous avoir le libre arbitre ? Je ne suis pas libre ? Oui, je ne suis pas libre! Pourquoi pas ? Nous voyons ce que nous ne devrions pas voir. Nous entendons ce que nous ne sommes pas censés entendre. Nous faisons ce que nous ne devrions pas faire. Quand nous sommes esclave de nos sens, quand nous sommes esclave de notre mental, quand nous sommes enchaînés, quand nous sommes emprisonnés, quand nous sommes dans une cellule, nous ne sommes pas libres! Comment peut-il être question de libre arbitre ? Un non-sens total! Pour être libres, premièrement nous devons avoir le libre arbitre. Oh je vois! Voulez-vous me montrer une personne qui a le libre arbitre ?
La réponse directe - Dieu a le libre arbitre! Il est totalement libre! Par conséquent, Sa volonté se manifeste!
Bhagavan a donné cet exemple à la question du libre arbitre : " Si la partie gauche de votre corps est paralysée, vous ne pouvez pas bouger la partie paralysée."
Bien, vous avez le libre arbitre, allez et soulevez-la! Aucun libre arbitre! Vous avez la volonté; c'est tout! Mais, vous n'êtes pas libre! Vous ne pouvez pas soulever cette partie paralysée. Par conséquent, vous n'avez aucun libre arbitre!

2. " Prend-t-Il soin de nous maintenant ? " (22-09-2002)

C'est la deuxième question que j'ai reçue : " Durant la mission de Swami, y compris le projet Seva qui prend de l'expansion tous les jours, est-ce qu'Il va prendre soin des dévots de longue date de la même manière qu'Il l'a fait depuis Sa déclaration de 1940 ? Parce que Swami est très occupé de nos jours, vas-t-Il prendre soin de nous maintenant ?"
Oh-ho! Cette réponse n'est pas si simple! Peut-être que nous l'avons considéré comme un être humain. ' Il est si occupé avec le travail du bureau; Il est si occupé avec la comptabilité, l'inspection et quoi d'autre; alors, aura-t-Il du temps pour moi ?' Ce n'est pas comme cela!
Bhagavan n'est pas une personne! Bhagavan n'est pas un objet! Bhagavan est une énergie en Lui-même! Bhagavan est énergie! Bhagavan est partout! Bhagavan est en chacun. C'est un non-sens de questionner comme cela : " Aura-t-Il du temps pour moi ? "
Puisque Bhagavan est temps, il n'y a aucune question, " Aura-t-Il le temps! " Non! Puisqu'Il est le temps et disponible en tout temps!
Nous ne Lui donnons pas du temps! Nous n'avons aucun temps pour penser à Lui; nous ne Lui donnons pas d'audience. Il attend, attend et attend chacun! Pourtant nous demandons, " Puisque Vous êtes si occupé avec les projets d'eau, l'universités, etc., avez- vous du temps pour moi ? "
Quelle chose à demander! Il a tout le temps parce qu'Il est partout et en chacun.
Quelqu'un a demandé à Baba une question hier au soir su sujet d'une longue et saine vie. " Qu'elle est le secret derrière une longue et saine vie ? Exercice physique ? Ou méditation ou quoi ? "
Bhagavan a dit ceci : " Deux choses garantiront une longue et saine vie. Quelles sont-elles ? Prema - l'amour et thyaaga - le sacrifice, ces deux vous donnera une longue, saine vie. Aucun autre chose le fera, rien d'autre! " Bhagavan a dit cela hier soir à Ses étudiants.
Le secret d'une vie longue et saine
À cet égard, Swami a donné l'exemple de Rockefeller, un homme des États-Unis. Rockefeller était un millionnaire, l'homme le plus riche au monde, ayant gagné beaucoup et beaucoup d'argent. Soudainement il est tombé malade. Tous les médecins ont déclaré, "Une année et demie ou deux ans tout au plus à vivre. Vous ne pouvez pas vivre plus longtemps parce que vous avez une maladie incurable. Vous êtes sûr de mourir."
Alors, Rockefeller a commencé à distribuer sa propriété et son argent à tout un chacun. C'est la base de la Fondation Rockefeller aux États-Unis, qui prend soin des organismes charitables. Elle prend soin des désespérés et des handicapés. Elle prend également soin des étudiants, en offrant des niveaux plus élevés d'éducation dans le domaine de la recherche et de l'investigation. La Fondation Rockefeller est la plus grande organisme de charité dans le monde aujourd'hui.
Après avoir commencé ces actes de charité, Rockefeller a vécu au-delà de quatre-vingts ans. Il était tombé malade à l'âge de quarante huit ans. Selon les prévisions des médecins, il devrait mourir dans un délai de deux ans. Cependant, cet homme a vécu au-delà de quatre-vingts ans.
Pour vivre une longue vie, on devrait avoir l'amour comme nourriture et le sacrifice comme médecine. Ces deux - régimes et médecine - sont normalement exigés. Chaque personne a besoin d'un régime et de médecine : si vous prenez une médecine et ne suivez pas le régime, vous ne vous libérerez pas de la maladie. Si vous observez une régularité dans le régime et ne prenez pas de médecine, bien, la maladie va continuer. Par conséquent, la médecine et le régime sont les deux conditions - nommé Thyaaga, signifiant le sacrifice, et Prema, signifiant l'amour. Bhagavan a dit cela hier soir.

3. " Est-ce que Baba et Jésus sont les mêmes ? " (27-10-2002)

Ceci est la question : " Je suis un fidèle de Jésus-Christ. Baba et Jésus sont-Ils les mêmes ? Ou cette forme-ci représente-t-elle le concept chrétien de la Trinité ? " C'est la question qui a été posée. La réponse est simple.
Bhâgavan a dit, " Tous les noms et toutes les formes M'appartiennent. Je réponds à vos prières adressées à Moi sous n'importe quel nom et n'importe quelle forme. J'exhausserai vos prières. Adressez-les à toute déité de votre choix, c'est à Moi qu'elles arriveront. Vous pouvez prier Râma, Krishna, Jésus, Allah, ou tout autre nom, ces prières arriveront à Moi. "
" Comment cela, Swami ? Si je m'adresse à Râma, comment ma prière Vous rejoint-elle ? "

Swami a donné un exemple : " Si vous écrivez des lettres à quelqu'un vivant en Angleterre, ou aux USA, ou encore à Delhi ou à Hyderabad, les lettres adressées à n'importe qui sont mises à la boite postale, avant de rejoindre le destinataire. De la même façon, toutes vos lettres arrivent à Moi. Ne vous inquiétez pas, Je suis dans toutes les formes. Toutes les formes sont Miennes, tous les noms sont Miens, " dit Bhâgavan, et Jésus ne fait pas exception.
Je vous donne un exemple. Un jour, un médecin de Rome vint ici, en tant que participant à la Conférence internationale de Cardiologie qui était organisée à Prashânti Nilayam. Le Catholicisme est très strict et ce médecin récitait ses prières quotidiennes à Jésus et lisait les écritures. On lui procura un logement dans les North Buildings. Et un jour, avant le dîner, alors qu'il lisait la Bible et méditait sur Jésus-Christ, il remarqua soudain une main appuyée sur son épaule. Il se retourna d'un coup et vit là Bhâgavan Sri Sathya Sai Baba.

Alors il dit : " Baba et Christ sont les mêmes. Je le déclare au prix de ma réputation, au prix de ma foi catholique. Mes parents et mes amis peuvent me délaisser, mais je déclare que Baba et le Christ sont un. "
Baba est le Christ cosmique. Bhâgavan est toutes les divinités - Sarva Devata Svarupa - Il représente tous les dieux et les déités. Voilà la réponse.

4. " Pourquoi faudrait-il que je souffre à présent, à cause de mon karma passé ? "
(27-10-2002)


J'ai reçu cette autre question : " On dit que, à cause du karma accumulé dans le courant de vies précédentes, on souffre dans la vie présente. À cause du karma, on souffre dans la vie présente, mais même pour accepter cette souffrance, on devrait au moins savoir ce que l'on a fait, à mon humble avis. Pourquoi ne pas souffrir dans le présent, à cause du karma immédiat, au lieu de s'en libérer seulement dans la prochaine vie ? " Très bien !
" Pourquoi faudrait-il que je souffre à présent pour un karma de ma vie passée? "
Qu'a dit Bhâgavan ? Mes amis, les réponses sont puisées exclusivement dans la littérature Sai. Elles ne sont pas le fruit de mon imagination, car j'en suis incapable. Je m'appuie sur la littérature Sai. Si je me trouve à court de réponses, ne m'en veuillez pas.
Qu'a dit Swami au sujet du karma ? Il a dit : " Certains actes entraînent un résultat immédiat ". Supposons que, en taillant votre crayon, la lame vous coupe la peau. Que se passera-t-il ? Le sang coulera immédiatement. C'est la réaction ou le résultat de l'action. Puis, supposons que vous buviez du lait et que votre faim s'apaise. Le lait vous rassasie pour une heure. Si vous consommez une nourriture solide, vous n'aurez pas faim pendant quatre heures. Cette action aura un effet de quatre heures. Ainsi, certains actes ont un effet immédiat et d'autres un effet à long terme.
Si, aujourd'hui, vous plantez une graine en terre, vous pouvez récolter des mangues l'an prochain. Pourquoi seulement l'an prochain ? C'est tout le temps qu'il faille à la graine pour germer et à l'arbre pour grandir et donner des fruits. Pour arriver de la graine au fruit, un long temps est nécessaire. De façon similaire, certaines actions donnent un résultat immédiat et certaines autres mettent longtemps à le produire. C'est ainsi que nous pouvons comprendre le concept du karma.

5. " Qu'est-ce que la mauvaise compagnie ? " (27-10-2002)

On m'a posé cette autre question : " Quand est-il de la compagnie que nous avons? Qu'est ce que la bonne compagnie? Qu'est-ce que la mauvaise compagnie ? Qu'en est-il si je me leurre ? " Bon, nous faisons souvent cela!
Ils veulent une définition. Qu'est-ce qu'une " bonne compagnie " et qu'est-ce qu'une " mauvaise compagnie "? C'est une question très claire. Pour les dévots de Sai, assurons-nous de la réponse. Qu'est-ce qu'une bonne compagnie? La bonne compagnie est celle qui nous tient attachés à Ses Pieds de Lotus. La bonne compagnie est celle qui renforce notre foi, celle qui nous encourage à assumer un service désintéressé, celle qui nous attire plus près de Sa mission, celle qui nous aide à supporter les hauts et les bas de l'existence, celle qui nous aide à ne pas avoir trop d'attachement envers l'argent et la famille. C'est cela que l'on entend par bonne compagnie.
En revanche, la compagnie qui vous aide à vous éloigner de ce lieu sacré, celle qui vous incite à perdre la foi, celle qui vous pousse à vous éloigner de n'importe qui, en tout lieu, à tout moment et pour n'importe quelle raison, celle qui vous rend déprimé, frustré et vous invite à l'athéisme, à l'incroyance, est une compagnie horrible, terrible et mauvaise compagnie.
Étant en bonne compagnie, notre Satsang s'améliore. " Satsang " signifie bonne compagnie. Bhâgavan donne quelques exemples : en compagnie de l'air, le sable s'élève ; en revanche, lorsqu'il est en compagnie de l'eau, il s'abaisse. De la même façon, en présence de personnes nobles, nous nous élevons dans la vie, nos voies sont nobles. Mais en présence de mauvaises personnes, nos pensées deviennent négatives. C'est cela, la mauvaise compagnie. Prenez garde à la mauvaise compagnie. Baba dit, " Éloigne toi des mauvaises compagnies. "

6. " Est-ce que Baba peut venir se promener avec moi le matin? " (03-11-2002)

Que puis-je lui dire ? À l'appui de cette question, il est clairement écrit, " M. Anil Kumar, vous avez dit dans votre entretien que Baba veut marcher. Mais Baba ne peut pas marcher parce que les foules courront après Lui. Il n'aura pas assez d'espace pour marcher, tandis que je suis sûr que je peux Le prendre avec moi pour la promenade de matin. Pourriez-vous s.v.p. répondre à ma question ? "
Bien, je n'ai aucune réponse. Est-ce que Swami peut venir avec moi pour une promenade le matin ? Au lieu de poser cette question, si vous vous rendez compte que Swami est à l'intérieur de vous, vous pourriez vous rendre compte qu'Il marche également avec vous. Le Swami à l'intérieur de moi est également celui qui mange. Swami en moi fait tout. Cela satisfait toutes sortes de questions. Ce n'est pas une réponse et j'essaye de m'esquiver ou de m'échapper. Je donnerai un exemple très simple. Quand vous êtes tous très occupés à manger, Bhagavan ne mange rien. C'était très embarrassant. J'ai dit, " Swami, pourquoi Vous ne mangez pas ? Quand nous mangeons, pourquoi Vous ne mangez pas ? Je n'apprécie pas manger quand je Vous vois comme cela. "
Puis Baba dit, " Quand vous mangez tous, cela Me vient. Quelle est votre prière à la table de dîner ? (Anil Kumar commence à chanter Aham Vaishvanaro Bhutva Praninam Dehamasritaha. " Je suis dans votre corps. Toute la nourriture dont vous prenez Me vient. " Par conséquent, pourquoi dois-Je manger quand vous mangez ? "
Quand vous marchez, Baba n'a pas besoin de marcher séparément. C'est la réponse que je peux vous donner. Maintenant je traiterai quelques autres questions durant le temps qu'il reste ce matin.

