LES PERLES DE SAGESSE SAI

PARTIE 29

18 MARS 2004

ANIL KUMAR


SOMMAIRE DU PROGRAMME

PAR LES ENFANTS DU PRIMAIRE

DE L’ÉCOLE SRI SATHYA SAI


OM.........

Sai Ram

Pranams aux Pieds de Lotus de Bhagavan,


Chers frères et soeurs!

LES PROFESSEURS DE SWAMI DU CIEL VISITENT PARTHI

Les enfants du primaire de l’école Sri Sathya Sai ont arrangé un programme (présentation), où tous les professeurs de Bhagavan Sri Sathya Sai Baba qui sont au ciel, sont descendus sur la terre. Ils se sont tout réunis à un endroit et chacun a partagé ses expériences avec Baba. Une fois, Baba était leur étudiant.

LES PROFESSEURS CÉLÈBRES

Durant toutes ces années, ils étaient au ciel et ont dit qu'ils se sont très ennuyés là-bas. Ils ont voulu revenir et passer du temps avec leur étudiant bien aimé, Sathya Sai Baba. Ils ont continué à échanger leurs impressions, se rappelant leur passé, se rappelant leurs expériences avec Lui pendant son enfance, mentionnant les trois endroits où Il a étudié - Bukkapatnam, Kamalapuram et Uravakonda.

Comme vous le savez, les professeurs célèbres et exceptionnels étaient Mehboob Khan, Subbannachari, Thammiraju, Manchiraju et Kondappa. Parce que Swami a mentionné à plusieurs reprises ces noms, ils sont très bien connus des dévots Sai. Depuis le commencement, ils ont été convaincus de Sa Divinité. Ils savaient que Baba était Bhagavan Lui-même, alors que d'autres ne pouvaient pas savoir. Pour cette raison, nous avons entendu ces grands noms de Swami un certain nombre de fois.

LES EXPÉRIENCES DES PROFESSEURS AVEC SWAMI

Comme je le disais, chaque professeur a eu sa propre expérience. Hier, je vous ai raconté l'expérience de Mehboob Khan. C'était Mehboob Khan qui a demandé à son collègue de laisser Baba s'asseoir, ainsi le professeur a pu se libérer de la chaise à laquelle il était collé. Comme punition, le professeur avait demandé à Baba de se tenir debout sur le banc. Quand Swami est demeuré debout, cet homme ne pouvait plus sortir de sa chaise. Mehboob Khan dit à son collègue, " Dit Lui de s’asseoir, alors vous serez libérés de la chaise."

Alors l’autre professeur, Subbannachari a partagé son expérience avec ses collègues. " Comment puis-je oublier Sathya? Comment Il a influencé notre famille! Les expériences que nous avons eues en Sa compagnie étaient innombrables. C’est impossible de l'oublier."

Subbanachari a dit, " Un jour où j'ai voulu frapper Sai Baba avec ma canne, ainsi je Lui ai dit d'étendre sa paume de main. Qu’est-ce que j'ai vu sur Sa paume de main? L'image de Shirdi Sai Baba. Je ne pouvais plus le frapper de ma canne. J'ai expérimenté la propre Divinité de Sai Baba."

Alors ce fut le tour de Thammiraju, un autre professeur de Sathya Sai Baba. Il a partagé son expérience.

Thammiraju a dit, " Comment puis-je oublier mes jours passés? Mon fils a apporté à la maison

20 000 roupies. Nous vivions dans une petite maison dans un village. C’était un problème de voir à ce que l'argent ne soit pas volé."

Alors Thammiraju a dit, " Croyez-moi, durant la nuit, Baba servi de gardien; ainsi l'argent était en sécurité avec nous. Baba a fait beaucoup pour notre famille, Il a enlevé toutes nos difficultés. Par conséquent, j'ai voulu Le revoir, ainsi je suis descendu du ciel."

LA VOLONTÉ DIVINE A LIBÉRÉ LES COMPAGNONS DE CLASSE

DE LEURS MAUVAISES HABITUDES

Alors le professeur Mehboob Khan a identifié un autre homme du ciel du nom de Mohinuddeen. Mohinuddeen était un compagnon de classe de Sri Sathya Sai Baba. Lui aussi, était décédé depuis longtemps.

