LES PERLES DE SAGESSE DE SAI

NO. 17

ANIL KUMAR

19 Février 2003



OM.........

Sai Ram!

Pranam aux Pieds de Lotus de Bhagavan,

Chers frères et sœurs!

PERLES DE SAGESSE DE 1998

Je remercie Swami de permettre que nous nous réunissions encore. J'ai entendu par d'autres que ces " Perles de Sagesse Sai " sont très bien reçues partout dans le monde. Ceci m'encourage à continuer et aller plus loin, et je promets de le faire ainsi. Comme vous avez du travail lorsque vous êtes à Bangalore, moi aussi, j'ai suffisant de travail ici. J'ai certaines choses qui n'ont pas encore été éditées. Ce sont des compilations des conversations de Sai de l'année 1998, compilées par les garçons. Si elles sont lues sans être structurées, cela ne pourrait pas vouloir dire beaucoup. Elles ont besoin d'une certaine explication. Je vais les regarder et ferai un travail suffisant pendant les prochaines vacances.

TOUTES LES PERSONNES SONT SUBLIMENT AUX YEUX DE SWAMI

Nous avons quelques points à mentionner qui n'ont pas été couverts hier. C'est un épisode du Maha Bhagavatha Il y avait un personnage du nom de Sisupala. Il était connu pour être arrogant et violent - un homme de tous les vices avec une haine totale pour Dieu. Il a essayé de faire face à Krishna. Il a voulu défaire Krishna, le Toute-puissant. Il a continué à L'attaquer, L'appelant de divers noms, Le critiquant. Le Seigneur Krishna a simplement souri. Il n'a pas réagi.

En outre dit-il " Je tolérerai cent de vos erreurs." Cent - Un Dieu très charitable en effet! (rire) " Je tolérerai cent erreurs. Si vous dépassez cela, vous serez finis."

Sur ces paroles, Krishna a attendu que Sisupala commettre cent erreurs. Quand il a commis cent une erreurs, Krishna l'a décapité. Comment a-t-Il fait cela ? Il a envoyé une roue électronique, contenant un mantra, qui pouvait voyager à une grande vitesse. Cela pouvait s'approcher de Sisupala et lui couper la tête. Au même moment que cela s'est produit, son sang a sorti comme une source ou une fontaine d'eau et est tombé aux pieds de Krishna. C'est une chose étrange! Sisupala était un idiot, un violent et un stupide; toutefois, son sang est tombé aux pieds de Dieu! Quelle est la signification intérieure de ceci ?

Bhagavan a expliqué clairement la personnalité de Sisupala. Car je vous ai dit plutôt, Bhagavan élèvera le niveau (de conscience) de chaque personne. Il ne laissera jamais personne être regardé comme inférieur et moyen. Il a dit que Sisupala était un homme bon.

J'ai demandé, " Swami! Sisupala était un homme bon ?"

" Oui, il était un homme bon."

" Alors, pourquoi a-t-il rivalisé avec Dieu ? Pourquoi cette haine envers Krishna ?"

Baba dit : " Krishna a marié la sœur de Sisupala contre son vouloir, contre sa satisfaction. C'était la raison de sa haine totale envers Krishna. Il n'y avait aucune autre raison pour qu'il déteste Krishna. Par conséquent, Sisupala n'était pas une mauvaise personne."

Comment Bhagavan peut prendre n'importe quel rôle de notre mythologie pour m'étonner! Lui seul peut faire cela!

UN SERVICE AUX ÉTUDIANTS EST UN SERVICE À SWAMI

Après, je voudrais attirer votre attention sur le récit suivant : Bhagavan a donné des instructions nettes aux surveillants de pension du campus de Prashanti Nilayam. Qu'a-t-Il dit ? " La meilleure manière de Me faire plaisir est de bien prendre soin des garçons. La meilleure manière de Me faire plaisir et de Me servir est de bien nourrir les garçons. Servez-leur de la bonne nourriture. Servez-les autant qu'ils veulent. Puis, dites aux garçons de ne pas gaspiller la nourriture. Dites aux garçons de ne pas gaspiller l'argent. Dites aux garçons de ne pas perdre leur temps. Le gaspillage de l'argent est mauvais. Le temps perdu est une vie perdue. Ils ne devraient pas gaspiller leur énergie non plus."

Puis, avec un sourire, Il a dit " Si les garçons sont heureux, Swami est heureux. Connaissez ce point et conduisez-vous en conséquence." Plus tard, Il a dit, " Ne vous comparez pas au monde extérieur. Non, nous avons nos propres principes et valeurs - Vérité, Action juste, Paix et Amour. Suivons nos propres principes. Nous ne devrions pas nous comparer à personne."