7. " Pourquoi des jeunes enfants meurent-ils en bas âge ? " (03-11-2002)

Je le répète de nouveau. Si vous passez à travers les deux volumes Satyopanisad la plupart des questions seront répondues. Cette question a été traitée dans ce livre avec une réponse directement de Bhagavan: " Jeune ou vieux se rapporte au corps. C'est le corps qui vieillit. C'est le corps qui est jeune. C'est le corps qui est vieux. Ainsi, jeune et vieux sont des termes applicables au corps. Mais l'âme est éternelle. "
Par conséquent, cette histoire est une d'éternité. Moi, je peux être un garçon. Mais dans la vie passée, dans les vies précédentes, cette âme a peut être espéré, cette âme a peut être prié pour fusionner dans le Divin. Ce prétendu ' enfant ' est jeune de votre point de vue. Mais l'âme est très vieille. Elle est immortelle et éternelle. Elle ne veut pas rester dehors. Elle veut être une avec le Divin. La goutte ne veut pas demeurer séparée. Elle veut retourner dans l'océan. Suis-je clair ? Ainsi, la goutte veut retourner à l'océan.
Nous pouvons dire, " Goutte, vous êtes si simple; vous êtes si petit; vous êtes comme une perle; reste là. "
Il dira, " Non, non! Je dois retourner à la mer. " La goutte et l'océan sont un et identique.
Un autre point. Un grand saint, Narada, a posé cette question à Sri Mahavishnu, Dieu. C'est également de la littérature Sai. " Oh Dieu, vous semblez être partiel. Vous avez un grand parti pris. Pourquoi ? "
Alors immédiatement Dieu a demandé à Narada, " Qu'elle est ce non-sens dont vous parlez ? J'ai pensé que vous étiez un homme sage. Peut-être que maintenant vous êtes hors de votre mental. Quel est le problème avec vous ? Depuis que vous vous déplacés dans les trois mondes, vous devez être déséquilibré! "
Alors Narada a donné la réponse : " Swami, Prahlada est un jeune garçon. Il pourrait atteindre la libération très rapidement, tandis qu'il y a un sage du nom de Morocunda Maharishi, un grand sage qui a fait pénitence pendant des centaines d'années, mais ne pourrait pas avoir la réalisation. Pourquoi ? Comment ce garçon pourrait-il avoir la réalisation si rapidement, alors que ce vieil homme ne pourrait pas l'avoir ? Pourquoi ? "
Alors le Seigneur donna la réponse : " Ce Maharishi, qui a fait pénitence pendant des centaines d'années, a commencé sa pénitence seulement dans cette vie; considérant que ce garçon, Prahlada, avait fait pénitence pendant plusieurs vies passées. Il peut maintenant sembler jeune, mais il a accompli cela durant plusieurs vies passées. Cela vous ne le saviez pas. "
Bhagavan Baba a donné un exemple à l'effet que deux hommes passaient par-là. Un monsieur a pris une masse de métal et a frappé sur une pierre dure. Il l'a frappée mais la pierre ne s'est pas cassée. Il l'a frappée à plusieurs reprises, mais la pierre ne s'est toujours pas cassée. Il l'a frappée dix fois et elle ne s'est pas cassée.
Alors l'autre homme a dit, " Je vais essayer. " Il a pris la masse de fer, l'a frappé une seule fois et elle s'est cassé immédiatement.
Le premier homme s'est senti affligé. " J'ai essayé dix fois et cette pierre ne s'est pas cassée. Maintenant, elle s'est cassée. La nature n'est pas juste. "
Alors le deuxième homme a dit, " Regardez, je l'ai frappé et la pierre s'est cassée en deux. Veuillez comprendre les mathématiques simples ici. Elles avaient déjà reçu dix coups par vous. Le mien était le onzième coup; donc elle s'est cassée. Elle avait eu dix coups déjà. "
De même, le jeune âge ou le vieil âge est notre propre calcul. Mais dans la formule Divine, c'est une dimension tout à fait différente.

8. " Est-ce que l'Atma (le Soi, l'Âme) a une religion ? " (03-11-2002)

La religion est de notre propre fabrication. L'Atma (Âme) n'a rien à faire avec la religion. Elle n'a aucune religion. Elle n'a aucun attribut ou qualité. Elle n'a aucun nom et forme.

9. " Est-ce un mauvais karma de passer d'une religion à une autre ? " (03-11-2002)

Oui, c'est mauvais karma Nous ne devons pas changer notre religion parce que toutes les religions sont une et pareille. Il y a unité dans la diversité. Toutes les religions enseignent la même Vérité. La vérité est Une. Les érudits représentent cela de différentes manières, mais la vérité est une. Le sucre est un; tous les bonbons sont faits à partir de lui. Ainsi, quand nous apprenons que la Vérité est fondamentalement Une, il n'y a rien de mal avec n'importe quelle religion que vous suivez.

10. " Dans une situation familiale, si les parents agissent mal, est-ce que l'enfant va souffrir d'un mauvais karma, ayant pour résultat la mort de l'enfant ? "
(03-11-2002)


Rien à faire. Dans le calcul Divin, chacun doit souffrir les conséquences de son propre karma Le karma du père n'est pas transféré au fils. Le karma du fils n'est pas transféré au petit-fils. Non, ce n'est pas comme cela. S'il en était ainsi, nous ne serions pas ici. Prashanti Nilayam ne serait pas plein. Toutes les chambres seraient vides. Non, non, non. Chacun a son compte individuel. Les parents n'ont rien à faire avec cela. Un homme de violence et de terreur (appelées Hiranyakashipu) a eu un fils appelé Prahlada, un grand dévot. Ainsi, le fils n'avait rien à faire avec le père.
Swami a donne cet exemple. Une personne a ramassé des graines de buissons épineux et des graines d'arbres fruitiers. Si vous les semez, que se produira-t-il ? La graine de buissons épineux se développera seulement comme buissons épineux. La graine d'arbres fruitiers se développera seulement comme un arbre fruitier. Il n'y a rien comme des échanges étrangers ici.

11. " Quand l'Atma (Âme) quitte-elle le corps ? Qu'arrive-t-il à l'Atma après la mort ? " C'est la prochaine question.(03-11-2002)

Où l'Âtma va-t-il ? Il n'y a aucun endroit où il n'y a pas d'Atma. Donc, il n'y a aucune question d'Atma qui disparaît quelque part. Elle ne part pas en vacance ou en vacance d'ego ou en week-end parce que l'Atma est présent partout. Il ne va pas nulle part. Elle est partout. Baba a donné un exemple simple. Il y a une ampoule. Quand vous enlevez l'ampoule, l'électricité demeure-t-elle ? Il y a de l'électricité encore, quand vous mettez une nouvelle ampoule, vous obtenez de la lumière. Il y a une alimentation en énergie. Quand vous enlevez l'ampoule à nouveau, l'alimentation en énergie demeure, mais vous n'avez pas de lumière. C'est l'exemple donné par Bhagavan. De même, que le corps soit là ou pas, la Divinité, l'Âtma, la Conscience, l'Esprit existe parce qu'elle est immortelle.

12. " J'ai toujours des désirs. Que faire ? " (03-11-2002)

Il n'y a rien qui peut être fait. Nous devons comprendre la cause première du désir. Le désir ne provient pas de l'extérieur de mon corps. Le désir n'ait pas produit ou n'ait pas fabriqué par cette main. La jambe ne me conduit pas au désir. C'est le mental qui est la cause principale du désir. Les désirs naissent dans le mental. Une fois que vous comprenez que le mental est en dessous, que le mental est la base, que le mental est la cause du désir, vous pouvez essayer d'être sans désir.
Comment ? Mon mental va dans cette voie, vers le désir. Je dis à mon mental, " Ne vais pas de cette voie. Vas vers le Mandir. "
Quand le mental pense à Dieu, quand le mental chante Son nom, quand le mental est dans la méditation, quand le mental chante toujours Sa gloire dans les bhajans, il n'y a aucun désir. Quand le mental est détourné vers le monde, il est plein de désirs.
Mes amis, comprennent s.v.p., cela est seulement à partir des enseignements de Swami, qui sont enregistrés dans le livre, Satyopanisad. Pour votre référence vous pouvez aller chercher dedans. Voici un exemple simple donné par Baba. C'est un ventilateur à main. Si je fais ceci (Anil Kumar étend son bras et de la main fait un geste de ventilation, vous obtenez la brise. Mais quand je tourne le ventilateur à main et l'ondule vers moi, j'obtiens la brise. N'est-ce pas ? De même quand le mental est tourné vers le monde, il est suffoqué. Il est essoufflé. Il est plein de désirs. Quand le même mental est tourné vers l'intérieur, vers la conscience, il est heureux. Il n'y ont plus de désirs.

13. " Comment est-il possible de perdre un désir, mais non arrêté le cœur ? "
(03-11-2002)


Comprenez s.v.p. que nous avons confondu le porte document ici. Le mental est le centre du désir, tandis que le cœur est le centre du sentiment. Le mental est dualité; le cœur est non-dualité. Le mental est diversifié; le cœur est unité. Le mental est émotif; le cœur est équilibré. Le mental est toujours pour la convenance; le cœur est pour la conviction. Le mental est physique; le cœur est spirituel. Je ne veux pas dire le cœur physique - qui a besoin d'un cardiologue. Je veux dire le cœur spirituel. Ainsi l'arrêt de votre cœur signifie que vous fermez les portes de votre âme - vous fermez les portes de votre conscience.
Si vous arrêtez votre cœur, alors vous ne voulez pas vous tourner vers l'intérieur. Vous voulez seulement être dans l'obscurité des caprices et des fantaisies, des choses que vous aimez et détestez et des variétés du mental. Le mental est plein de variétés de ce que vous aimez et de ce que vous détestez, des choix et des préférences. Quand je me déplace dans le royaume à l'horizon du mental, je deviens mental ou psychotique. Je ne devrais pas arrêter mon cœur pour rien au monde. Le cœur devrait être ouvert. De plus en plus le cœur donne une chance et une préférence, et le mental se ferme automatiquement - le mental s'arrêtera automatiquement de lui-même.

14. " Votre vie entière est un sacrifice, est-il vrai ? Est-ce que Dieu veut vraiment que nous soyons de tels martyrs ? " (03-11-2002)

Non, non, nous ne devrions pas blâmer le pauvre Dieu comme cela. Il ne veut pas que nous soyons des martyrs. Pourquoi veut-il que nous nous sacrifions ? C'est pour que vous soyez heureux. Sacrifiez votre désir parce que le désir vous conduit à la misère. Si vous êtes sans désir, vous serez heureux. Alors vous ne vous sacrifierez pas pour rien. Vous vous sacrifiez pour votre propre intérêt. Au lieu d'aller au théâtre, je vais au Mandir.
" Monsieur, je ne vais pas au théâtre. Je ne suis pas allé au cinéma, ainsi je dois me sacrifié. " Oh, vous n'avez rien sacrifié. En allant au théâtre et en regardant le cinéma là, votre mental se tourne vers la violence. Votre mental devient agité. Votre mental est troublé. Votre mental est rempli de vagues turbulentes. Le mental perd son équilibre et sa paix. En allant au Mandir, il apprécie la paix de l'esprit. Il apprécie l'équanimité. Il est enchanté. Ainsi, qu'avez-vous sacrifié ? Vous n'avez rien sacrifié pour quelqu'un d'autre. Vous avez fait le sacrifice pour votre propre avantage, pour votre propre amélioration.