Quand les professeurs de Baba ont fait un voyage pour venir sur la terre, il a voulu les joindre. Maintenant Mehboob Khan a demandé à Mohinuddeen, " Pouvez-vous partager avec nous vos expériences de Baba? Qu’est-ce qui vous a incité à venir ici aujourd'hui? Nous avons pensé que vous étiez confortable là-bas dans le ciel! Pourquoi êtes-vous descendu?"

Il a dit, " Non! Non! Non! Sans Sathya, le ciel est ennuyeux. Ainsi, je suis descendu pour Le voir encore une fois."

Puis Thammiraju et Mehboob Khan, avec d'autres professeurs ont demandé à Mohinuddeen, " Veillez nous dire comment vous avez été influencé par Baba?"

Mohinuddeen a commencé à parler, " Malheureusement, j'ai été victime de la drogue, de la mafia. Je me suis intoxiqué aux injections de morphine. Sans ces injections de morphine, je ne pouvais plus travailler. Je suis devenu esclave à cette mauvaise habitude."

Quelqu'un a demandé, " Vous ne pouvez pas renoncer à cette mauvaise habitude?"

Il a dit, " Je voudrais, mais je ne peux pas. Sans cette injection de morphine, je ne peux pas être actif. Je ne peux pas accomplir mes fonctions."

Puis quelqu'un d'autre a dit, " Très bien, il y a Sathya Sai Baba. Il pourrait vous guérir."

Ainsi, Mohinuddeen est venu à Sathya Sai Baba. Il a reconnu Son vieux camarade de classe.

" Oh! Sathya, Vous vous rappelez que nous étions des camarades de classe? Les gens disent que Vous êtes Dieu et que Vous guérissez n'importe quelle sorte de maladie. Pourriez-vous me guérir de cette mauvaise habitude de prendre des injections de morphine? Je suis un habitué de la morphine."

Baba a dit, " Ne t'inquiète pas, Je vous aiderais. Arrête de prendre de la morphine dorénavant."

Il a fait la promesse à Baba qu'il ne prendrait aucune autre injection de morphine.

Un jour est passé. Le deuxième jour il a ressenti de la douleur. Ce jour il a voulu avoir une autre dose d'injection.

À ce moment, un de ses amis est venu. " Regarde, Mohinuddeen, j'ai un paquet supplémentaire de morphine; vous aimeriez l'avoir?"

Mohinuddeen a dit, " Je suis désolé. J'ai déjà fait la promesse à Baba que je n’en prendrais pas. Je n'en ai pas besoin."

Il a attendu toute la journée. Le jour suivant c’était bien plus douloureux. Il a prié Baba, " S.v.p. guérissez-moi de cette mauvaise habitude. La troisième nuit j'ai eu un très bon sommeil. Après cela, je n'ai jamais eu aucun désir de prendre ces drogues." C’est ce que Mohinuddeen a mentionné au sujet de Swami qui l’a sauvé de cette mauvaise habitude.

" C'est l’énergie de Sai, le Divin, qui nous libère de nos mauvaises habitudes. C'est de cette manière que j'ai été influencé, " a dit Mohinuddeen, qui était le compagnon de classe de Baba.

LES PROFESSEURS FRAPPÉS D’ÉTONNEMENT PAR L'ÂGE D'OR

Maintenant tous les professeurs, Thammiraju, Mehboob Khan, Manchiraju, etc. ont commencé à regarder les étudiants assis là.

Un des professeurs a demandé à un étudiant, " D’où venez-vous?"

L'étudiant s'est levé et a dit, " Monsieur, je suis des Philippines."

Alors Thammiraju a demandé à un autre garçon, " D’où venez-vous?"

" Je suis de Singapour."

Subannachari a demandé à un autre garçon, " D’où venez-vous?"

" Je suis de Dubaï."

Mehboob Khan a demandé à un autre étudiant, " D’où venez-vous?"

" Je suis de Darjeeling."

Manchiraju a demandé à un autre garçon, " D’où venez-vous? "

" Je suis des Etats-Unis d'Amérique."

Tous les professeurs ont commencé à se demander. Après tout, aujourd'hui, notre garçon Sathya attire des étudiants de partout dans le monde! N'est ce pas fantastique! N'est ce pas intéressant!

Après avoir appelé tous les garçons de tous les coins du monde, Il doit s'asseoir quelque part. Découvrons où Il est. Parce que nous sommes venus du ciel pour Le voir, nous devons Le voir où Il est.

Alors Thammi Raju a demandé à un garçon d'Amérique, " Hé! garçon, pourquoi êtes-vous venus ici d'Amérique? Qu’est-ce que vous obtenez ici?"