Il a également dit aux surveillants, " Servez des pommes de terre à nos garçons. La pomme de terre a beaucoup d'amidon; ainsi les garçons peuvent prendre du poids." (rire)

Alors, Il s'est tourné vers les étudiants des classes supérieurs : " Garçons, très bientôt vous terminerez vos cours. Allez à la maison de vos parents qui vous ont éduqué. Jusqu'ici, vos parents vous ont élevé. Maintenant, il est temps pour vous de servir vos parents. Vous devez prendre soin d'eux. Vous devez les satisfaire. Vous devez gagner leurs bénédictions."

Mes amis, vous serez d'accord avec moi quand je dis qu'il n'y a personne en ce monde aujourd'hui qui peut parler aux étudiants de cette manière. Il n'y a aucun professeur qui va dire, ", Garçon, prends soin de tes parents ; saluez votre aîné et rendez vos parents satisfaits ". Qui va leur dire cela ? Seulement Baba, le ' Parrain ', peut faire cela.

En attendant, un vieux, un homme responsable derrière Swami est venu près de Lui et a chuchoté dans son oreille. Bhagavan dit, " Vous n'avez pas besoin de Me dire quelque chose. Je sais tout! Où pensez-vous que Je suis ? Je suis partout! Pourquoi Me dire quelque chose ? Vous tous, rappelez-vous d'une chose : Qui a enseigné aux poissons à nager ?" (rire) " Personne ne leurs a enseignés. De même, personne ne doit M'enseigner ou Me dire quelque chose. Je suis né avec le pouvoir de tout savoir. Je sais tout!"

OBSERVEZ LES GARÇONS TOUT EN ENSEIGNANT

Alors je viens au prochain récit, qui est une instruction aux professeurs et aux garçons. "Professeurs, soyez alertes! Quand vous posez une question, voyez à ce que les garçons répondent correctement." Swami a donné un drôle d'exemple :

" Dans une salle de classe, un professeur expliquait. Enfin, il dit ' Garçon avez-vous reçu tous ce que j'ai dit ? Est-ce que cela est entré ?' " (rire)

" Le garçon dit, ' Monsieur, tout est entré sauf la chose derrière vous.' À ce moment, un rat se promenait; il essayait de s'échapper de la salle de classe. Il est entré dans un trou dans le coin. Tout est entré, à l'exception de la queue."

" Ainsi, le professeur demanda, ' Garçon, tout ce que je vous ai enseigné jusqu'à maintenant, est-ce que cela est entré ?' "

" ' Monsieur, tout est entré à l'exception de la queue.' " (rire)

" Ainsi, vous devez observer soigneusement."

Il y a eu des éclats de rire de chacun.

LES GARÇONS DEVRAIENT PARLER UN BON ANGLAIS

Alors il a dit, " Garçons, j'ai reçu un certain nombre de lettres de vous, mais il y avait beaucoup de fautes d'orthographe. (rire) Il ne devrait pas y avoir aucune erreur d'épellation. Vous devez faire très attention. La prononciation et l'accent devraient également être bons."

Swami a donné un exemple : " Un petit garçon pratiquait l'épellation. Il s'est levé un matin; il a commencé à pratiquer et répéter l'épellation du mot ' lait ' (milk). Dehors, sa mère nettoyait les ustensiles. Puisque le garçon répétait l'épellation ' lait ', elle est entrée en courant dans la chambre et a demandé, ' Garçon, qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce qui ne vas pas avec toi ?' "

La raison de son inquiétude était celle-ci : L'épellation de ' lait ' (milk) est ' M ' - ' I ' - ' L ' - ' K '. Le garçon épelait : " M - I - L - K, M - I - L - K, M - I - L - K." L'épellation rapide ressemble à " Amma, eluka! Amma, eluka " En Telugu, eluka signifie ' rat '. Elle a pensé qu'il disait, " Mère, un rat est ici!" Cependant, ce garçon pratiquait seulement l'épellation du mot ' lait ' (milk). Ainsi, Swami dit que vous devriez faire très attention à votre prononciation.

L'INDIVIDUALITÉ, L'INTÉGRITÉ ET L'HONNÊTETÉ
APPORTERONT TOUT EN CE MONDE

Bhagavan plus tard dit, " Garçons, Je veux vous dire que vous devriez avoir l'individualité, l'intégrité et l'honnêteté. Cela vous apportera tout en ce monde."