15. " Qu'est-ce que Swami a dis au sujet des amis et du rôle qu'ils jouent dans notre vie? " (03-11-2002)

Swami dit souvent, " Dites-moi qui vous fréquentez et Je vous dirais qui vous êtes. " Mais, mes amis, nous n'avons pas d'amis aujourd'hui. Non, non, non. Un ami le matin devient un ennemi en soirée. La plupart des amitiés aujourd'hui sont égoïstes. La plupart des amitiés aujourd'hui sont politiques. La plupart des amitiés aujourd'hui sont des prétextes. Mais qui est le vrai ami ? Quelle est la définition d'un ami ?
Bhagavan a dit, " Celui qui est avec vous, celui qui sera avec vous, celui qui était avec vous - a toujours été à vos côtés dans le passé, il l'est dans le présent et le sera dans le futur, celui-là seulement est un vrai ami. "
Supposons que nous entrons dans un certain litige (affaire de cour), ils n'oseront pas nous regarder en face. Baba a dit, " Quand les poches sont pleines d'argent et le père a une bonne position, tout le monde dira, ' Bonjour, bonjour.' Quand les poches sont vides, après la retraite du père, personne ne vous dira même, ' Au revoir '. " Il n'y a aucun vrai ami aujourd'hui.
Bhagavan a donné un exemple. Un homme fut traîné à la cour en raison d'un certain litige. Il avait trois amis. Il a demandé à un ami, " Voulez-vous venir à la cour pour témoigner ? " Cet homme a dit, " Je suis désolé. J'ai été bien heureuse de jouer aux cartes avec toi au club, mais je ne veux pas venir à la cour et être ton témoin, je suis désolé. "
" Um - hum. "
Alors cet homme est allé au deuxième ami. " Hé là, ami! Nous avons été des amis d'enfance. Pourquoi pas ne pas venir à la cour et être témoin de sorte que je sois acquitté? "
Cet homme a dit, " Non, non, non, je ne viendrais pas à la cour. Je vous donnerai l'adresse d'un bon avocat, un bon procureur, il fait de bon plaidoyer et défendra votre cause, mais je ne viendrai pas à la cour. "
" Oh-ho, merci. "
Alors, il est allé au troisième ami. " Veuillez venir et m'aider ? "
" Pourquoi pas ? Je viendrai avec vous. Je vais aller dans la boîte de témoin et parlerai en votre faveur de sorte que vous soyez acquittés. "
De même, nous avons trois amis. Qui sont-ils ? Le premier type représente nos amis, nos connaissances ou ceux qui sont très bien connus de nous. Ces amis diront seulement, " Oh, ce copain est mort ? Oh-ho, il était un bon homme. Que pouvez-vous faire ? " C'est tout.
Les deuxièmes types sont des parents, qui viendront à la crémation ou à l'enterrement. Et le troisième ami - il viendra avec nous même après la mort, comme conséquence ou résultat de toutes nos bonnes actions ou karma. Karmaphala -- les récompenses de nos actions nous suivront. Par conséquent, cet ami, Karmaphala, est le témoin éternel, qui est Dieu Lui-même. Ainsi la réponse à la question, " Qui est mon ami ?" C'est Dieu qui est mon ami. C'est tout - personne d'autre.

16. " Qu'elle est l'origine du mental ? " (08-12-2002)

La question qui me fut envoyée est celle-ci : " Quelle est l'origine du mental ? La réponse est simple. Il n'y a aucun mental, alors il n'y a pas d'origine! S'il y a un mental, vous devez être capable de retracer son origine. Le mental est inexistant. Le mental est seulement un paquet de pensées. Le mental est seulement un paquet de désirs. Dans l'état profond du sommeil, il n'y a aucun mental du tout. Le mental est là dans l'état du rêve; le mental est là dans l'état d'éveil. Mais le mental est inexistant dans l'état du sommeil profond.
Quand les pensées sont retirées, quand des désirs sont bannis, il n'y a aucun mental. Le retrait du mental ou de l'annihilation du mental s'appelle Amanaska ou le Manolaya Ainsi, la question de l'origine du mental ne se pose pas du tout.

17. " Qu'elle est la signification de la nouvelle lune et de la pleine lune ? "
(08-12-2002)


Qu'il s'agisse d'une nouvelle lune, d'une lune bleue ou d'une pleine lune, une lune est une lune. (rire) La réponse est : La lune est la déité présidence du mental humain. C'est la raison pour laquelle le jour de la pleine lune, les personnes démentes sont en pleine activité! (rire) La nuit noir, elles sont également en pleine activité. Ils peuvent même recourir à la violence. Ainsi, la lune contrôle de mental. Le mental et la lune vont ensemble.
Mais spirituellement parlant, il y a une autre interprétation. La pleine lune représente la sagesse, la connaissance et l'éveil. C'était un jour de pleine lune que Buddha est né. C'était par un jour de pleine lune que Buddha a eu l'illumination. C'était par un jour de pleine lune que Mahaveer a eu l'illumination. Purnima est un jour de pleine lune, qui est le jour de l'illumination. Le clair de lune est comme l'éveil du Soi intérieur. La pleine lune représente la connaissance du Soi. C'est la signification.

18. " Vous dit, " (Il a voulu dire moi)" le Darshan de Bhagavan vous enlève votre karma. Mais je continu toujours de souffrir à cause de mon karma. Mon karma n'a t-il pas été effacé ? " (rire) (08-12-2002)

C'est la question. La réponse est celle-ci : On sera dégagé des effets karmiques s'il y a mérite, s'il y a acceptation.
Quand je regarde Bhagavan -- quand nous regardons tous Bhagavan, nous n'avons pas tous les mêmes sentiments. Il y a beaucoup de gens qui me disent que lorsque Bhagavan passe près d'eux, ils reçoivent certaines vibrations. Il y a beaucoup de gens qui me disent qu'elles sont rechargées en énergie. Il y a beaucoup de gens qui me disent qu'elles sentent une brise fraîche quand Bhagavan passe près d'eux, alors l'expériences diffèrent selon la nature de l'individu, de leur dévotion ou du chemin et de l'intensité de leur sadhana.
Par conséquent, je peux ne pas être dégagé du karma parce que je ne suis pas prêt. Je n'ai pas fait assez de travail. Bien que le professeur soit excellent, quand l'étudiant ne peut pas suivre la leçon, cela signifie seulement que l'étudiant n'a pas accomplit assez de travail. L'étudiant n'a pas la base requise pour recevoir et apprécier la connaissance qui lui est donnée en salle de classe, bien le professeur soit un expert. Afin d'être dégagé des effets karmiques, nous devons accomplir un certain travail travail.
Quel est ce travail ? Une dévotion intense, une foi totale, un abandon total et une sadhana de service -- ces quatre sont des pratiques physiques suffisantes sur le chemin spirituel. Faire (pratiquer) ces quatre est un travail suffisant pour nous afin que nous soyons prêts et préparés, de sorte que nous puissions être libres des effets karmiques.

19. " Le karma, est-il individuel ? Les pays sont-ils également liés par le karma ? "
(08-12-2002)


Peut-être comme ' la vente en gros ' et ' la vente au détail ' ? Ce monsieur doit avoir été un grand homme d'affaires! (rire) Très bien!
Charmants amis, ne me comprenez pas mal -- je fais une plaisanterie. Je ne veux pas être irrespectueux envers ceux qui ont posé ces questions. Je me penche en toute humilité devant ces personnes qui ont posé ces questions parce qu'elles sont tous des chercheurs spirituels. Elles sont exemplaires. Elles sont de nobles modèles responsables pour moi, en particulier parce que ces questions m'aident à aller dans le détail, dans la profondeur. Ainsi, je les remercie beaucoup.
La question est celle-ci : Est-ce que les pays sont liés par le karma ? Dans la sainte Bible, il y est fait mention de deux villes -- Sodome et Gomorrhe. Les habitants de ces deux villes mentionnées dans la sainte Bible ont été noyés. Les habitants ont été totalement punis par Dieu. C'est ce que la sainte Bible dit. Quand les gens accomplissent de mauvaises actions, naturellement tout la place est condamné.
Un pays est non seulement un endroit géographique. Un pays est non seulement de la poussière, de la boue et du sable. Un pays est un ensemble de personnes. Quand les personnes accomplissent de mauvaises actions... par exemple, pensez seulement en Afghanistan où des statues anciennes du Bouddha de 200 ou 300 pieds de hauteur ont été bombardés et totalement démolies à la dynamite. Beaucoup de statues du Bouddha ont été démolies là en Afghanistan. Qu'est-ce qui est arrivé plus tard en Afghanistan ? Vous savez tous cela. Quand les gens accomplissent de mauvaises actions, naturellement ils doivent faire face à la réaction. C'est la réponse que je peux vous donner.

20. " Que puis-je faire pour dîner avec Bhagavan ? Pour dormir dans la chambre très près de Sa chambre à coucher ? (rire) Pour aller avec Lui en voiture ? Pour avoir une fin de vie paisible, comme Sa mère et Son grand-père ont eu ? "
(08-12-2002)


Ce sont des questions qui me furent posées. Voici la réponse, frère. Aller dans Sa voiture, dîner avec lui ou dormir dans la chambre à côté de la Sienne sont tous des activités physiques. Vous avez également le conducteur dans la voiture. Je ne pense pas que le conducteur est un saint ou un sage. Dans la salle à dîner, vous y trouvez également des cuisiniers et des serveurs. Je ne pense pas qu'ils sont des saints et des sages. Je ne pense pas ainsi. Dans l'édifice, il y a le gardien. Je ne veux pas me prosterner à ses pieds.
Ainsi, ce sont tous des actes physiques de grâce. Ce sont des privilèges. Ce sont de grandes et magnifiques occasions. Je ne les sous-estime pas. Mais s'ils conduisent à la fierté, s'ils vous rendent égoïstes, s'ils sont des actes de publicité ou d'annonce, ils vous conduiront vraiment à un malheureux sort. Non! Si cela vous aide à être plus spirituel, si cela vous aide à faire une sadhana avec une plus haute, une plus grande ou une plus profonde intensité, alors c'est un avantage. Mais si cela vous transforme en un homme égoïste, alors c'est une malédiction. Ces actes physiques devraient vous conduire à un niveau (mental / émotionnel) psychologique d'unité avec Bhagavan tout le long de votre vie, partout où vous pourrez aller.
Si vous croyez que votre prochain est Baba, c'est habiter avec Lui. Si vous offrez une prière à Dieu et commencez à manger, c'est dîner avec Lui. Si vous écoutez des bhajans de Baba quand vous voyagez en voiture, vous voyagez avec Lui. Baba dit, " Partout où Ma gloire est chantée, Je m'y installe. " Toutes les fois que nous chantons des bhajans, nous sommes avec Lui. Toutes les fois que nous pensons à Lui, nous sommes à Ses côtés. Toutes les fois que nous offrons la nourriture, nous dînons avec Lui. C'est l'expérience spirituelle, psychologique, métaphysique, mystique que nous devons avoir ou que nous devons implorer d'avoir. (Applaudissements)

21. " Le mari est très intéressé par Baba, mais l'épouse ne l'est pas. L'épouse est un obstacle. Alors, que doit faire le mari ? " Il y a trois alternatives : (rire) " Numéro un -- devrait-il divorcer de son épouse ? Numéro deux -- devrait-il continuer seul sur le chemin spirituel ? Numéro trois -- devrait-il renoncer au chemin spirituel ? (rire) Ce sont les alternatives - peut-être que c'est une question à choix multiple. (rire) (08-12-2002)