Ce garçon, Jeffrey s'est levé et a dit, " Monsieur, je suis venu d'Amérique parce que je peux apprendre à chanter les Védas ici. Il n'est pas possible de les apprendre ailleurs. C'est un endroit où je peux connaître quelque chose de la culture indienne et de la mettre en pratique d’une certaine manière. C'est un endroit où les valeurs humaines sont soulignées. Par conséquent, j'ai décidé et déclare maintenant - ce qui n'est pas trouvé en Inde ne peut être trouvé ailleurs dans le monde."

Alors est venue une autre question de Mehboob Khan. Il a demandé à ce garçon Jeffrey d'Amérique, " Veillez réciter quelques versets des Védas? Écoutons."

Librement, ce garçon a commencé a réciter des versets.

Tous les professeurs furent frappés d’étonnement. Sathya de ces jours est adulte maintenant, attirant des garçons de partout dans le monde, les faisant chanter les Védas, cela dépasse l’imagination.

Puis Mehboob Khan a dit, " N’est ce pas l'âge d'or dont Baba parlait il y a longtemps?"

Tous les autres professeurs ont dit, " Oui, c'est l'âge d'or."

UNE PARALYSIE TRAITÉE

Alors un professeur a demandé à un garçon, " Garçon, qu’est-ce qui vous a incité à venir ici et à joindre l'école de Swami? Vous êtes venus ici d'un endroit très éloigné, à des milliers de milles. Pourquoi avez-vous été attiré ici? "

L'étudiant répondu comme ceci, " Monsieur, j'ai été influencé par mon professeur. Mon professeur a proposé que j'aie mes études ici à Prashanti Nilayam. Vous savez, monsieur, ce qui est arrivé? Le mari de mon professeur a subit une attaque de paralysie. Il est allé pour des traitements, mais il n'y avait aucun traitement. Il avait entendu parler de Sathya Sai Baba et il avait entendu parler de l'hôpital super spécialisé. Cependant, le mari de mon professeur n'avait aucune foi en Sathya Sai Baba.

" D’une façon ou d’une autre, mon professeur l'a persuadé de venir à Puttaparthi. Il a eu le darshan de Baba, mais il n’a pas obtenu d’entrevue. Baba lui a donné de la vibuthi et lui a demandé de le prendre pendant trois mois. Cet homme n'avait aucune croyance en Swami.

" Alors, Swami lui est apparu en rêve: ' Pourquoi ne suivez-vous pas Mon ordre? Prenez cette vibuthi pendant trois mois; vous serez guéris des problèmes de paralysie.' Ainsi, le mari de mon professeur a commencé à prendre de petites doses de vibuthi. Il a fait cela pendant soixante et onze jours. Ce jour, il a été totalement guéri de la paralysie et de ses effets. Par conséquent, mon professeur m'a dirigé vers ici."

L'AMOUR DE SAI EST MERVEILLEUX!

Alors un autre professeur a demandé à un autre garçon, " Vous vivez très loin de vos parents. Vous ne vous ennuyez pas d'eux?"

Le garçon a dit, " Non monsieur, je peux m'ennuyer d'une mère physique; mais l’amour de Swami versé sur nous est celle de mille mères. Ainsi, je ne m'ennuie pas de ma mère. L'amour de Sai est merveilleux!

RÉCOMPENSES DE PATIENCE

Alors un des professeurs a demandé à un autre garçon, " Hé! garçon, comment avez-vous été amené ici? Pourriez-vous me dire un incident dans votre vie avec Swami?"

" Oui monsieur, je vous le dirai. Un de nos amis a fait son MBA (maître d'administration d'affaires) ici. Après avoir achevé ses études, il a eu une entrevue. Il y avait un certain nombre de candidats, et ils n’étaient pas appelés depuis un certain temps; ils attendaient dans le salon, assis sur le sofa depuis très, très longtemps. Après trois heures, ils ont commencé à appeler certaines personnes et puis se sont arrêtées encore. Cette attente inutile a irrité tout le monde et tout le monde sont parti. Mais, mon compagnon de classe qui a fait son MBA est resté là. À 4 h 30 pm., il a reçu un appel, ' Garçon, venez ici.' Il est allé à l'intérieur. Le directeur de gestion lui a dit, ' Vous êtes engagé maintenant. Vous pouvez aller.' "

" Monsieur, comment pouvez-vous m’engager? Vous ne m'avez pas interviewé; vous ne m'avez posé aucune question? Comment m’avez-vous sélectionné?"