Mes amis! Il y a seulement trois jours, un professeur de la Californie, du département des sciences économiques, a présenté un exposé dans notre Institut. J'ai rapporté à Swami ce qu'il avait dit. Ce professeur a fait un aperçu devant deux mille étudiants qui avaient participé au programme d'Éducation Sathya Sai de formation des valeurs humain. L'aperçu a prouvé que, par rapport aux autres garçons, tous ces garçons sont très bien établis dans la vie. En raison de leur sincérité, leur honnêteté, leur dur travail et le travail sur leur culture, ils ont obtenu des positions dans des compagnies importantes. Le professeur de la Californie dit, " C'est une preuve vivante que l'Éducation Sathya Sai des valeurs humaines assure de bonnes perspectives ici. Elles ne vous conduiront pas au paradis ou au ciel après la mort. Non, non, non, mais ici! Le programme de formation de l'Éducation Sathya Sai des valeurs d'humain est vraiment fantastique."

C'est dans ce contexte que je porte à votre attention ce que Swami a dit aux garçons. Pour être des hommes d'intégrité, d'honnêteté et de caractère fiable, il a donné cet exemple : " Regardez, garçons! Il y a environ quarante ans, Bhagavan s'est avéré être à Bangalore. J'étais dans Ma voiture et Je passais devant l'Institut Indien des Sciences."

Vous devez avoir entendu parler de l'Institut Indien des Sciences. On le connaît internationalement pour ses niveaux élevés. Plusieurs des professeurs là sont les dévots de Bhagavan.

Un jour, Swami a visité ce campus. Tandis qu'Il était là dans Sa voiture, Il a vu un étudiant qui se tenait sous un arbre. C'était midi et ce garçon avait un visage long, un visage sérieux. Les longs et sérieux visages intriquent Swami. (rire) Les longs et sérieux visages sont ' allergiques ' à Bhagavan. (rire) Il veut des visages souriants. C'est pourquoi Il apprécie toujours les étrangers. Ils ont toujours des visages souriant. Tous sourient bien. Swami aime voir leurs visages.

Observant ce jeune homme, qui avait un long visage et visage frustré a intrigué Bhagavan. Il a arrêté Sa voiture et a demandé, " Hé, garçon! Venez ici. Pourquoi êtes vous si malheureux ?"

" Swami, je viens juste d'être appelé pour une entrevue. Ils ont posé quelques questions. Je ne pouvais pas leur répondre, ainsi ils m'ont demandé de partir. J'ai vraiment besoin d'un travail. Je suis très déçu. J'ai plaidé auprès du directeur pour qu'il reconsidère mon application. Il a dit, ' Sortez de mon bureau!' Je suis sans recours, Swami."

Swami a pris pitié du garçon. " Agit selon Mon conseil."

" Swami, je le ferai."

" OK! Comment êtes-vous venus ici ?"

" Swami, en autobus."

" Avez-vous dépensés votre propre argent ?"

" Non, Swami."

" Comment êtes-vous venu ici ?"

" L'Institut a payé une allocation de voyage. Avec cet argent, j'ai pus me rendre ici."

" Est-ce que cet argent est assez pour toi ou tu as besoin de plus ?"

" Swami, ils m'ont envoyé assez d'argent. J'ai toujours une balance de huit roupies "

" Oh ! je vois. Maintenant je vais te dirai : Garçon, attend ici. Le directeur de l'Institut Indien des Sciences viendra par ici dans sa voiture. Vous dites, ' Monsieur, Monsieur!' Alors il vous demandera, ' Que voulez-vous ? Partez! Vous n'êtes pas habilité pour un travail.' Il vous dira cela; mais vous lui direz, ' Monsieur, je ne demande pas encore pour un travail. Vous m'avez payé vingt roupies pour mes frais de voyage. J'ai dépensé douze roupies. J'ai toujours une balance de huit roupies. Je vous ai attendu ici pour vous remettre cette balance.' Vous lui dites cela et alors vous verrez." (rire) Swami est parti, le Dieu malfaisant! (rire)

Comme prévu...."Monsieur le Directeur"

" Partez d'ici!"

" Non, Monsieur. Je suis ici pour vous remettre la différence qui reste de mes frais de voyage."

Alors le Directeur a dit, " Nous voulons justement de tels garçons dans notre Institut. (rire) Nous voulons des garçons honnêtes et intègres. Venez joindre notre personnel cet après-midi, OK ?"

Swami avait arrêté Sa voiture à l'extrémité de la route pour observer le garçon. Ce garçon a couru et est tombé à Ses pieds. " Swami, j'ai obtenu le travail!"

" Oui, quand vous suivez mes consignes, quand vous suivez Mes principes, quand vous avez le caractère et l'intégrité, vous obtiendrez un travail n'importe ou. Vous réussirez n'importe ou." C'est ce que Bhagavan a dit.

SUIVEZ VOTRE GUIDE

Puis, Il a regardé un étudiant qui travaillait pour son PhD., le programme de doctorat.

Il a dit, " Garçon, que fais-tu ?"