Mon ami, ceci est un cas exceptionnel! Un mari dont l'épouse est un problème sur le chemin spirituel est une exception. Habituellement le mari est le problème pour toutes les épouses! (rire) 90% des dévots de Sai sont ici à cause de leurs épouses. Les maris ont honte de déclarer cela en public. Cet humble individu (Anil Kumar parlant de lui-même) en est également le premier. Alors, dans ce cas ce n'est pas une question d'avoir honte. C'est une question de fierté.
Si l'épouse est le moteur, très bien -- la famille ira très bien, en paix et il n'y aura aucun problème. Mais voici un cas exceptionnel où l'épouse semble causer le problème. L'épouse ou le mari -- un des deux partenaires n'est pas totalement d'accord avec l'autre. Ainsi, qu'est-ce qui doit être fait ?
Mon ami, la réponse est simple. Si l'un est totalement mondain et si l'autre est totalement spirituel, nous n'irons nulle part. Mais dans la co-habitation l'un prend soin de la famille, alors que l'autre prend soin du besoin spirituelle. L'épouse qui prend soin de la famille est la racine. Le mari qui pense à Dieu est le fruit du même ' arbre familial '. Celle (l'épouse et la mère) qui pense à la famille est la racine, alors que l'autre (le mari et le père) qui pense à Dieu est le fruit de ce même arbre de vie. Ainsi, ne considérons pas le partenaire de la vie comme un parti d'opposition! (rire) Certainement pas! Certainement pas!
Pour vous raconter ma propre histoire -- durant 25 années, j'ai voyagé dans tout l'état d'Andhra Pradesh. J'ai visité des milliers de centres Sai -- au moins trois fois en moyenne -- réparti sur 25 ans. Mon épouse est demeurée en arrière, à la maison, prenant soin des enfants, de mes beaux parents et de mes parents, nôtres famille complète (un famille étendu, vivant tous ensembles sous le même toit). Supposez qu'elle soit devenue une concurrente. Elle aurait dit, " Si tu vas vers le Nord, j'ira vers le Sud! (rire) Si tu vas parler à des gens à l'Est, j'irais donner une conférence à l'Ouest. " Alors, les enfants seraient dans la rue!
Par conséquent, c'est la dynamique pure et logique de la vie qui l'un soit les ' racines de la terre tandis que l'autre est ' dans les airs '. Cela se produit comme cela. Nulle part le mari et l'épouse sont en accord à 100%. Ils peuvent êtres en accord avec les journalistes des nouvelles à la TV. (rire) Ils peuvent êtres d'accord avec les journalistes de la télévision, mais pas dans la réalité. La famille ' guerre coréenne ' se produit certainement une fois dans la vie de famille, sans cela il n'y aurait aucune mélodie dans la vie.
Ne nous inquiétons pas si l'épouse ne navigue pas avec le mari ou si le mari ne navigue pas avec l'épouse. Le mari fera que l'épouse le suivra un jour. Tout comme les maris suivent leurs épouses, de même, les épouses suivront également les maris un jour. Tout dépend de son propre exemple de vie.
Par exemple, dans une période de crise, si le mari est paisible, l'épouse apprendra de lui. Si l'épouse est paisible dans les plus mauvais moments de la vie, le mari apprendra d'elle. Par notre exemple, nous pouvons certainement continuer l'un avec l'autre comme partenaire de vie sans être dans l'opposition ou dans la critique.

22. " Je suis un professeur de yoga Je sais que Dieu a Un. Mais pensez-vous que toutes les personnes que je vois sont fausses ? Pensez-vous que tous cela est Maya, illusion ? Pensez-vous qu'ils n'existent pas ? Dites-vous que c'est un rêve ? "
(08-12-2002)


La réponse est simple : Le yoga est un lien de connexion avec Dieu. La signification de 'yoga' est ' connexion ou union avec Dieu '. Ainsi quand vous êtes connectés avec Dieu, vous expérimentez le Un. Vous expérimentez l'unité. Vous voyez Dieu partout - dans les animaux, dans les plantes, dans la matière minérale. Partout vous expérimentez Dieu.
C'est comme Jésus le Christ a dit, quand il a vu un chien mort et puant sur la rue. Tout le monde a dit, " Brûlez-le! Enlevez-le! " Jésus a souri et a dit, " Ces dents blanches sont très brillantes! Voyez comment les dents sont blanches sur ce chien mort. "
Cela signifie que vous devez voir le meilleur dans le plus mauvais. Si c'est le vrai chemin du yoga, vous verrez l'unité dans la diversité. Le yoga devrait vous apporter l'unité. Mais cela ne signifie pas que dans la vie pratique nous devons êtres en désordre, non! Dans notre vie pratique, la diversité est là.
Supposez qu'un étudiant vient me voir et dit, " Monsieur, s.v.p. enseignez-moi. "
Je ne peux pas lui dire, " Vous êtes Dieu, je suis Dieu. Alors, il n'y aurait plus aucune classe aujourd'hui! " (rire)
Supposez qu'un patient vient chez un médecin et dit, " Monsieur, je souffre de douleurs atroces. "
Est-ce que le médecin va dire, " Vous n'êtes pas un patient et je ne suis pas un médecin. Vous êtes Dieu et je suis Dieu. Alors, il n'est pas question de chirurgie! "
C'est un non-sens! D'un point de vue pratique, il y a diversité. D'un point de vue idéologique, il y a unité. Idéologiquement, expérimentons l'unité. Spirituellement, expérimentons l'unité. Physiquement, laissons le fonctionnent agir au niveau de la diversité. Il est nécessaire d'être pratique, d'être fondamental, d'être réaliste. C'est la meilleure réponse que je puisse donner.

23. " Puis-je voir Baba sous différentes formes ? " (08-12-2002)

Pourquoi pas ? Baba est apparu sous la forme de facteur. Baba est apparu sous la forme d'un gardien. Baba est apparu sous la forme d'un singe à Sa sœur. Baba est apparu sous la forme d'un chat. Baba est apparu sous la forme d'un oiseau. Baba peut apparaître sous n'importe quelle forme. Pourquoi allons-nous à cette profusion de formes ? Toutes les formes sont celles de Baba seulement. Nous devrions prier et éprouver cette expérience -- pour la conscience de cette expérience.
Pourquoi devrait-Il apparaître sous une forme différente ? Toutes les formes sont Siennes -- elles semblent seulement être multiple. C'est quelque chose comme si une personne se plaçait au milieu de plusieurs miroirs. L'expérience de voir l'Un dans le multiple (forme) est le point culminant de la spiritualité.

24. " Qu'elles sont les étapes que je dois entreprendre pour fusionner avec Lui ? "
(08-12-2002)


Il n'y a pas beaucoup d'étapes. Non! Les étapes sont de notre propre fabrication. Les étapes sont créées dans notre propre imagination. La fusion se produit immédiatement.
Quelles sont les étapes que vous devez accomplir pour mélange du sucre dans un verre d'eau ? Combien d'étapes y a-t-il ? Non, non! Une cuillère et remuer - vous obtenez le résultat immédiatement!
De même, pour qu'un aspirant fusionne avec Dieu, il n'y a pas beaucoup d'étapes. Utilisez une cuillère de Viveka ou de discrimination, plus une cuillère de Vairagya ou de renonciation - remuant le tout, c'est le processus du Sadhana. C'est suffisant pour la fusion totale. Il n'y a aucune étape. " Combien de vies sont exigées ? Combien d'années sont exigées ? " Non, non, non, non! La fusion est immédiate, soudainement, instantanément, spontanément et normalement. Elle se produit en un moment!
Le fusionnement est notre état original. Nous nous sommes séparer nous-mêmes. En fait, nous avions tous Un, mais nous nous sommes séparés. Exemple : voilà un feu. Ce feu, a beaucoup d'étincelles et de pièces. Les pièces après un certain temps deviennent noir et se transforment en charbon. Alors, à l'origine c'était du feu. Mais plus tard, cela est devenu du charbon.
De même, à l'origine nous sommes Un, mais plus tard nous nous sommes séparés. Pour savoir que nous sommes Un (cependant apparaissant sous différentes formes) cela s'appelle la réalisation. La réalisation n'est autre que notre Unité originale - le retour de nouveau à cette Unité originale ou Unité avec Dieu. La raison que nous sommes séparés de cette Unité est seulement due à l'effet que nous avons pris un nom et une forme. C'est le secret de la fusion avec Dieu.

25. " Quel est le facteur primordial qui décide du genre dans la naissance ? Pourquoi êtes-vous un homme ? Comment pouvez-vous être une femme ? (rire) Ainsi, la question ici est qui décide du genre dans chaque vie. Est-ce du en raison de nos vies passées ? " (15-12-2002)

La réponse est simple, mes amis. Je cite de la littérature Sai. Le vrai Soi, la réalité, n'est ni un homme ni une femme. L'homme ou la femme - la différence dans l'identité se situe dans le corps, pas dans l'esprit.
Si quelqu'un frappe à la porte et vous demandez, " Qui êtes-vous ? " Il répondra, " Je suis un tel et un tel. " Personne ne dira, " JE, l'homme qui vous parle " ou " JE, la femme qui est ici ". Personne ne dirait cela. " JE " est commun aux hommes et aux femmes.
Le deuxième point est ce que Bhagavan a dit, " Toutes sont des femmes. " Hari Om Tat Sat. (rire) Mes amis, ne me confondez pas. Essayez de classer tous les points plus tard (rire) Toutes sont des femmes. Ainsi, vous n'avez pas besoin de vous sentir inférieur. Nous n'avons aucune raison de se sentir supérieurs. Pourquoi ? L'esprit en vous est Purusha ou homme. L'Atma (Soi) est masculin, Purusha, alors que le corps est Prakrithi ou nature, qui est féminin. Mais la masculinité est de l'esprit et non du corps.
Troisièmement, Il a donné un exemple : Si vous allez à l'université des femmes à Anantapur le jour annuel de l'université, quand elles mettent en scène un drame, vous y trouverez une fille dans le rôle d'un roi. Vous y trouverez une autre fille dans le rôle d'un soldat et une fille différente dans le rôle d'un domestique. En raison de leurs costumes, elles semblent être des hommes; mais en réalité, elles sont des femmes. De même, toutes sont des femmes. Certains peuvent ressembler aux hommes (rire), mais fondamentalement toutes sont des femmes. Je veux dire que le principe de corps est féminin, Prakrithi signifiant c'est matière inerte. Cela est le féminin, alors que le principe de vie est masculin.
Je suis très reconnaissant d'avoir reçu ces questions parce cela m'aide à faire un retour dans ma mémoire et vérifier ce que Bhagavan a dit au cours des années. Voici un autre exemple. Vous devez avoir entendu parler d'une grande dame appelée Meera, qui était une grande dévote. Meera a voulu rencontrer le roi. Elle est allée au palais.
Un soldat dit, " Désolé, vous ne pouvez pas entrer. "
Elle a demandé, " Pourquoi? "
L'homme dit, " Les femmes ne sont pas autorisées à entrer. Des femmes sont interdites dans le palais. "
Alors Meera a dit, " Où sont les hommes ici ? Je ne vois aucun homme ici. "
Le soldat était étonné et doit avoir pensé, " Il y a quelque chose qui ne vas pas avec moi ou avec elle ? " (rire)
C'est la vérité. Le corps est seulement une matière féminine et inerte. Mais la force de vie est masculine. Alors, nous sommes tous une combinaison des deux. Quand vous demandez, " Qu'est-ce qui décide du genre ? " Je dis, " Pourquoi se soucier de ce sujet? " Que le bonbon de sucre soit sous la forme d'un rat ou d'un éléphant, l'enfant va le manger, vrai ? De même, un chocolat peut être de forme ronde ou rectangulaire ou hexagonale; mais après tout, un chocolat est un chocolat. Les biscuits peuvent être rectangulaires ou ronds. De la forme qu'il puisse être, un biscuit est un biscuit.
Pareillement, la vie est la vie, que vous soyez un homme ou une femme. C'est seulement l'extérieur. Alors, ne posons pas la question à savoir qui décide de notre genre. Il n'y a rien d'erroné. Les hommes et les femmes souffrent également. (rire) Oh, c'est exact -- nous nous blâmons les uns les autres!


26. " Nous avons beaucoup de cafards qui se déplacent autour de notre maison la nuit, créant non seulement un risque sanitaire, mais également nous effrayant parfois. Pouvez-vous s.v.p. nous conseiller comment traiter ces créatures ? Comment traitons-nous ces envahisseurs avec amour ? " (rire) (15-12-2002)

Peut-être que les cafards sont devenus un problème international. (rire) Bien, j'ai eu le même problème et je suis devenu amical avec eux parce que je ne pouvais pas m'en défaire de toute façon. Pour certains, un moustique est un problème, mais pour moi le moustique n'est pas un problème. C'est la musique bourdonnante des moustiques que j'utilise - pour me garder éveillé. (rire)
Mes amis, que se soit des moustiques, des scorpions, des serpents ou des cafards, le point est celui-ci : Si vous les tuez pour le plaisir, la sensation, l'excitation ou comme passe-temps, alors c'est un péché. Cependant, si vous les tuez pour vous libérer d'une souffrance, alors ce n'est pas un péché. Si vous les tuez pour s'amuser - disons, comme la chasse pour l'excitation -- alors ce n'est pas acceptable. La chasse était un passe-temps pour les rois. Maintenant ce genre de chose est un crime. Mais si un tigre va pour vous attaquer, vous pouvez le tirer. Comment est-ce que je peux le traiter avec amour et permettre d'être mangé par lui ? (rire)
Il y a une différence subtile entre les deux. Si je ne le tue pas pour la joie ou le plaisir, si je le fais afin de me sauver, alors ce n'est pas un crime. C'est de traiter les choses avec amour.