Il a dit, " Garçon, votre patience est un critère pour le choix. Vous êtes un étudiant du collège de Baba où la patience, la persévérance et la pureté ont été mise à l’épreuve et soumise à la contrainte. Puisque vous avez eu la patience d’attendre jusqu'à ce que vous soyez appelés est la raison même pour laquelle vous êtes choisis pour le travail."

SWAMI A TRAITÉ DES BOUTONS

Alors un des étudiants a mentionné, " Monsieur, veillez noter que nous sommes d’endroits différents, pourtant, nous comprenons tous que Sathya Sai Baba, Dieu, peut transformer nos vies. Le genre d'amour qu'Il a versé sur nous est d’une valeur inestimable. Nous avons eu des expériences merveilleuses."

Un autre étudiant s'est levé et a dit, " Monsieur, laissez-moi vous raconter une expérience. Nous avons eu un étudiant qui avait un problème. Il avait des boutons sur son visage.

Baba l'a appelé et a dit, " Qu’est-ce que cela?"

" Swami, des boutons."

" Est-ce douloureux?"

" Oui."

" Ne vous inquiétez pas, Je vais vous donner de la vibuthi."

" Il a appliqué de la vibuthi et en trois jours tous les boutons sont disparus. Aujourd'hui, le garçon dit, ' Ma peau est lisse en raison de la vibuthi de Bhagavan.' Cela m'a fait tenir à Lui, m'accrocher à Lui jusqu’à maintenant."

L’AMOUR DE SWAMI POUR SES ÉTUDIANTS

Et alors un autre garçon a dit, " Monsieur, nous sommes très heureux de vous dire que nous demeurons dans la pension, qui est ultra moderne, avec tant de facilités. La pension a été construite directement sous la surveillance de Baba. Elle a de grandes salles et des ventilateurs, et Swami envoie de la nourriture chaque jour. Nous n'avons aucun mot pour exprimer notre grâce à Swami."

Alors un autre garçon a dit, " Monsieur, laissez nous vous dire que Swami est alerte pour les choses minutieuses. Un jour Swami est venu à notre pension. Pendant la construction, II a vu une tige de fer dépasser. Voyant cela, Il a appelé l'ingénieur, ' Regarde ici, coupez cela; ne prenez aucun risque. Mes garçons restent dans cette pension; ils courent pour le darshan. Pendant qu'ils courent, cette tige de fer peut les blesser; coupez-la immédiatement.' C'est le souci que Baba a pour nous. Il voit tout d’un angle différent et voit à ce que nous n’aillions aucun ennui d’aucune sorte. C'est l'amour que Bhagavan a pour nous."

Alors les professeurs parlaient entre eux. " Comment était Puttaparthi en ces jours et comment est-il aujourd'hui? C’est inimaginable -- tant de bâtiments, tant de construction – comme c’est merveilleux! C’est vraiment un accomplissement d’être ici en ces jours." C'est ce que tous les professeurs ont ressenti.

L'UNIVERSITÉ DE SWAMI RECONNU COMME UN ' CENTRE D'EXCELLENCE '

Maintenant, un autre étudiant s'est levé et a dit, " Monsieur, aujourd'hui tout le pays dit que l'éducation de Sathya Sai est la meilleure forme d'éducation."

Mes amis, à ce moment, je vous donne les dernières nouvelles. Je suis venu directement du collège. Je ne suis même pas allé à la maison. Vous êtes les premiers à entendre ceci de moi.

L'institut Sri Sathya Sai des Hautes Études est reconnu par la Commission Universitaire Grants comme centre d'excellence. La Commission Universitaire Grants va faire des projets de recherche sous différents arrangements. L'UGC (University Grants Commission) va accorder trente crores (300 000 000 roupies) Ce n'est pas un petit montant. Je viens juste d’apprendre cela.

L'Université Sathya Sai est déclarée comme centre d'excellence parce que, comme vous le savez, plus tôt le Comité National d'Évaluation et d'Accréditation (NAAC) a jugé cette université comme la meilleure.

Basé sur cette recommandation, la Commission Universitaire Grants a déclaré l’Université Sathya Sai comme centre d'excellence. Nous sommes si heureux d'apprendre ces nouvelles, que j'ai voulu les partager avec vous; c'est le dernier ' bulletin ' d'informations et le plus chaud.