" Swami, je fais une recherche."

" Oh, Ok. Comment allez-vous avec votre recherche?"

" Swami, très bien."

" Avez-vous commencé à écrire votre thèse ou dissertation ?"

" Oui, Swami, j'ai commencé à écrire."

" Qu'est-ce que vous écrivez ?"

" Swami, j'écris tous que Vous avez dit."

" Vous n'êtes pas censés écrire tous ce que J'ai dit. Vous avez votre guide de recherches. Vous devez agir selon les instructions du guide de recherches. Dans votre thèse, vous ne devriez pas écrire ce que Je dis. Savez cela."

Alors Il a regardé le garçon et a dit, " À l'heure d'un mariage, le prêtre est là. Le prêtre donne des instructions; mais seulement le jeune marié mettra l'anneau de mariage dans le doigt de la jeune mariée. De même, Je suis seulement le prêtre. Vous avez l'information de votre guide. Vous devriez suivre ce guide."

IL N'Y A AUCUN CHEMIN VERS LA DIVINITÉ, IL EST SEULEMENT LA RÉALISATION

Tout en parlant au sujet du dernier récit de cette série, la Divinité et de la Conscience, qui est présente partout, j'ai tenté de poser cette question. " Swami, y a-t-il un chemin défini vers la Conscience et la Divinité ?"

Baba a dit, " Quand il y a un chemin, il doit y avoir un nom et une forme. La Divinité est au-delà du nom et de la forme, alors il n'y a aucun chemin vers la Divinité. La seule chose est la réalisation. Si vous savez cela, c'est suffisant. Il n'y a aucun chemin." Avec cela, nous clôturons la série concernant cette période.

LA PÉRIODE DE JANVIER 2001

Maintenant je passe au prochain numéro - Janvier 2001. Pour votre information, ces mois correspondent aux mois du magazine Sanathana Sarathi en Telugu qui contient mes articles, qui couvrent les conversations de Baba avec Ses étudiants. Personne n'a de copyright; ainsi ne vous inquiétez pas à ce sujet (rire). Je me demande pourquoi les gens veulent avoir un copyright ? Parce que d'autres personnes sont peut-être intéressées à abuser de ce matériel. Pour empêcher son abus, on peut avoir un copyright.

En réalité, Dieu est libre; La nature est libre; le message est libre; vous devriez être libre et je suis libre. Le Christ n'a eu aucun copyright sur la bible. (rire) Krishna n'a aucun copyright sur le Bhagavad Gita. Pour un livre, est-ce que je veux obtenir un copyright ? Quel ego Himalayan, (gros) j'ai! Cependant, je ne suis pas contre. Parfois le copyright est nécessaire, de sorte que les autres ne déforment pas vos écrits.

Quoi qu'il en soit, maintenant notons quelques récits à partir de janvier 2001.

JE VOUS CONNAIS DANS VOS VRAIES COULEURS

C'était la période des sports annuels et chaque matin les garçons se préparaient à l'événement - courant, sautant et tout cela.

Un soir, Swami a commenté, " Garçons, regardez ici. Deux choses sont nécessaires pour réussir. Quelles sont-elles ? La première est l'enthousiasme; l'autre est l'engagement. L'enthousiasme et l'engagement sont nécessaires pour quiconque veut réussir. Maintenant, si vous avez seulement l'enthousiasme sans l'engagement, vous vivrez un échec. Si vous avez l'engagement sans l'enthousiasme, vous vivrez un double échec. Par conséquent, l'enthousiasme et l'engagement devraient exister de pair. Ceci conduit au succès dans la vie."

Alors Il a dit, " Garçons, pour n'importe quoi dans la vie vous avez besoin de concentration. Sans cela, vous ne pouvez rien réaliser." Puis Bhagavan a ajouté (et cela s'applique à tout le monde), " Quand vous faites quelque chose, fait-le avec une concentration et une attention entière, sans pensée à ce que les autres ressentent à son sujet. Ne vous fiez pas à l'opinion des autres. Faites-le par vous-même avec une pleine concentration. Vous ne devriez pas être tracassés par les impressions et les avis des autres."

Plus tard, Il a dit, " Une fois que l'ego a trouvé sa place en vous, vous perdez votre concentration."

Il y a des jeux et des compétitions sportives partout. Qui véhiculera ce message aux garçons ? Qui véhiculera ce message aux jeunes ? Comme je vous l'ai dit précédemment, chaque occasion et chaque situation est une occasion employée par Bhagavan pour diffuser Son Divin message.

Le jour suivant, Il a regardé un garçon et a dit, " Hé ! Garçon, hier soir Je vous ai vu. Vous portiez une chemise rouge et vous sautiez. (rire). Je sais."