27. " Pourquoi devons-nous passer à travers cette vie ou toute autre vie afin d'obtenir la réalisation du Soi ? Pourquoi n'arrivons-nous pas déjà avec la réalisation du Soi ? Avez-vous déjà rencontré quelqu'un qui est réalisé ? En outre, une fois que vous avez béni quelque chose, ou avez demandé quelque chose, ou chanté un mantra pourquoi devons-nous le faire encore à plusieurs reprises? " (15-12-2002)


Très bien! C'est une question à demander dans cette ère des ordinateurs. Car je vous l'ai déjà dit dans passée, je ne plaisante pas avec ces questions. Je ne sous-estime pas le comportement et l'esprit de la personne qui a posé cette question. J'ai le plus haut respect et révérence envers eux et les remercie du fond de mon cœur parce qu'ils m'aident à passer par la littérature Sai à maintes et maintes fois.
Maintenant la question est celle-ci : " Pourquoi devons-nous passer par cette vie ou toute autre vie pour obtenir la réalisation du Soi ? Pourquoi ? " La réponse est simple. Nous voyons beaucoup de gens assis devant la TV, observant les séries périodiques de nos jours. Je ne sais pas au sujet des séries périodiques de télévision à l'étranger, mais ici en particulier en Inde du Sud, certaines des séries périodiques continuent jusqu'à 500 épisodes ou davantage!
Il y a même une plaisanterie à ce sujet. Il semble qu'un vieil homme a écrit une lettre au directeur de la télévision, " Je peux mourir à n'importe quel moment. Faites-moi savoir la fin de l'histoire de sorte que je puisse mourir paisiblement. (rire) Puisque je ne sais pas combien de temps cela continuera encore, je peux me réincarné entre temps! Pourquoi c'est aussi long ? Dites-moi la fin de l'histoire! "
Et deuxièmement, quelque chose est commune à toutes les séries périodiques de télévision du Sud de Inde en particulier, c'est que la plupart d'entre elles vous font pleurer. Aucune des séries périodiques ne vous fait rire.
Il y a également une plaisanterie à ce sujet. Il semble qu'une jeune fille soit allé voir le directeur de la télé et lui a demandé, " Monsieur, pourquoi ne pas me donner un rôle ? Je veux jouer dans votre série périodique. "
Le directeur dit, " oui. "
Le directeur a demandé un seau en plastique pour qu'il soit placé devant elle.
Le directeur dit, " Allez -- remplissez ce seau de vos larmes et ensuite je vous donnerai un rôle. " (rire)
Ainsi, un doit apprendre l'art de pleurer, vous savez ? Nous nous asseyons devant la télévision et nous pleurons aussi. Il y a quelques jours, j'ai reçu un appel téléphonique de mon ami de Hyderabad. Il a dit que son épouse et belle-mère ne vont pas au lit à moins qu'elles aient pleuré abondamment jusqu'à 10 heures tous les soirs, et après seulement elles vont se coucher. (rire) Le début des pleurs commence à 7 heures p.m. et continuent jusqu'à 10 heures! Elles sont occupées jusqu'à ce que sept heures, sans cela elles auraient commencé à cinq heures!
Pourquoi pleurons-nous ? Nous payons et pleurons. (rire) Pourquoi ces acteurs pleurent-ils ? Ils reçoivent de l'argent et pleurent. Ainsi, nous avons deux catégories des personnes qui pleurent -- ceux qui payent pour pleurer et les autres qui sont payés pour pleurer.
Mes amis, nous pleurons. Pourquoi ? Parce que nous pensons que les héros dans les séries périodiques de la télévision sont vrais. Ou bien, nous pensons que nous sommes en difficulté, alors nous pleurons. Soudainement, le mari arrive du bureau à la maison. Il dit, " Je suis fatigué de travailler et toi tu pleures à la maison! Laissez-moi avoir une pose. " Alors l'épouse reprend ses sens.
Ainsi mes amis, quand je considère que les séries périodiques de la télévision sont vraies, quand je considère que le cinéma est la réalité, c'est parce que je m'identifie avec eux et ainsi je pleure. Cependant, une fois que je me rends compte qu'il s'agit seulement de cinéma ou qu'il s'agit de séries périodiques à la télévision, je ne suis pas dérangé. Je ne suis pas perturbé.
De même, dans la vie nous traversons des descentes et des montées, par des hauts et des bas, nous levons et avalons, par des sourires et des pleurs, par des jubilations et des frustrations. C'est comme un pendule qui se déplace entre deux extrémités. Quand vous êtes dans la félicité, vous êtes en haut dans le ciel. Mais quand vous êtes pointé du doigt, vous êtes vers le bas, totalement en bas. C'est en raison d'un manque de conscience.
La conscience vous aidera à réaliser l'équanimité et l'équilibre. La conscience vous aidera à ne pas vous sentir fier de tous les simples accomplissements ou simples talents que vous avez. La conscience ne vous permettra jamais d'être dépressif ou frustré ou de créer une situation où vous devez consulter un psychiatre!
Par conséquent, la réalisation du Soi est nécessaire dans votre propre intérêt. Dans votre propre intérêt, vous devriez chercher la réalisation du Soi. Bhagavan a donné un exemple simple. Il est arrivé qu'un jeune tigre se soit égaré et a commencé à vivre parmi quelques moutons. Soudainement, un jour un tigre s'apprêtait à attaquer les moutons.
Quand les moutons ont commencé à courir, le jeune tigre a également commencé à courir. " Ne me tuez pas! Ne me tuez pas! Ne me tuez pas! "
Le tigre dit, " Arrêt cela! Ne pleure pas. "
Le jeune tigre dit, " Nous sommes des moutons. Je suis un membre du troupeau. Ne me tuez pas. "
" Non, non, non, tu n'es pas un mouton. Toi et moi sommes un. Partons à la rivière et vérifions le reflet de nos corps. Tu hurle et je hurle. Notre langue est commune. Le corps est commun. Pourquoi penses-tu que tu es un mouton ?"
Alors le jeune tigre a compris qu'il n'appartenait plus aux moutons. De même, nous pensons que nous sommes des moutons. Nous pensons que nous ne valons pas cher. Nous pensons que nous sommes simples. Nous pensons que nous ne sommes personne, non, non, non. Hrinvantu Vishve Amrithasya Puthraha. " Vous êtes le fils de l'immortalité. " " Vous êtes divin. " Quand Bhagavan s'adresse à vous en tant que 'Divyatmaswarupulara' cela signifie que vous êtes des incarnations de Divyatma (Soi Divin). Vous êtes des incarnations du Divin. Pourquoi pensez-vous que vous êtes un nécessiteux ? Pourquoi pensez-vous que vous êtes un simple ? Certainement pas!
C'est comme l'homme qui a continué à demander des prêts. Alors quelqu'un dit, " Il y a un lakh (10,000) roupies à votre crédit. Pourquoi demandez-vous encore un prêt ?"
Il a dit, " Oh, je vois. J'ai oublié. C'était il y a longtemps. "
Il est allé immédiatement à la banque, a utilisé l'argent et n'a plus demandé de prêts. De même, quand vous avez la réalisation du Soi, vous êtes au-delà de la dualité du bon et du mauvais, du bénéfice et de la perte, de la victoire et de la défaite. Vous êtes dans l'équanimité et êtes parfaitement en équilibre. C'est pour cette raison que vous avez besoin de réaliser le Soi.

28. " Pourquoi nous devons répéter un mantra à plusieurs reprises ? " (15-12-2002)

Je me rappelle une plaisanterie. Un patient est venu chez le médecin et a demandé, " Docteur, j'ai consommé trois bouteilles de sirop jusqu'ici sur une période de trois mois. Combien de temps dois-je continuer à en prendre ? " Le médecin a dit, " Jusqu'à la mort. " (rire)
De même, combien de temps devriez-vous répéter un mantra. Jusqu'à ce que vous oubliiez la sensation que vous répétez un mantra : " Sai Ram, Sai Ram, Sai Ram. " Combien de fois je dois le répéter ? " " Oh ! disons cent fois ou plus. "
C'est un non-sens. Vous devriez continuer à répéter le nom de Bhagavan jusqu'à ce que vous ayez oublié le nombre de fois que vous l'avez répété. Bhagavan a donné un bel exemple ici. Je vous le dis, personne ne peut l'expliquer comme Lui : Un garçon a dit, tout en allant au lit, " Mère, s.v.p. réveille-moi quand j'aurais faim. " (rire) La mère a dit, " C'est inutile! Toi seul se lèvera quand tu auras faim. Je n'ai pas besoin de te réveiller. "
De même, " Combien de temps je dois répéter un mantra. " La réponse est que nous devrions le répéter jusqu'à ce que le but soit atteint ou jusqu'à ce que le but soit réalisé. " Alors, pourquoi dois-je le répéter tant de fois ou pour un nombre illimité de fois ? " Je peux dire " Sai Ram, Sai Ram, Sai Ram. " Je peux dire cela 108 fois. Mais mon esprit peut se concentrer sur le mantra seulement par ici et par-là durant une brève période de temps, alors que le reste du temps, il peut être engagé dans des pensées au sujet d'une réservation d'avion, un travail, les moustiques, la cantine -- voilà. (rire) Par conséquent, bien que j'aie répété le nom 108 fois, l'esprit s'est concentré dessus seulement trois fois. Alors, combien de temps est cela ? Seulement trois fois! Ainsi le reste de 105 répétitions était une perte. C'est seulement pour le calcul et l'impôt sur le revenu, pas pour cela. (rire)
Ainsi mes amis, nous sommes invités à répéter les choses un très grand nombre de fois. Combien de fois est-ce que je devrais respirer ? Jusqu'à ce que mon nom soit dans le journal sous la colonne de nécrologe. (rire) C'est tout à fait simple. Ainsi nous devrions continuer à répéter le nom.

29. " Quelle est la différence entre la ' grâce ' et la ' bénédiction ? " (15-12-2002)

Une très bonne question. Nous pouvons prier, " Baba, bénissez-moi à mon anniversaire. " Ou " Bhagavan, bénissez mon entreprise d'affaires. " Ou " Bénissez-nous le jour de notre anniversaire de mariage. " Les bénédictions que vous avez de besoin et les bénédictions que vous demandez, au fur et à mesure que vous avez besoin d'eux. Vous demandez des bénédictions quand vous sentez qu'ils sont nécessaires ou au fur et à mesure que vous sentez que vous êtes en manque d'elle, quelque chose comme si vous manquiez de provisions à la maison. Est-ce que c'est clair ? Alors, les bénédictions sont ce que vous cherchez et ce que vous demandez en certaines occasions spéciales.
Une bénédiction est ce que vous avez besoin quand vous n'êtes pas sûr au sujet de quelque chose, tandis que la grâce est infinie. La grâce n'a pas besoin d'être sollicitée ou demandée ou recherchée. La grâce demeure, sans aucune demande. La grâce de Dieu est comme la lumière du soleil qui est disponible pour nous, partout et pour tous. De même, la grâce est continue. La grâce est éternelle. La grâce ne doit pas être cherchée ou recherchée car elle est toujours là.