LA VRAIE ÉDUCATION DANS L'UNIVERSITÉ DE SWAMI

Un autre garçon a dit, " Le genre d'éducation que nous avons ici est la vraie éducation, où les valeurs d'en dedans sont apportées dehors. Ce n'est pas simplement du bourrage d'information; c’est un de transformation."

Alors un autre étudiant a dit, " Monsieur, nous sommes si heureux d'entendre et de voir les professeurs de notre Dieu, Bhagavan. Laissez-moi vous dire une chose. Ici nous avons des étudiants de toutes les classes de la société, venant de familles riches, de familles pauvres, de toutes les castes, de tous les états et de tous les pays. C'est un centre où la totalité de l'humanité est représentée. Cela ne signifie pas seulement pour une partie de la société. Il est universel dans son approche."

Un autre garçon a dit, " Ici notre caractère est moulé. Ici nous avons l'esprit des hauts et des bas, de l’humiliation, de la jubilation et des félicitations. Ils sont tous reçus dans l'équanimité. Nous ne sommes pas transportés de joie et nous ne sommes pas frustrés. Le genre d'attitude que Baba a développé en nous nous aide à prendre des bouquets de fleurs et des briques en même temps."

L'ÉTUDIANT SE RÉPARE AVEC ' PARLER MOINS ET TRAVAILLER PLUS '

Alors Mehboob Khan a demandé aux étudiants, " Garçons, est ce que quelqu’un d’entre vous peut me dire comment les enseignements de Baba l’ont aidé? Est-ce que quelqu’un d’entre vous peut se lever et me le dire?"

Un étudiant s'est levé et a dit, " Monsieur, pourquoi pas? Tous les enseignements de Baba nous ont aidés. Mais je vous donnerai un simple exemple."

Le garçon a continué à dire comme ça: " Je suis trop bavard. Mes amis s'amusent de moi comme

' boite à voix ' parce que je parle sans fin. Un jour Baba m’a dit, ' Parle moins et travaille plus. Si vous parlez moins, votre pouvoir de la mémoire augmentera.' J'obtenais des points très faibles, mais depuis que j'ai commencé à pratiquer les enseignements de Baba, que je devais parler moins et travaille davantage, j'ai commencé à obtenir les points de 85% et 90% dans l'examen. J'ai bénéficié immédiatement dès que j'ai commencé à pratiquer les enseignements de Baba."

OÙ EST LE PROFESSEUR DES PROFESSEURS?

Tous les professeurs avaient posé une volée de questions. Puis un a dit, " Oui, il est vrai que vous donniez des réponses merveilleuses. Qui vous a enseigné tout cela? Comment pouvez-vous développer cette équanimité? Comment pouvez-vous considérer les larmes de joie et le chagrin égal? Comment pouvez vous faire face à la lutte et aux différences dans la vie en même temps?"

Alors tous les garçons avec les mains jointes ont dit, " Monsieur, c’est à cause de Sri Sathya Sai Baba. Ici nous avons des étudiants de toutes les religions, de toutes les castes."

Maintenant tous les professeurs ont commencé à rechercher dans l’assistance pour Sathya Sai Baba. Ils ont dirigé leurs doigts et tous se sont tournés vers Swami assis sur la chaise. " Ici, Il est ici; Le voici!"

Mes amis, ces idées ont été merveilleusement conçus par les étudiants. Les professeurs de Baba du ciel sont descendus à Sa recherche, ils se sont rappeler leur association et leurs mémoires du passé. Alors ils ont dit comment Swami les avaient influencés. En fin de compte, ils l'ont trouvé sur les dais. Tout le monde a aimé ce programme.

Ce fut la fin de la présentation faite par les étudiants le 5 mars 2004.

DEUXIÈME PRÉSENTATION PAR LES ÉCOLIERS PRIMAIRES

Il y a eu alors une présentation par les écoliers du primaire la semaine dernière le 14 mars 2004. Comment se sont-ils préparés? Combien de temps cela a pris et qui les a guidés? Nous n'avons aucune réponse. Tous les enfants étaient occupés avec les examens. Quand pouvaient-ils écrire le scénario? Quand pouvaient-ils pratiquer? Quand se sont-ils préparé? Comment pouvaient-ils le faire si bien devant Swami?