Ce garçon a regardé Swami et a dit, " Comment savez-Vous ?"

Il a dit, " Je connais vos couleurs et comment vous changez vos couleurs. Je vous connais également dans vos vraies couleurs, (rire) parce que Je suis partout!"

JE SAIS CE QUE VOUS ÉCRIVEZ

Dans ce même contexte, je peux également amener un autre exemple à votre connaissance. La plupart d'entre vous ont assisté au rassemblement de sports. Au début, il y avait une grande et massive mascotte. Elle était en avant, en bas et elle a été hissée sur la montagne à l'aide d'un fil de fer. Vous devez l'avoir observé. Avez-vous remarqués la mascotte ? Pour préparer la mascotte de l'année, habituellement les garçons vont voir Swami et reçoivent Sa permission et Sa bénédiction. Les garçons prennent un certain nombre d'image et beaucoup de schémas, et ils demandent à Swami de choisir le meilleur.

Veuillez me croire - c'est dans les archives. Sans regarder les images, Swami a dit, " Cela, ceci, ceci, cela." Il a mentionné chacun des dix noms! Alors Il a dit, " Je n'ai pas à voir. Je connais les images que vous avez dessinées. Très bien, pour la compétition sportive de cette année prenez le tigre comme mascotte."

Dans ce contexte, Je me rappelle heureusement ce que Rama Brahmam de Bangalore m'avait dit. Ce sera une information pour chacun; cela servira de directive. Il m'a dit, " M. Anil Kumar, notez que chaque fois que vous commencez à écrire, Swami le sait déjà. Ne doutez jamais ce que sait Swami. Ne vous demandez jamais si Swami as lu votre lettre. Quand vous tenez votre stylo et commencez à écrire sur le papier, Il le sait. C'est très vrai." Ce sont des exemples qui supportent pleinement ce qu'Il a dit.

FAIRE PASSER UN EXAMEN (TEST) EST MA SAVEUR

Quelques garçons de Brindavan se sont avérés être ici à Prashanti. Swami a demandé aux garçons, " Que faites-vous ?"

Un garçon a dit, " Swami, nous avons un planeur. Nous pilotons très haut - cinq mille pieds au-dessus du niveau de la mer!"

" Oh ! Umm. Comment volez-vous ?"

Un garçon a dit, " Swami, il y a des entraîneurs à Bangalore. Ils font passer des examens à nos étudiants, en choisissent quelques-uns et leur donnent la formation spéciale de sorte qu'ils puissent voler."

Baba dit, " Bon! Les examens sont très nécessaires. Même dans la vie spirituelle, les examens (test) sont nécessaires. Un test est une saveur de Dieu! Ne grognez pas; ne vous plaignez pas que Dieu vous teste. Au lieu de cela, dites à Dieu, ' Oh Dieu ! Que Votre test soit le bienvenu !' Veuillez me tester le plus tôt possible. (Rire) Pourquoi? Ainsi, vous pourrez être promus à une classe plus élevée! ' Oh Dieu ! Je sais qu'il n'est pas possible pour Vous de me donner une promotion sans un examen. Par conséquent, j'accueil l'examen, le test. Je prie que Vous me fassiez passer l'examen plus tôt que prévu.' Ce devrait être votre attitude."

J'ai commencé à trembler dans des mes chaussures. (rire) " Swami, je ne suis pas prêt pour un test. (rire) S' il y a une porte en arrière, j'essayerai de la prendre. Je ne veux pas être testé."

Baba dit, " Non, non! En tant que professeur, ne faites-vous pas passer des examens à vos étudiants ? Donnez-vous des points ? Le médecin donne-t-il une prescription sans examiner le patient ? Ainsi, les tests sont nécessaires. Vous ne pouvez pas les éviter. Pourquoi voulez-vous sortir par la porte arrière quand il y a une porte principale ? Passez par la porte principale! Ne trouvez pas une occasion de fuir et vous sauver. Même si vous parvenez à vous enfuir, le prétendu avantage que vous obtiendrez est seulement temporaire. Faites attention."

Quand ce garçon de Bangalore a dit à Swami, " Nous volons haut - cinq mille pieds au-dessus du niveau de la mer ", Swami m'a regardé.

Il a dit, " Anil Kumar, pouvez-vous voler ?" (rire)

" Swami, je ne peux pas. Je peux m'imaginer voler à cinq cents pieds, mais encore moins à cinq mille pieds. À cette hauteur, Swami, j'ai besoin d'une concentration entière - une prière entière à Dieu, (rire) un mental stable et une foi constante; Mais je ne suis pas sans une crainte totale du vol." (rire) Alors les garçons m'ont demandés de monter.