30. " Est-ce que la grâce et les bénédictions sont temporaire ou s'évaporent-elles après une certaine période ou après certaines actions ? " (15-12-2002)

Voici un exemple simple : Quand je ne suis pas les enseignements de Swami, bien, je peux ne pas être le destinataire de Ses bénédictions, mais j'ai Sa grâce. Quand un fils ne suit pas l'ordre ou le conseil de son père, le père ne le bénira pas avec de l'argent de poche pour ses dépenses, mais il a la grâce de son amour.
Un étudiant qui ne fait pas le travail n'aura pas mes bénédictions. S'il échoue dans l'examen, il n'aura pas mes bénédictions. Mais il a la grâce du professeur; il continue à l'aimer jusqu'à ce qu'il passe l'examen. Ainsi, la grâce est sans but, signifiant qu'elle n'est pas le but ou le besoin; considérant que, les bénédictions peuvent être retirées dépendant de nos actions.
Voici un autre exemple. En dehors de la courtoisie, je ne révélerai pas le nom de la personne que je vais prendre dans cet exemple. Ceci s'est produit, il y a environ 15 ans. C'était un homme très gros -- en vertu de sa profession et en vertu de son physique - qui occupait un siège pour quatre personnes!
Bien, il est venu ici. Je l'ai très bien connu. Il n'est plus maintenant, mais dans le passé, il a occupé un poste très élevé. J'ai dit, " Monsieur, très heureux de vous voir. J'ai entendu dire que vous avez une position très élevée. Qu'est-ce qui vous amène ici ? "
Il a dit, " Je suis venu ici pour les bénédictions de Bhagavan afin de me marier de nouveau. " (rire)
" Monsieur, quand est-il de Madame ? " J'ai demandé, se rapportant à son épouse, puisqu'il était déjà marié.
Il a dit, " Ce sera une épouse additionnelle. "
" Pourquoi une épouse additionnelle ? "
" Pourquoi une épouse additionnelle ? "
" Mon épouse actuelle est trop dans la spiritualité. Elle passe trop de temps ici, ainsi j'ai besoin de quelqu'un qui doit être responsable à la maison. " (Quand le principal est en congé, le vice-principal sera responsable!)
Alors j'ai simplement dit, " Monsieur, je pensais que vous étiez un grand homme. Je suis désolé. Ce n'est pas de votre faute. C'est ma faute d'avoir pensé que vous étiez un grand homme. Vous n'avez plus cette place dans mon esprit. Swami a dit plusieurs fois, " L'épouse est un couteau. " En raison de la famille, vous allez avoir des liaisons et beaucoup de responsabilités. Bhagavan veut que vous vous leviez au-dessus de ces chaînes de la vie de famille. Pourtant vous voulez vous marier une deuxième fois, et vous venez pour les bénédictions de Baba tandis que la première épouse est encore vivante! "
J'ai dit, " Monsieur, il est préférable que vous preniez le prochain autobus ou prenez un taxi et partez, car Il peut demander l'aide des Seva Dals pour vous jeter en dehors d'ici! " (rire) Il n'y aura aucune bénédiction pour de telles demandes idiotes, je vous le dis.
D'autre part, si vous dites, " Je suis fatigué de ma vie et j'ai consacré ma vie au service. Je veux passer le reste de ma vie à Vous servir, mon Seigneur. Aidez-moi à m'élever dans le détachement et le renoncement. " Et oui, vous aurez Ses bénédictions.
Si vous dites, " Je veux aller de plus en plus profond dans la vie de famille. " -- il peut ne pas y avoir de bénédictions. Néanmoins, Sa grâce est toujours là, vous attendant un jour ou l'autre, vous travaillerez pour votre rachat. C'est la réponse.

31. " Y a-t-il une signification derrière l'histoire de Rama à l'effet qu'il fut envoyé en exile pendant quatorze années ? Pourquoi quatorze ans ? Pourquoi pas treize ? Pourquoi pas quinze, pourquoi ? (rire) Qu'est-ce qu'il y a de si spécial au sujet de ce nombre ? " (05-01-2003)

Pour être très honnête, je ne me rappelle pas que Swami ait dit quelque chose au sujet du numéro quatorze. Bhagavan a dit beaucoup de choses au sujet du numéro neuf -- six étant les qualités Divines et trois étant les qualités humaines: 6 + 3 = 9. Il a dit beaucoup de choses au sujet du numéro neuf. Pourquoi ? Puisque le numéro neuf est immuable. Par exemple, 9 x 2 = 18 et 1 + 8 = 9. De même, 9 x 3 = 27 et 2 + 7 = 9. Ainsi vous pouvez continuer à multiplier comme cela -- neuf est neuf. Il y a six qualités Divines et trois qualités humaines. Ainsi, Il a parlé au sujet du numéro neuf. Mais, je ne me rappelle pas que Swami ait dit quelque chose au sujet du numéro quatorze.
Mais si vous voulez que je spécule -- sujet à correction, sujet à votre acceptation -- si vous voulez que je donne une hypothèse savante, alors ce pourrait probablement être les cinq Karmendriyas ou cinq sens d'action et les cinq Jnanendriyas ou les cinq sens de la perception - 5 + 5 = 10. Alors les quatre derniers sont les Manas, Buddhi, Chittha et Ahamkaara. Les Manas sont le mental ou la pensée. Chitta est le sentiment. Buddhi est l'intellect ou la prise de décision et Ahamkaara est l'ego. 5 + 5 + 4 = 14. Ceci pourrait probablement être la réponse la plus proche à cette question, si non la bonne réponse.

32. " Qu'est-ce que le végétarisme ? Est-ce manger des feuilles et des tubercules ou quelque chose d'autre ? " (05-01-2003)

Certains disent que les oeufs sont également végétariens. Bien, je ne connais pas quels articles particuliers sont exemptés de la liste. Mais de toute façon, à ma connaissance, le végétarisme n'est pas simplement limité à la nourriture. Le végétarisme est symbolique de nature illimitée et Sathvique. Il n'est pas limité à la nourriture à laquelle nous mangeons.
Toutes les scènes qui sont autour de nous sont un type de nourriture pour les yeux. Tous les sons que nous entendons sont un type de nourriture pour les oreilles. Tous les objets que nous touchons sont une nourriture pour la peau. Ainsi, vous pouvez voir que les cinq sens de la perception ont leur propre niveau de ' nourriture '. Tous les sens devraient être une ' nourriture ' Sathvique ou une ' alimentation ' végétarienne.
Les bonnes scènes que je vois sont considérées Sathviques. La bonne musique que j'entends est considérée Sathvique. Les bons parfums qui je sens sont également considérés Sathviques. Toutes ces bonnes perceptions sont ' nourriture végétarienne ' pour le corps humain.

33. " Quel est le mal à tuer un animal ? Parce que, quand vous cueillez un fruit, vous le tuez également. En cueillant un fruit, le plant est handicapé. Le plant ne ressent-t-il pas la douleur ? Ainsi, ceci est douleur et cela est douleur. Ainsi, qu'elle est la différence ? " (05-01-2003)

Baba a dit quelque chose à ce sujet. Vous devez savoir maintenant que les réponses que je donne sont les réponses de Baba aux questions posées. Les questions où il y a réponses sont laissées à ma fantaisie, je l'admets ouvertement. Il n'y a aucune hypocrisie ou duplicité ici. Je ne prétends pas être un intellectuel, certainement pas! Je ne veux pas même en être un. Je peux seulement répéter ce que notre bon Seigneur a dit.
Alors, qu'a-t-Il dit à ce sujet ? Les plantes n'ont pas le même genre d'émotions ou et de sentiments que les animaux. Bien que Jagadish Chandra Bose dans ses expériences avec la physiologie des plantes ait démontré que les plantes ont des sentiments et des émotions -- au moins nous pouvons convenir sur cela -- elles n'ont pas autant de sensibilité que les animaux.
Les animaux ont également des sentiments et des émotions, bien que moins que chez les humains. Ceci signifie que la conscience trouvera son expression de plus en plus chez l'homme par rapport aux formes inférieures de la création. La matière minérale a également une conscience, exprimée à un plus bas niveau. Le monde des plantes a une conscience à un niveau plus élevé, le monde animal à une conscience à niveau supérieur, et à la race humaine à une conscience à son maximum. Ainsi, tout est relatif.
Par conséquent, vous ne pouvez pas dire, " Qu'elle est la différence, après tout, si je cueille une fleur ou un fruit ou tue un animal ? "
Vous ne pouvez pas les mettre sur le même pied d'égalité comme cela. Il y a un gouffre très large de différence entre le niveau auquel la conscience s'exprime. Elle diffère au cours de l'évolution du bas vers le haut. C'est ce que je peux vous dire à ce sujet.

34. " Pourquoi devrais-je avoir le but de la libération ou de la réalisation du Soi ? Après tout, pourquoi ? Quel est le mal si je me réincarne ? Quel est le mal si je dois mourir encore ? Pourquoi pas ? Alors dans cette naissance, je peux jouir de la vie. Dans la libération, où est le plaisir parce que vous devenez Un avec Dieu ? " (05-01-2003)

Bon! C'est une véritable question, une question très réel. En tant qu'homme en compagnie de Dieu, je peux goûter à la proximité et je peux goûter à la tendresse. Dans la libération, y a-t-il quelque chose comme les ' tendresses et ' les proximités et le bonheur ? C'est une véritable question en effet!
La réponse est celle-ci : Au lieu d'aimer Dieu, si vous devenez Amour lui-même, c'est un million de fois plus grand que le processus d'aimer. Je pense que c'est clair. Au lieu d'essayé d'être heureux en compagnie de Dieu, si vous êtes le bonheur lui-même, qu'est-ce qui reste en ce monde ? Et les expériences de douleur et du plaisir, du succès et de l'échec, du blâme et de l'éloge -- ils sont tous dus au dualisme de la vie. Une fois que vous allez au-delà du dualisme, où il n'y a aucun positif ou négatif, c'est l'état de libération, de Moksha ou du Nirvana.
Ainsi, on vise la libération afin de rester dans l'état de béatitude, non simplement avoir des moments de bonheur. Les moments de bonheur sont différents de l'état de la béatitude lui-même. Ainsi, cette béatitude permanente est beaucoup convoitée. Les gens prient profondément pour la libération sur le chemin spirituel parce qu'avec la libération vous trouvez la béatitude éternelle. Dans la vie, vous avez le bonheur momentané ou des moments heureux. Ainsi, dans l'existence ordinaire vous êtes duel, tandis que dans la libération vous êtes non-duel. Par conséquent, la libération est le but final.
Au lieu d'être un Lakhshapati (avoir des centaines de milliers) ou un Crorepati (avoir des dizaines de millions), au lieu d'être le propriétaire de milliards, si vous êtes la richesse elle-même, quoi voulez-vous de plus ? Ou, au lieu d'avoir des réservoirs d'eau, si vous êtes l'océan elle-même, quoi de plus avez-vous besoin ? Ainsi, la plénitude, la totalité est libération, alors que l'existence est fragmentaire, segmenté en pièces, morceaux par morceaux. Par conséquent, on prie pour la libération.

35. " Qu'est-ce qui est connu au sujet de l'âge d'or dont Swami parle souvent ? Quand commencera-t-il ? " (05-01-2003)

C'est comme une personne qui se lève à 8 heures et demande, " Quand l'aube va-t-il se lever ? Quand le soleil va-t-il se lever ? "
Il s'est levé à 8 heures, déjà deux heures en retard! Suis-je dans le vrai ? (rire) Ainsi, quand va-t-il commencer ? Quand l'âge d'or commencera-t-il ? L'âge d'or a commencé il y a 77 ans! (applaudissements) L'âge d'or a commencé quand Bhagavan a pris naissance.
Alors, pourquoi je ne me rends pas compte de cela ? Je me suis levé à 8 heures. (rire) Je me suis levé à 9 heures. Je n'ai pas été éveillé durant toutes ces années. J'ai passé mon temps à sommeiller et à dormir paisiblement. La raison est que l'âge d'or était mon rêve. Si l'âge d'or avait été ma vision, alors j'aurais été réveillé depuis ce temps. L'âge d'or devrait déjà avoir allumé la lumière intérieure de la sagesse dans mon cœur, réveillant le troisième oeil de la vision.