Ce n’est pas suffisant comme preuve pour croire que Sathya Sai Baba soit l’Inspirateur, que Sathya Sai Baba soit le Motivateur, que Sathya Sai Baba soit le Résident intérieur, qu'Il soit le Guide, le Producteur, le Directeur et l’Acteur et quoi d’autre? Par conséquent, les étudiants ont pu présenter un si beau programme.

ÉPISODE DE NACHIKETA

Les écoliers du primaire ont présenté des programmes très intéressants. Il y avait plusieurs épisodes. Le premier était l'histoire d'un jeune garçon, du nom de Nachiketa. Nachiketa est allé voir son père qui offrait toutes sortes de choses en charité à beaucoup de gens. Il faisait simplement la charité à tout le monde.

Nachiketa dit à son père, " Papa, qu’est ce que vous allez me donner?" (rire)

Dégoûté, son père dit, " Je vous donnerais au dieu de la mort, Yama."

Le garçon a ri, " Très bien; c'est un cadeau merveilleux. Laissez-moi y aller."

Il est allé vers Yama, le dieu de la mort, qui était prêt à le prendre dans son royaume. Il y a eu un dialogue entre Yama et Nachiketa.

Nachiketa lui a dit, " Oh ! seigneur, enseignez-moi le secret de la vie."

Yama a dit, " Non!"

" Monsieur, vous devez me le dire."

Puis Yama dit, " Garçon, n'insiste pas sur cela. Au lieu de cela, je vous accorderai trois voeux. Demandez-les."

Premier voeux: " Accordé!"

Deuxième voeux: " Accordé!"

Troisième voeux: " Accordé!"

Il a persisté, " Monsieur, je veux savoir le secret de la vie." Nachiketa insistait, persistait pour savoir le secret de la vie.

Seigneur Yama, le dieu de la mort, a voulu détourner son attention. " Hé! garçon, je vous donnerai le monde entier; prenez soin de lui."

" Non monsieur, je ne le veux pas; Je veux savoir le secret de la vie."

" Je vous donnerai la richesse entière de la vie."

" Non monsieur, je veux savoir le secret de la vie."

La persistance de Nachiketa l'a aidé à apprendre le message de la vie, le secret de la vie, de Yama le dieu de la mort.

Cela a été présenté devant Swami et Swami l'a bien aimé.

LE PANDIT ET LE MARIN

Le deuxième épisode présenté par les écoliers du primaire était celui-ci: Tous se sont assis sur le sol; ils actaient comme s’ils étaient dans un bateau, un bateau à rames. Dans le bateau, il y avait un marin et un pandit, un érudit. Les enfants ramaient le bateau et un érudit et un marin étaient dans le bateau. Le bateau avançait.

L’érudit demanda au marin, " Hé! marin, qu’elle est l’heure?"

Il a dit, " Monsieur, je n'ai pas de montre. Je ne connais pas l’heure. Je vais par le coucher du soleil et le lever de soleil; c'est tout."

L’érudit a dit, " Vous n'avez aucune notion du temps! Un tiers de votre vie est gaspillé." Le marin s’est senti désolé.

Après un certain temps, le pandit demanda, " Qu’elles sont les dernières nouvelles?"

Le marin dit, " Monsieur, je ne suis pas instruit; je n'ai aucun journal avec moi. C’est juste si je gagne mon pain quotidien!"

L’érudit dit, " Vous ne savez pas l’heure; vous n'êtes pas instruits; vous ne savez pas lire et ni écrire; les deux tiers de votre vie sont gaspillés."

Le bateau continua d’avancer vers l’avant.

Puis l’érudit dit, " Hé ! garçon, connaissez-vous Dieu?"

Le marin dit, " Monsieur, je n'ai pas le temps de penser à Dieu. Je n'ai aucune idée."

" Hé !Garçon, vous ne connaissez pas Dieu. Votre vie est entièrement gaspillée! Le tiers restant est également parti."

Le bateau continuait à prendre de la vitesse vers avant. Soudainement des nuages sont apparus et il a commencé à pleuvoir. Le bateau tenait juste sur la surface de l'eau.

Le marin dit, " Monsieur, nous sommes en danger. Savez-vous nager?" (rire)

L’érudit dit, " Je ne sais pas."

" Bien, votre vie entière est gaspillée maintenant, parce que vous allez mourir." (rire)" Vous avez le sens du temps; vous savez les nouvelles des journaux; vous savez tout au sujet de Dieu, mais vous ne savez pas nager, ainsi vous allez maintenant mourir." (rire)

Les garçons ont présenté cela et Swami a ri et a ri juste comme vous le faites maintenant.