L'ATTACHEMENT EST RESPONSABLE DE LA PEUR

Dans le planeur, vous êtes attachés à une corde. Il y a une verrière sur le dessus et il y a une corde de trois cent-pieds reliée à une jeep. La jeep roule vers l'avant. Zoommm .. cela commence à aller très vite. (rire) Zoom ... Zoom... je me suis senti tellement mal. J'ai pensé, ' Pourquoi faire ces idiots m'ont demandé de voler haut comme cela!' (rire) J'ai pensé également à ma famille, à mes enfants et à tout le monde. (rire)

L'homme dans la jeep a semblé connaître mes sentiments. Il m'a dit, " Ne tenez pas cette barre aussi serrée. Non, laisse-la. Rien ne surviendra."

Inlassablement, je la tenais très serrée. (rire) À distance, il connaissait mes sentiments; Ainsi il a ralenti la jeep et j'ai été ramené en sécurité à terre.

J'ai dit à Swami, " C'est assez. Je n'en veux pas davantage." (rire)

Il a dit, " Regardez. Vous avez dit que votre tête tournait. Si vous aviez eu une vraie foi ferme et une vraie dévotion, ceci ne se serait pas produit."

" Swami, je ne puis pas rien y faire. Veuillez me laisser hors de cela! C'est tout." (rire)

Swami dit, " L'attachement est responsable de cette crainte. Comprenez! Regardez ce garçon. Il pourrait facilement voler à cinq mille pieds. Pourquoi ? Pour plusieurs années dans le passé, il a été avec Moi. Il n'a jamais retourné chez lui. Cela lui a donné le courage et la conviction de voler très haut. Il savait très bien que Swami était à ses côtés et que rien ne pourrait tourner mal."

" Ok, Ok, Swami. C'est vrai avec ce garçon, mais pas avec moi." (rire)

COMMENCEZ LENTEMENT ET PRENEZ DE LA VITESSE

Alors, Swami s'est tourné vers les garçons de Prashanti Nilayam et leur a dit ceci, " Garçons, Je vous aie vu sur des motos. Je voudrai vous dire un principe important. Swami connaît la moto. Je n'ai pas à monter sur une moto pour savoir. Je vous dirai un secret. Au départ, vous allez à une très grande vitesse; vers la fin, vous ralentissez. Ce n'est pas la manière de faire. Pour gagner dans une course de moto, au début, vous devriez aller lentement; plus tard vous pouvez aller plus rapidement." Swami diffusait de l'information aux garçons ainsi ils pourraient gagner la course.

Alors Swami a dit, " Hé ! garçons, regardez. Lorsque J'allais à l'école, comme étudiant dans une course, J'arrivais toujours le premier. Qui étaient les autres concurrents ? De gros garçons, qui étaient plus grands que Moi! Mais J'arrivais le premier. Savez-vous pourquoi ? Au début, ces grands garçons commençaient à courir très rapidement. Plus tard, ils se sont épuisé et ont commencé à chercher leur souffle. Par contre, J'ai commencé lentement, pris un peu de vitesse et arrivé le premier! Ce sont les secrets pour être gagnant."

Bhagavan était de bonne humeur. " Garçons! Quand J'étais au Kampala (vous savez que Swami a visité l'Afrique), J'ai vu beaucoup de girafes avec de longues jambes marchant très rapidement. La girafe peut courir plus rapidement qu'une voiture. Un zèbre marche très lentement. Vous n'êtes pas des zèbres. Vous devriez être comme des girafes."

LES ENTRAÎNEURS DEVRAIENT ÊTRE DURS

Cette prochaine histoire relate à un autre jour. Ce matin, Swami est venu au collège et a vu les garçons marcher dans un défilé. Il a vu tous les garçons marcher, une école après l'autre, un groupe après l'autre, passant les marches. Swami observait. Nous pensions que Swami était heureux, mais en soirée, Il a dit à tout le monde, " Pour une marche appropriée, l'entraînement et la discipline sont très nécessaire. Tout en enseignant la marche, les entraîneurs devraient être très durs avec les étudiants. Ils ne doivent pas être cléments. Ils doivent être très stricts."

Alors, Swami nous a dis ce qui Lui était arrivé pendant Ses jours d'école à Kamalapuram. Dans le district de Cuddapah, il y a un endroit appelé Kamalapuram où Swami a étudié pendant un certain temps.

Swami a dit, " Durant Mes jours à l'école, il y avait un professeur de marche (militaire) qui était très strict. Quand quelque chose tournait mal, il frappait avec sa canne les garçons. Il fouettait les garçons. Très strict! Les parents sont venus se plaindre, ' Pourquoi battez-vous mon fils ?' Immédiatement, le professeur de marche disait, ' Vous nous avez envoyé vos fils pour qu'ils soient entraînés par nous. Si vous ne voulez pas de cette formation, ramenez-les à la maison.' Les professeurs modernes sont très cléments. Par conséquent, les enfants ne peuvent rien n'apprendre d'eux."