36. " Pourquoi l'homme ? Pourquoi sommes-nous ici ? Pourquoi avons-nous été créé ? " (05-01-2003)

Bonne question! Pourquoi l'homme ? L'homme est une création spéciale de Dieu. La sainte Bible dit que Dieu a fait l'homme à Sa propre image. Krishna était si heureux de Se voir dans Arjuna. Rama était si heureux d'être suivi par Lakshmana parce qu'Il se retrouvait Lui-même.
Un exemple simple : Chacun de nous, sans exception, nous tenant devant un miroir, nous nous considérons comme étant très, très beau ou belle, bien que certaines personnes puissent dires que ce n'est pas vrai. (rire) " S.v.p., non! Demeurez silencieux! " (rire)
Dieu s'est séparé Lui-même parce qu'Il S'aimait. Dieu s'est séparé Lui-même en multiple parties pour S'aimer. Je me regarde dans le miroir pour savoir si je suis beau. Ainsi Dieu S'est séparé :
Ekoham Bahusyam... Un dans le multiple...
Dieu s'est manifesté dans le multiple. Il trouve Sa beauté en vous. Il trouve Sa splendeur en vous. Il trouve Son individualité en vous. Il trouve Sa personnalité en vous. C'est :
Sahasra Seersha Purushah
Sahasraksha Sahasra Paad.
L'univers entier est comme une myriade de miroirs en lesquels Il trouve Sa propre réflexion. Il se sent si heureux. C'est tout le jeu de Dieu, c'est ce que nous appelons le 'Lîlâ' de Dieu, la volonté de Dieu.
Ce n'est pas un jeu (une joute) de Dieu, comprenez s.v.p.! La joute est humaine, alors que le jeu (pièce de théâtre) est divin. Veuillez comprendre cela. Dans une joute, il y a un gagnant et un perdant. Dans un jeu (Divin), il n'y a rien de cela. C'est la béatitude. Une joute est commerciale, alors qu'un jeu (Divin) est spirituel. Une joute a des règles et des règlements, alors qu'un jeu (Divin) est au-delà des règles et des règlements. Dans le jeu (pièce de théâtre Divine), un individu peut mourir à l'âge de 30 ans ou un individu peut ne pas mourir bien qu'il ait 104 ans. Ainsi, c'est le jeu de Dieu - les Lîlâ Divins de Dieu.
Et donc mes amis, pourquoi l'homme ? C'est le jeu de Dieu. Pourquoi sommes-nous ici ? Nous sommes ici en raison du jeu de Dieu, de la volonté de Dieu. Toute la création est là pour Son propre plaisir.

37. " Il y a tant d'âges comme le Thretha Yuga, Dwapara Yuga et Kali Yuga. Sont-ils des différentes périodes d'évolution de la terre ou sont-ils quelque chose de différent ? " (05-01-2003)

Comme je le comprends, c'est le cours de l'évolution de la terre, comme la période du Paléozoïque, comme la période Mésozoïque ou la période Carbonizoïque. Elles sont différentes périodes du temps. Même si vous passez par les textes d'anthropologie, ils nous disent clairement que l'homme ancien mesurait sept pieds de haut. Maintenant, graduellement, les pygmées et les nains sont venus!
Quand Bhagavan a matérialisé une bague de cette taille, Il a dit, " C'est la bague de Rama. "
Elle était assez grand pour me servir de ceinture de taille! (rire)
" Swami, est-ce la bague de Rama ? "
" Oui, elle est! "
" Est-elle si grande ? "
" Pourquoi pas ? Il n'était pas aussi petit que vous. Il était un homme grand. "
Alors, Il a matérialisé une chaîne en or de Ravanasura. C'était une grande chaîne, pleine des lingams de Shiva. Oui. Au centre, il y avait trois grands lingams en cristal, un jaune, un bleu et un or et avec des lingams de Shiva en or tout autour -- une grande chaîne.
" Swami, c'est cela ? "
" Oui, c'est à Ravana! "
À voir cela, on pouvait imaginer sa taille!
Par conséquent, ils appartiennent à l'évolution de la terre, mais ils ne sont pas terrestres. Comprenez s.v.p.. Être sur terre est différent d'être terrestre, comme être un enfant est différent d'être enfantin. Je ne suis pas un étudiant de la littérature. Je suis un étudiant de la botanique. Mais à ma connaissance, on peut être comme un enfant, mais jamais enfantin. Suis-je clair ? Si vous êtes enfantin, vous êtes Divin. Si vous êtes enfantin, vous devez être mis sous contrôle. (rire)
De même, c'est le cours de l'évolution de la terre, mais cela n'est pas terrestre. Qu'est-ce que je veux dire par cela ? Jésus de son temps avait un message pour ce temps. Rama de ces jours (passés) avait un message pour ces jours. Ainsi, bien qu'ils soient de la terre, ils ne sont pas simplement terrestres, car ils n'ont eu aucune leçon à apprendre. Ils sont terrestres, mais avec une mission céleste dans la vie. Ainsi, ces âges ont un message pour cet âge (période de temps). C'est la réponse que j'ai.

38. " Pourquoi Dieu vient-Il si rarement ? Pourquoi seulement tous les 500 ans ou 1000 ans ? Pourquoi pas régulièrement, comme un train ? Pourquoi pas ? (rire) S'Il était ici en tout temps, année après année, alors toutes nos faiblesses pourraient êtres prévenus et nous ne serions jamais loin du chemin de l'Action juste -- nous nous égarerions jamais. Dieu pourrait nous contrôler s'Il apparaissait fréquemment et régulièrement. Il ferait Son travail plus simplement et plus facile. " (05-01-2003)

Mes amis, sans publicité ou sens de la propriété, sans aucun sentiment de fierté et d'ego, non même pas dans le plus profond de mes rêves, je vous invite humblement à passer à travers les deux volumes de Satyopanishads, le volume un et le volume deux. Ces livres contiennent 272 questions posées à Swami à Kodaikanal. Ils couvrent toutes ces questions, donnant Ses réponses Divines. Ce sont des réponses données par Dieu, au-dessus duquel je n'ai aucune réclamation personnelle. (S'il y a une quelconque confusion, je suis prêt à en prendre le blâme, à améliorer le livre et à le mettre à jour pour la prochaine édition.) Veuillez passer à travers ces deux volumes du Satyopanishad. Ces livres ont des réponses à plusieurs de ces questions.
Quelle est la question ici ? " Pourquoi n'apparaît-Il pas plus fréquemment ? " La réponse donnée dans le Satyopanishad est celle-ci : Quand cinq personnes combattent, le membre le plus âgé du village viendra et dira, " Ne combattez pas. " Il résoudra le problème. Quand deux groupes de 50 personnes combattent l'un contre l'autre, un agent de police est nécessaire pour régler le problème. Quand deux groupes de 100 personnes combattent, un inspecteur local doit être là. Quand les villages combattent avec d'autres villages, le surintendant de la police doit être là. Quand les pays combattent avec d'autres pays, une armée est nécessaire. Ainsi, tout dépend de l'intensité du problème.
Quand il y a tellement de confusion, quand la race humaine est menacée par l'extinction de cette planète, alors c'est une raison assez sérieuse pour que ' le chirurgien Divin ' descendre et agisse. (rire) Comme dans un appendicite, un délais mènerait à la mort du patient! Ainsi, une opération n'est pas nécessaire pour un simple mal d'estomac. Elle peut faire mal, mais elle ne réclame pas une opération -- du sirop c'est assez. Si je jeûne ce soir, cela est suffisant. Ainsi, il décide de l'état du patient; Je ne peux pas le décréter moi-même.
Ainsi, pourquoi Dieu ne s'incarne-t-Il pas plus fréquemment ? Il ne trouve pas cela nécessaire. Quand Il trouve cela nécessaire, alors Il s'incarne de son propre chef, selon Sa propre volonté. C'est la réponse que Baba a donnée dans ce contexte.

39. " Y a-t-il une certaine évidence de vie sur une autre planète ? " (05-01-2003)

Nous avons un problème suffisant de population ici sur cette terre - bien, quand est-il des autres planètes ? (rire)
Je ne sais pas, je ne sais pas! Je n'ai pas posé cette question à Swami. S'il y a un temps approprié pour moi de le demander, je verrai ce qu'Il va dire.

40. " Comme le jour dans le Kali Yuga est de 24 heures, qu'elle était la durée du jour dans le Dwapara Yuga ou même avant dans le Thretha Yuga ? " (05-01-2003)

Je trouve le temps très court par lui-même, quand est-il du Dwapara Yuga ? (rire) De toute façon, c'est une question en effet. Les épiques ont une réponse. Les Shastras ont une réponse : Tant d'années constituent un moment ou une minute pour Brahma. Tant d'années constituent un jour pour Brahma, et ainsi beaucoup de décennies constituent une demi-journée ou un mois pour Brahma. Il y a un calcul. Je me rappelle vaguement d'avoir reçu d'un prêtre dans un temple pendant mes jours d'enfance une réponse à cela, mais je ne m'en rappelle pas au juste maintenant.
Mais mon avis est celle-ci : Soyons conscients de ce temps maintenant. Quelle est la vie, mes amis ? La vie n'est pas le passé, non. Le passé est la mort. La vie n'est pas le futur. Pourquoi ? Il est incertain. Alors, qu'est-ce que la vie ? La vie est ici et maintenant. Je répète : Qu'est-ce que la vie ? La vie est ici et maintenant, c'est tout. Pensons que la vie est ici et maintenant. La vie est ici et maintenant avec Dieu. Elle est éternelle; elle est immortelle.

41. " Qu'est-ce que Bhagavan dit au sujet de la télépathie ? Certaines personnes sont douées de la télépathie. Qu'est-ce que Bhagavan dit ? " (12-01-2003)

Je ne sais pas ce que Bhagavan a dit au sujet de la télépathie, mais j'ai une entière sympathie pour cet homme. (Rire) Pourquoi ? Puisque certains actes comme la télépathie, certains actes comme la prémonition, certains actes comme le contrôle de l'esprit d'autre personne ou lire dans l'esprit de d'autre personne, ne sont pas le but final.
Par exemple, si vous prenez un vol vers New York, il peut y avoir d'autres endroits, comme Bombay et Francfort, où vous devez atterrir et débarquer avant que vous arriviez finalement à l'aéroport de JFK. Ainsi, en descendant à Francfort, vous ne dites pas, " Je veux demeurer ici. " Non. Vous continuez vers New York - vous ne voulez pas vous établir à Francfort, n'est-ce pas ?
De même, il y a certaines étapes intermédiaires dans la spiritualité. Sur le chemin spirituel, nous avons certaines actions, certaines choses simples, mais elles sont nos plus grands obstacles.
En parlant du futur - il y a l'horoscope et la destiné en avant de vous, ils y a certaines personnes qui veulent lire les écrits du Nadi Grandha. Supposez que quelques écrits ou horoscopes m'indiquent que je vais être roi l'année prochaine. (rire) Ainsi, je devrai attendre jusqu'à cette année prochaine. Elle peut s'avérer que je ne puisse pas être roi, mais l'attente est certaine. (rire) Supposez que les écrits me dise que je vais être un mendiant l'année prochaine. Il est préférable que je commence tout de suite! (rire)
Ainsi, il n'y a aucun intérêt à connaître le futur. Ce n'est pas nécessaire! Pas nécessaire. Ainsi mes amis, ne nous tracassons pas au sujet de la télépathie.