Cet épisode nous mentionne que, à moins que nous connaissions les choses pratiques et fondamentales dans la vie, il n’y a aucune utilité d’avoir une connaissance livresque. Il n'y a aucune utilité pour d’autre connaissance, sans connaître l'art de la vie, sans connaître l'art de la survie. C'était le premier épisode.

ADI SHANKARA ET LE CROCODILE

Alors ils ont dépeint un autre épisode de la vie de Adi Shankara. Adi Shankara a décidé de demeurer célibataire, célibataire pour la vie. Puisqu'il était un fils unique, sa mère a voulu qu'il se marie et qu’il s’installe dans la vie. Adi Shankara voulait fuir le souhait de sa mère.

Un jour il est allé au fleuve. Tandis qu'il prenait un bain, un crocodile lui a attrapé un pied et l’a traîné dans l'eau. Adi Shankara a crié, " Mère, je vais mourir; ce crocodile me traîne dans le fleuve."

La mère a commencé à pleurer, " Oh ! Garçon, je n'ai jamais pensé que tu mourrais comme cela et aussi tôt. Je n'ai jamais pensé aussi qu'il y avait un crocodile dans ce fleuve. Comment puis-je t'aider, mon cher fils?"

Adi Shankara dit, " Amma, mère, vous pouvez m'aider. Le crocodile me dit que si vous n'insistez pas pour que je me marie, le crocodile me laissera partir; il me libérera."

Cette mère, qui était à l’agonie, dit, " C’est suffisant si tu as la vie. Très bien, je t'accorde ton souhait."

Le crocodile l'a libéré et Adi Shankara est sorti du fleuve.

L'interprétation est que le fleuve est la vie et le crocodile est le plaisir sensuel. Le plaisir sensuel, le crocodile, a tiré par les pieds Adi Shankara, le chercheur et l'aspirant. Finalement, le fleuve de la vie le noiera plus profondément, sans secours et rétablissement.

Ainsi il a dit, " Mère, permet moi d'être célibataire." Cela veut dire, " S.v.p. voyez à ce que je sois libéré des chaînes matérielles, des crocs matériels et des attaches matérielles."

Quand sa mère lui a accordé le souhait, le crocodile l'a laissé partir. Cela signifie que lorsque nous choisissons la vie spirituelle, le crocodile du plaisir sensuel ne nous traînera pas dans l'eau de la vie.

C'était un épisode très bien interprété par les écoliers du primaire.

SWAMI ET SON GRAND-PÈRE

Le troisième épisode était celui de Baba Lui-même: Un enfant était couché sur la marche.

Swami dit, " Anil Kumar, qu’est-ce qu’il fait?"

" Swami, je l’ai trouvé dormant sur le plancher."

" Hé! Réveillez-le!"

" Swami, c'est une pièce de théâtre; observons!"

Ce jeune camarade dormait. Tandis qu'il dormait, un autre garçon est venu et a touché les pieds de ce petit garçon et a fait namaskar.

Le petit garçon jouait le rôle de Sathya Sai Baba. L'autre garçon qui a touché ses pieds et a fait namaskar jouait le rôle de son grand-père, Kondama Raju.

Kondama Raju, le grand-père, savait que Sathya Sai Baba était Dieu.

Bien que Baba ait dit, " Ne touchez pas à Mes pieds, " Kondama Raju avait l’habitude de toucher Ses pieds tôt le matin. Il faisait cela sans être vu de la société, sans être vu des résidents de la maison. De cette façon il n’était pas vu par personne et Baba ne pouvait pas lui refuser.

Quand Kondama Raju, le grand-père de Baba, a distribué les biens de sa propriété à tous ses enfants, il a dit " Vous prenez toute ma propriété, mais je vais partager mon avoir avec Sathya Sai Baba. Il sera avec moi." Cet épisode a été présenté devant Swami.

Ils ont également chanté de belles chansons. Swami en a frémi. Ils ont pu également réciter les Védas.

Ainsi, la présentation par les écoliers consistait en trois épisodes: L’un de Nachiketa, l’un de Adi Shankara et l’autre de la vie de Bhagavan Sri Sathya Sai Baba Lui-même. Les chansons étaient belles, les danses étaient excellentes et l’action était superbe. Avec cela, le programme fut conclu.