Swami nous a également mentionnés comment marcher : " Quand vous marchez, vous ne devriez pas plier vos jambes. Vos mains devraient se balancer librement de chaque côté. Quand vous déplacez une jambe vers l'avant, la main devrait aller totalement vers l'arrière; la marche est - gauche droite, gauche droite. Ainsi, les mains devraient se déplacer librement. C'est la manière appropriée de marcher."

Après, Swami dit, " il y a deux manières de marcher: La marche anglaise et la marche allemande. (rire) La méthode adoptée en Inde est le type de marche Britannique. Ainsi vous devriez la faire parfaitement. Tout en marchant, le talon devrait juste toucher le sol. Il ne devrait pas totalement toucher le sol. Juste comme cela... juste comme cela." Swami a montré aux garçons comment marcher. Je n'acte pas devant vous (Anil Kumar a démontré ce que Swami avait fait). (rire) Il nous a montré quoi faire - ce que c'est la marche lente.

Tandis que Swami parlait au sujet de la marche, Ses mains se balançaient et tout cela. Les entraîneurs et les personnes de l'armée ont soulevé leurs sourcils, observant Swami comme pour dire, " Swami sait-Il marcher ? (rire) Oh, je vois!" Mais, mes amis, nous devrions savoir que Sai est Conscience. La Conscience est la compréhension totale, non simplement une petite compréhension, partielle ou fragmentaire. En fait, Swami fera marcher le monde entier - gauche droite. Pourquoi penserions-nous qu'Il ne sait pas marcher ? Il sait tout!

LA DÉVOTION APPORTE LA PERFECTION

Un autre jour, Swami est allé à l'école primaire. Il a vu le programme des garçons et Il a commenté, " Regard ici! Les écoliers primaires feront toujours le meilleur de leur possible. Pourquoi ? Les enfants sont très dévots. Vous les personnes (plus âgées) avez votre âge et vos muscles; vous avez également des ego, ainsi vous n'êtes pas aussi dévots. Les petits enfants n'ont aucun ego. Ils sont très bons; ils sont innocents. Vous les garçons vous êtes préoccupés davantage par les résultats du programme : cela va être un succès. Vous vous concentrez sur le résultat, mais les petits enfants regardent Swami et commencent à tout faire. Cela leur donne le succès. Comprenez ceci! Vos programmes ne sont pas aussi intéressants que les programmes des écoliers primaires." (rire)

Alors, Il a dit aux garçons, " Garçons, voyez ces enfants! Ils n'ont aucune peur. Ils peuvent monter n'importe ou - comme des singes; Par contre, vous avez beaucoup de crainte. Vous savez quel courage avaient Napoléon et Churchill! Vous savez comment ils étaient courageux! Ils ont dit, ' Soyez clair. Les autres suivront. Soyez clair. Les autres suivront.' Cela veut dire que si vous avez une idée claire de ce que vous vous voulez faire, le succès suivra nécessairement. Ainsi, les garçons, sans aucune peur, priez et soyez courageux."

La réunion sportive de l'année 2001 fut achevée et Swami a accordé une entrevue à tous les entraîneurs militaires qui sont venus pour former les garçons. Il y avait neuf entraîneurs. " Je vois que vous m'écouter avec grande attention." Alors Bhagavan a fait tournoyé Sa main (comme Il le fait lorsqu'Il matérialise quelque chose). Immédiatement, neuf montres ont été matérialisées. (rire) Neuf à la fois! (rire) Il a commencé à en distribuer une à chacun d'eux.

Tout le monde disait, " Ahhh ! C'est Baba!"

Swami a commencé à faire des plaisanteries. Puis, tout en disant au revoir, Il matérialisait neuf bagues d'un seul coup! Il en a donné une à chacun d'eux, et elles étaient parfaitement ajustées au doigt de chacun d'eux! (rire) C'est Bhagavan Baba!

C'EST SUFFISANT D'AVOIR LA SATISFACTION DE LA CONSCIENCE

Alors j'ai dit, " Swami, je suis si heureux de Vous rapporter que les gens ont félicité nos garçons pour leur performance merveilleuse à la réunion sportive de cette année."

Baba dit, " Ne vous laissez pas vous détériorer! Ne vous laissez pas emporter par l'éloge. Laissez les personnes vous féliciter ou vous blâmer. Si votre conscience est satisfaite, c'est tout. C'est important. Vous ne devriez pas être enthousiasmé quand vous êtes félicités, et vous ne devriez pas être déprimé quand vous êtes blâmé."