42. " Bhagavan Bouddha a laissé sa famille. Mais n'était-il pas de Son devoir de s'occuper de Sa famille ? Était-Il justifier de laisser Son enfant et Son épouse comme cela ? " (12-01-2003)

C'est une question de priorités dans la vie. Il y a des personnes qui sacrifie tout pour des fins politiques. Il y a des terroristes -- elles laissent leurs familles pour aller tuer d'autres personnes. C'est une question de priorités. (rire) Est-il nécessaire de laisser votre famille pour aller tuer quelqu'un ? Oui, si c'est une priorité. Ben Laden -- qu'a-t-il fait ? Il a tout laissé pour arriver à ses fins - ses priorités de la vie.
Pour Bouddha, Dieu était ce qui avait de plus élevé, et tout le reste était des obstacles le long de Son chemin. Bouddha était une âme réalisée. Bouddha était une Incarnation (Divine).
Pour votre information, je partagerai avec vous ce que Baba a dit : " Si c'est une question de choix entre le père et Dieu, vous devriez choisir Dieu et non le père. Un exemple de cela est Prahlada. Si c'est une question de choix entre le mari et Dieu, choisissez Dieu, pas le mari - l'exemple de Meera. Si c'est un choix entre un frère et Dieu, choisissez Dieu, pas le frère - l'exemple de Vibhishana. "
Si c'est un choix entre le père et Dieu, choisissez Dieu, pas le père, comme cela était le cas pour le jeune Prahlada. Ainsi, en ce qui concerne nos relations et Dieu, nous devrions choisir Dieu, et personne d'autre.
Mais, je ne pense pas que nous ne choisissons pas Dieu en premier, non. Afin que nous puissions choisir Dieu d'abord, il doit faire parti de notre famille (rire) " Dieu, aidez ma famille. Dieu, aidez ma communauté. " Ainsi, la priorité n'est jamais Dieu. Si une personne prie comme cela, c'est au profit de la famille seulement.
Bouddha a gardé Dieu en tant que Sa première priorité, ainsi Il a laissé Sa famille. Je ne sais pas lequel de vous sait cela, mais Bouddha, après avoir atteint la réalisation, l'illumination, est retourné de nouveau au palais. Il est revenu à Son palais.
Suddhodana, Son père se tenait là et dit, " Oh, fils! Où étiez-vous durant tout ce temps, durant tous ces jours ? Que vous est-il arrivé ? Venez!"
Et Bouddha a répondu, " Père, votre fils est mort depuis bien longtemps. "
" Vous êtes ici, vous êtes mon fils! Pourquoi dites-vous que mon fils est mort, il y a bien longtemps ? "
" Non, votre fils, Siddhartha, est mort, il y a bien longtemps. Devant vous, vous ne voyez pas votre fils. Vous voyez Bouddha, le Réalisé. "
Et puis, Il a revu Yashodara, Son épouse. Bouddha a voulu l'éviter parce que des années plus tôt, il était parti à minuit, sans l'informer. Il a espéré l'éviter, mais les femmes sont très intelligentes. (rire) Elles ne permettent jamais l'évitement. C'est leur nature. Ainsi, cet homme n'a pas réussi à l'éviter non plus.
Elle est venue immédiatement et Lui a dit, " Oh ! Seigneur, s.v.p., suivez mes paroles attentivement. " Yashodara, l'épouse du Bouddha, lui a parlé comme cela, " Oh ! Seigneur, qu'est-ce qu'il y avait dans la forêt qui n'avait pas ici dans le palais ? Qu'est-ce qu'il y a ici dans le palais, qui n'était pas disponible dans la forêt ? Considérez-vous le palais comme un obstacle ? Estimez-vous que je ne vous aurais pas permis de faire la pénitence ou les tapas ici dans le palais ? "
Bouddha n'a eu aucune réponse, tout comme Rama n'avait aucune réponse quand Sita a commencé à l'interroger. Sita a commencé à interroger Rama et Il n'a eu aucune réponse. C'est pourquoi Swami dit toujours, " La femme est connue pour son intelligence, alors que l'homme est connu pour son intellect. "
L'intelligence et l'intellect sont différents. L'intelligence est émotion. L'intelligence est réaction. L'intelligence est spontanée. L'intelligence est instantanée, alors que l'intellect est logique. L'intellect est raisonnable. L'intellect aime raisonner. Ainsi, la femme symbolise l'intelligence. Devant leur intelligence, l'intellect ne peut pas résister. Cela a fait échouer Rama. Cela a fait échouer Bouddha. Ils ne pouvaient pas répondre. Et ainsi, quand j'ai dit que Bouddha avait laissé sa famille, ce n'était pour aucune autre raison que son choix pour Dieu. Pour Lui, tout le reste était secondaire.

43. " Dieu est bonté. Dieu est rempli de valeurs, alors que l'homme en revanche n'a aucune valeur. L'homme est brutal. Il est horrible. Il est fou. Que dois-je faire maintenant ? " (12-01-2003)

L'homme est devenu brutal et fou dû à ses propres actions. J'ai un mouchoir blanc avec moi. Il s'est sali. Qui est responsable ? Je suis responsable. Je l'ai utilisé et j'ai sali ce mouchoir. De même, l'homme est pur. L'homme n'est pas pollué. L'homme est amour, l'homme est béatitude; mais il a fait l'opposé. C'est sa propre création.
Si je vois un homme riche quêter près d'une banque, que devrais-je lui dire ? " Hé, pauvre homme! Vous n'êtes pas un mendiant. Allez à la banque, vérifiez vos entrées dans votre carnet, et alors vous saurez que vous êtes un homme riche. Vous ne devez pas quêter. "
De même, ce genre de faiblesse est de notre propre création; ce n'est pas un dessein de Dieu. Pourquoi ? En raison de notre égoïsme. Pourquoi ? Les plaisirs sensuels. Pourquoi? L'attachement. Pourquoi ? Les conforts et les convenances physiques. Quand ces choses ont été enlevés -- l'égoïsme, l'arrogance, l'avarice, la convoitise et le désir -- quand ces choses ne sont plus, alors vous êtes immaculé, pur, aussi frais qu'un bébé nouveau-né, aussi frais qu'un mouchoir neuf, sec et blanc. Mais je l'ai rendu si sale, au fil du temps.

44. " Qu'est-ce que vous voulez dire par transformation ? Cela signifie-t-il contrôler les sens ou éliminer l'ego ? Quand il y a Réalité intérieure, qu'est-ce que vous entendez par transformation ? " (12-01-2003)

C'est une très bonne question. Je ne veux pas dire la transformation du Soi, non. Je veux dire la transformation de notre attitude, la transformation de notre conduite, la transformation dans notre comportement, la transformation de l'information que nous recevons tout autour. Comme Baba dit, " Les nouvelles sont ennui. "
Ainsi, je veux dire la transformation de l'information, la transformation du cœur humain, qui a été si dur et rugueux et qui ne répond pas à la misère, aux ennuis et aux larmes des hommes.
Quand j'enlève mon veston, ma chemise et mon t-shirt, je vois ma poitrine. Ainsi, pareillement, la transformation est nécessaire afin de voir la Réalité. La transformation n'est pas différente de ce que vous êtes. La transformation d'un l'homme mondain en un homme spirituel, la transformation de la personnalité physique en quelqu'un qui connaît le vrai Soi -- ce mot ' transformation ' est employée dans ce sens - et ne signifie pas quelque chose qui est complètement différente.

45. " Comment pouvez-vous prier avec une foi absolue quand vous devez faire un sacrifice ? Abraham a dû sacrifier son fils. Abraham a dû tuer son fils, selon le commandement de Dieu. Abraham fut appelé par Dieu et Il ordonna de sacrifier son fils. Quand j'ai un sacrifice si coûteux à faire, comment puis-je prier Dieu ? " (12-01-2003)

Abraham était disposé à tuer son fils en réponse à l'ordre de Dieu. C'est symbolique. Cela signifie que vous devriez être disposés à sacrifier votre fils et vos parents. Vous devriez être disposés à sacrifier vos proches et vos êtres chers, en préférence pour Dieu. C'est ce que je veux dire. Cela ne signifie pas qu'une personne devrait amener son fils ici et le tuer, non. Pas cela! (rire) C'est symbolique; il y a une signification intérieure derrière elle. Vous devriez être disposés ' à tuer ' vos relations, ' à tuer ' vos attachements, ' à tuer' vos liens. Nous devrions le comprendre dans ce sens.

46. " Comment les jeunes devraient-ils se comporter, en particulier quand ils sont accablés par les images et les nouvelles ? Comment doivent-ils se comporter ? "(19-01-2003)

Bhagavan dit, " Ce n'est pas sur quelque chose dont les jeunes devraient se comporter. " Mais, voici les conseils généraux de Bhagavan sur cette matière :
Commencez tôt, conduisez lentement et arrivé en sûreté.
Ainsi, quand un jeune commence sa vie, s'engage sur le chemin spirituel à un jeune âge, il aura la perspective juste et connaît la bonne manière de manipuler la vie et ses situations. C'est pourquoi les Bal Vikas ont été présenté.

47. " Comment traitons-nous la renaissance ou la réincarnation ? Comment se réconcilie-t-elle avec l'Adwaitha ? Qu'est-ce que la renaissance exactement, si Dieu seul existe ? " (19-01-2003)

Comment traitons-nous la renaissance ? Nous ne pouvons pas la traiter parce qu'elle n'est pas dans nos mains. Aucuns de nous n'a soumis une demande à Dieu avant notre naissance afin de naître comme être humain. Vraiment, si des formulaires de demande nous avaient été donnés avant notre naissance, nous les aurions complétés probablement sur plusieurs colonnes au moins, pour s'assurer de naître en tant que millionnaire. (rire)
" Oh ! Dieu, voit au moins à ce que je sois rempli de joie, d'amusement et de légèreté pour toujours. (rire) Voyez à ce que je ne meurt pas la fois prochaine. " (rire)
Ce pourrait être nos expressions. Donc, il n'y a aucune question de traiter la renaissance parce qu'elle n'est pas dans nos mains. Mais, comment nous réconcilions-nous avec l'Adwaitha ? Adwaitha signifie, comme vous le savez, le non-dualisme - seulement le Un existe, non deux. Comme Baba le mentionne :
Ekam Eva Advithiyam Brahma.
Ekam Eva veut dire ' seulement Un, non deux '. Ainsi, comment réconcilions-nous cela avec la renaissance ?
Mes amis, aussi longtemps que j'estime que je suis séparé de Dieu, je dois naître à plusieurs reprises. Une fois que je comprends et expérimente que Dieu et moi sommes Un. Il n'y a plus de renaissance. Ainsi la naissance et la renaissance sont dues à la séparation ou dues au sentiment d'une identité séparée, dû à son identification avec le corps, l'esprit et l'intellect. En raison de cette séparation de l'entité Divine, on doit se réincarner encore et encore. Une fois que vous expérimentez et vous vous identifiez profondément avec la Divinité, cela coupe court la chaîne de la naissance et de la mort.

48. " Comment voyez- vous la dépression dans un monde civilisé ? " (19-01-2003)

La civilisation vous rend nécessairement dépressif. (rire) Parce que la civilisation n'est rien d'autre que l'expression de la personnalité, des conforts et des convenances extérieures, des appareils électroniques et ainsi de suite. Si j'ai la dernière voiture, je suis sophistiqué. Si j'ai une maison climatisée, bien, je suis vraiment civilisé. La civilisation n'a aucune limite - le ciel est la limite. Au nom de la civilisation, nous avons trop de désirs -- les désirs se sont multipliés et multipliés. Il n'y a aucune fin du tout. Ainsi, la civilisation vous conduira certainement à la dépression.
Ce que nous avons besoin est la culture. La culture est basée sur des valeurs. La culture vous donne la satisfaction. La culture vous aide à développer un état d'esprit équilibré, tandis que la civilisation vous conduit à la confusion. Elle est comme un feu - tout ce que vous mettez dedans, le feu le consomme. Ainsi, la civilisation continue à consommer votre énergie, à saper votre temps, ne laissant aucun temps de repos, se tenir debout et fixer en avant. Ainsi, dans une société civilisée, nous devrions apprendre comment être cultivés. Gardez la civilisation comme ' numéro deux ' et la culture au-dessus de nos priorités. Alors il n'y aura aucune dépression.

49. " Il y a beaucoup de gens qui se réclament être la réincarnation de Jésus. " (rire) " Devons-nous les suivre ? " (19-01-2003)
Si quelqu'un se réclame la réincarnation de Jésus, avant que vous décidiez de le suivre, laissez le psychiatre décider. (rire) Il y a beaucoup de gens qui font des réclamations comme cela. N'allons pas par de fausses réclamations.

50. " Nous avons que peu de temps pour travailler dans l'Organisation. Baba, avec toute Sa compassion, accélère le karma de tout le monde. Clarifiez s.v.p. " (19-01-2003)

L'accélération du karma n'est pas limitée aux travaux dans l'Organisation. S.v.p., soyons très clair -- notre travail dans l'Organisation n'est pas d'aucune façon différente de notre travail de bureau. C'est l'esprit qui compte, pas le travail qui importe. Aussi longtemps que je pense que j'ai effectué le travail, que se soit le travail dans l'organisation ou le travail de bureau ou le travail domestique ou quel que soit le travail effectué - si je le fais avec un sens d'ego, c'est ridicule. C'est indésirable.
Sans ce ' Moi ', quoi que vous fassiez - que se soit au bureau ou un travail personnel -- s'il est fait avec le sentiment, " Baba, Vous êtes celui qui accomplit; Je suis seulement un instrument dans Vos mains, " bien, cela accélère certainement le karma de tous les gens et mène à l'annihilation, vous libérant ainsi de l'attachement. Ainsi, ce Moi, l'esprit, est plus important, pas nécessairement qu'il s'agisse d'un travail de l'organisation ou d'un travail de bureau.


QUESTIONS ET RÉPONSES SUIVANTES

RETOUR À ANIL KUMAR