LES DERNIÈRES NOUVELLES

Avant que je vous laisse, laissez-moi vous dire ce qui s'est produit hier matin, chose que j'ai confirmé avec Swami ce matin. Alors vous pouvez comprendre comment vous pouvez être en retard. (rire)

Les Occidentaux veulent toujours savoir les dernières nouvelles; ils ne veulent pas passer par de veilles informations. Ils veulent la dernière. C'est pourquoi vous obtenez ce que vous méritez vraiment.

LA COMPASSION DE SWAMI POUR UN ÉTUDIANT

Hier, vous devez avoir remarqué que la voiture de Swami s'est arrêtée devant quelques petits garçons quand Il a quitté le Sai Kulvant Hall, pour se rendre à un autre endroit avant les bhajans.

Après enquête, nous avons appris que Swami était allé dans un orphelinat où quelques enfants demeurent. Parmi eux, six paraissaient actuellement pour les examens publics de la dixième année à Kothacheruvu. Swami est allé à cet endroit pour les bénir.

Lorsqu’Il a arrêté Sa voiture, qu'Il a quitté le Kulvant Hall, Il a appelé ces garçons, les a bénis et leurs a dit, " Allez! Allez! Je viens à votre endroit."

Un garçon a dit, " Swami, je suis très effrayé pour les examens. J’ai un sentiment de tension en ce moment."

Swami a dit, " Ne vous inquiétez pas; allez là-bas; Je viens."

Ayant été là-bas Baba a béni tout le monde; Il a donné de la vibuthi et a dit, " Un garçon a dit qu'il avait peur de l'examen. Où est ce garçon?"

Ce garçon est venu. Swami l’a regardé profondément dans les yeux et dit, " Garçon, Je suis venu pour vous. Pourquoi avoir peur quand Je suis là ! Ne vous inquiétez pas; vous passerez bien dans l’examen." Alors Il l'a béni et Il l'a touché, la compassion du Seigneur. Puis Swami est revenu.

J’ai appris cela ce matin. Swami m'a appelé et a dit, " Anil Kumar, vous n'étiez pas ici hier après-midi, bien!' "

" En fait, Swami, j'étais bien ici."

" Non! Non! Non! Vous êtes un maître bluffeur." (rire)

" Swami, j'étais ici. Quelques garçons ont joué du violon pour Vous et Vous les avez entendus. Alors Vous avez dit, " Chantez encore des Védas."

" Aha! Oui!" Il a dit.

Je ne voulais pas discuter avec Lui et je dis, " Swami, pourquoi dites-Vous que je ne suis pas venu? Je suis venu, etc." Je n'ai pas voulu faire cela.

Au lieu de dire, " Swami, je suis venu. Pourquoi Vous dites que je ne suis pas venu, " J'ai préféré le dire de cette façon. " Hier, il y a eu un programme de violon. Vous avez entendu trois chansons et la quatrième chanson à été discontinuée." Indirectement, cela a démontré que j'étais beaucoup là. (rire)

Je ne pouvais pas dire, " Swami, Vous avez tort!" Je n'ai pas voulu le présenter comme cela, ainsi j’ai dis que j'étais là d'une manière indirecte.

" Aha! Oui! Le programme de musique. Un individu n'a pas bien joué, ainsi Je l'ai arrêté sur ce point."

Alors j'ai pensé que Son humeur était très bonne. (rire)

Ainsi j'ai dit, " Il semble qu’hier Vous êtes allés à l'orphelinat et avez donné des bénédictions spéciales à un de ces garçons."

Swami a dit, " Oui! Parmi six d'entre eux, un des garçons tremblait et était rempli de tension, ainsi Je suis allé à lui et l'ai béni."

" Swami, comme Vous êtes compatissant!"

" Oh ! Ne savez-vous pas que ce matin J'ai également arrêté la voiture et Me suis informé à son sujet? Sachez qu'il a fait un très bon examen."

Baba est notre force! Baba est notre espoir! Baba infuse le courage en chacun de nous, ainsi nous pouvons relever les défis de la vie, les tests et les vagues turbulentes de l'océan de la vie.

Que Baba vous bénisse!

Sai Ram

Om Loka Samastha Sukhino Bhavantu

Loka Samastha Sukhino Bhavantu

Loka Samastha Sukhino Bhavantu

Om Shanti Shanti Shanti

Jai Bolo Bhagavan Sri Sathya Sai Baba Ji Ki Jai!