J'ai dit, " Swami, je ne suis pas capable de cela. Je sens beaucoup de douleur quand les gens me blâment pour mes défauts. Naturellement, je me sens encouragé quand les gens me félicitent. Après tout, je suis un être humain, vous savez! Si quelqu'un dit, ' Anil Kumar, vous faites un bon travail ', alors je me sens bien. (rire) Je me sens encouragé à faire plus. D'autre part, si quelqu'un dit, ' Qu'est-ce que ceci ? Ce n'est pas un pointage très fort ', alors je me sens découragé, Swami!"

Baba dit, " En ce monde, il n'y a rien de ' bon et mauvais '. Ce qui est bon pour vous peut être mauvais pour une autre personne. Ce qui est mauvais pour l'autre personne peut être bon pour vous. Ainsi, comment pouvez-vous considérer l'opinion des autres hommes ? Ne pensez pas comme cela."

SI VOUS PRIEZ POUR TOUT LE MONDE,
VOTRE SOUHAIT SERA AUSSI ACCOMPLI

Alors Swami a donné cet exemple : " Une cérémonie de mariage devait avoir lieu dans une certaine résidence. Près de là, un fermier attendait pour de la pluie afin de semer les graines qui lui donneraient une récolte. Cette autre personne, qui se préparait au mariage, priait Dieu comme suit, ' Oh Dieu ! Ne nous envoie pas de pluie demain car il y a une cérémonie de mariage à ma résidence.' En même temps, le fermier qui demeure sur le même chemin priait, ' Oh Dieu ! Qu'il y ait une forte pluie, (rire) ainsi je pourrais semer mes grains de semence. Alors le champ sera prêt et je pourrais avoir une bonne récolte et assez de manger.' L'un prie pour de la pluie. L'autre prie pour l'absence de pluie."

" Oh, Swami! Vous avez donné un très bon exemple. Par conséquent, que dois-je faire ? (rire) Parce que quelque chose n'est pas bon pour quelqu'un d'autre, est-ce que je devrais cesser de Vous prier ? Ne puis-je pas prier pour ce qui est bon pour moi ?"

" Non."

" Swami, alors que puis-je faire ?"

Baba dit, " Priez pour tout le monde. Si vous priez pour tout le monde, votre souhait sera aussi accompli. Il y aura de la pluie pour satisfaire l'agriculteur. À l'heure du mariage, il n'y aura pas de pluie. Si votre prière est égoïste et que vous priez comme le fermier pour de la pluie, partout ce sera la sécheresse. Où, si vous priez égoïstement pour du temps sec, il y aura une averse de pluie et la cérémonie du mariage sera un échec. Priez toujours pour le bien de tout le monde De cette façon votre souhait sera également accompli."

PRASHANTI NILAYAM EST UN GRAND ATELIER

Alors j'ai dit, " Swami, il est très satisfaisant de noter que toutes ces personnalités militaires sont venues ici et se sont adaptées à ce système très facilement. Ils étaient très confortables ici."

Baba a dit, " Non, non, non! Notre système les a fait s'adapter à rester ici. (rire) Ils ne se sont pas adaptés assez pour rester dans le système. C'est le système qui les a fait changer - qui les a incités à s'adapter à rester ici." Alors Il a regardé vers le haut et dit, " Prashanti Nilayam est un grand atelier. Toutes ces ' voitures ' sont venues ici pour une réparation. Je les répare et les renvoie, de sorte qu'elles ne soient plus brisées."

PARTOUT OÙ JE SUIS, JE VEUX QUE VOUS SOYEZ HEUREUX

" Swami, j'ai une dernière question."

" Quelle est-elle ?"

" Swami, maintenant que l'hôpital de Bangalore est construit, beaucoup de gens disent que vous allez rester à Bangalore pendant plus de temps que ce que vous aviez fait jusqu'à maintenant."

Swami a dit, " Je n'ai pas dit cela à personne. (rire) Pourquoi répandez-vous des rumeurs comme cela ? (rire) Regardez ici, Anil Kumar, que Je sois ici ou là, partout où Je suis, Je veux que vous soyez heureux. Je veux que vous tous soyez très, très heureux. Je veux que vous tous soyez en paix. C'est ce qui est important pour Moi. Je puis être physiquement là, mais Je suis spirituellement partout."

Avec ceci, les récits pour ce mois de 2001 sont terminés.


Om Loka Samastha Sukhino Bhavantu
Loka Samastha Sukhino Bhavantu
Loka Samastha Sukhino Bhavantu
Om Shanti Shanti Shanti

Jai Bolo Bhagavan Sri Sathya Sai Baba Ji Ki! Jai!