LE GRAND JEU DIVIN


« Ce qui a été sera de nouveau sur la terre comme dans le ciel. Rama, Krishna, Bouddha, Jésus et tous les grands personnages du passé, ne sont que des images reflétées du type humain ayant déjà existé dans les ères passées, des milliers d’années auparavant, et qui se reproduisent par le pouvoir mystérieux qui procède à la destinée de notre monde.

Comme Avatar, je m’incarne d’ère en ère pour protéger les hommes vertueux, pour détruire ceux qui se complaisent dans le mal, pour rétablir la moralité et la vertu sur une assise ferme. À chaque fois que le désordre règne de par le monde, le Seigneur s’incarne et prend forme humaine de façon à indiquer à l’humanité le chemin de la Paix. De nos jours, les conflits et la discorde détruisent la Paix et l’Unité tant dans les familles que dans les écoles, tant dans le domaine religieux que dans le domaine social et toutes les nations sont en crise. Nous sommes dans l’ère de la discorde et du déclin.

Le moindre pas dans la mission d’un Avatar est prédéterminé. Le travail des Avatars est sans fin. Ils sont les Instructeurs et les Guides du monde dans chaque Yuga de la grande pièce de théâtre cosmique. »
Sathya Sai Baba

Le Maître Divin Sathya Sai Baba le dit si bien, le monde n’est qu’une pièce de théâtre et Dieu est le Metteur en scène. Le monde est un Gand Jeu Divin. Un éternel recommencement des choses, mais les acteurs changent de costumes lors de leur retour dans la pièce de théâtre. Ils changent de costumes, de noms et de formes, mais ils sont les mêmes. Le jeu est différent, les actions sont semblables et ont le même but à atteindre. Les événements se déroulent dans un contexte différent, dans un temps différent, avec des acteurs qui ont des rôles semblables à jouer dans la pièce de théâtre, mais qui ont toujours le même Metteur en scène derrière eux. Si nous regardons l’évolution et l’involution de l’humanité à travers les quatre grandes ères cosmiques, le comportement humain est le même dans chaque Maha Yuga, cycle de 52 000 ans. Pour l’humain, c’est un éternel recommencement. Pour les Avatars, il en est de même.

Le Grand Jeu Divin

Pour bien comprendre le Grand Jeu Divin, nous devons être capable de saisir la portée des mots qui a ont été cités plus haut. Le monde n’est qu’une pièce de théâtre et nous ne sommes que les acteurs sur la scène cosmique. Une scène dirigée par le Metteur en scène dont nous pouvons attribuer le nom de Dieu, Allah, Jéhovah ou autre.

Chaque cycle de 52 000 ans est une pièce de théâtre en quatre actes. Les quatre actes sont les quatre ères cosmiques, l’âge d’or, l’âge d’argent, l’âge d’airain, l’âge de fer. Lorsque les quatre actes sont joués, le rideau baisse le temps de changer les accessoires sur la scène et le rideau se lève à nouveau pour une autre période de 52 000 ans. Dans un grand cycle de 52 millions d’années le rideau se lève et se baisse 1000 fois !

Selon les informations obtenues des Écrits sacrés de l’Inde, entre autres les Puranas, nous sommes à la 457e pièce de théâtre sur la scène cosmique. Ceci veut dire qu’il en reste 543 avant la fin du monde, avant la destruction totale et le renouvellement des choses.

À chacune de ces pièces de théâtre de 52 000 ans, l’humanité entre dans l’âge d’or pour une période de plus de 20 000 ans. C’est ce qui fut appelé le Paradis ou le Jardin d’Éden sur terre où l’humanité vit en permanence avec les dieux du ciel. La terre est en cinquième dimension, donc il n’y a plus de maladie, plus de souffrance, plus d’épreuve. L’homme et la femme peuvent vivre plus de 1000 ans sans manger, car ils se nourrissent de Prana, d’énergie subtile dans l’air. Ils ont le pouvoir de création et de matérialisation. Par la pensée s’ils désirent une maison par exemple, la maison se matérialise devant eux. Il en est de même pour leur environnement. L’âge d’or est un temps de paix, d’amour, d’harmonie et d’unité parfaite.

Après cette période de plus de 20 000 ans, les humains se lassent de ce monde idéal. Les désirs de toutes sortes se manifestent et ils veulent expérimenter la jouissance sous toutes ses formes. C’est la chute dans la matière. L’humanité tombe dans la 3 ième dimension. Des cataclysmes se manifestent sur la terre et l’homme perd tous ses privilèges du « Paradis ». La maladie revient, la femme doit enfantée dans la douleur, l’homme doit chercher sa nourriture et gagner son pain à la sueur de son front.

Les guerres entre clans se multiplient pour le pouvoir d’un territoire ou la domination sur les autres. D’autres cataclysmes se manifestent pour épurer la race humaine. L’homme se retrouve à l’âge de pierre et doit vivre dans des grottes ou des cabanes fait de branches. Les dieux ne laissent pas l’homme ainsi, ils lui enseignent à survivre dans ce monde difficile, lui apporte l’agriculture, la vie en société et l’organisation sociale.

Les ères se succèdent les unes après les autres. Des royautés se crées, des villages s’implantent ici et là. La vie se modernise et devient moins pénible sur tous les plans. Mais les forces de l’ombre sont de plus en plus présentes, ils veulent imposer leur loi et prendre possession de la terre. A la fin de l’âge d’airain l’Avatar Krishna prend un corps humain et provoque en guerre entre le bien et le mal, c’est la guerre du Mahabharata. Le mal est anéanti momentanément avant de reprendre de plus bel dans l’ère suivante, la Kali Yuga.

Le Kali Yuga, l’âge noir arrive, l’honnêteté disparaît, les valeurs morales décroissent, les guerres se multiplient pour la possession du territoire et la domination sur le peuple. Les religions sont créées autour de personnages dans le but de regrouper les gens sous une même bannière et répandre la « Vérité » sur le monde. Nous voyons arriver en Inde Rama, Bouddha, Krishna. En Occident Jésus, Mahomet et d’autres prophètes. Au lieu d’apporter le mieux-être à l’homme ces religions ont apporté la guerre et la destruction. Surtout les religions monothéistes. L’humanité chute encore plus dans le chaos. Il y a encore du bon monde et de la lumière sur la terre, mais cela n'est pas valorisé dans la société. Ce petit nombre c'est le porte flambeau qui prépare dans le silence la venue du Nouveau Monde.

Parallèlement aux religions en places des dictateurs ont pris le pouvoir sur une grande partie de la terre. Un petit groupe d’individus plus futé que les autres se sont emparés de presque toutes les richesses du monde et ont pris le contrôle total sur l’argent et l’or.

La science et la technologie surpassent les religions. L’homme veut conquérir l’espace et s’implanter sur d’autres planètes. Les biens matérielles font l’envie de tous et l’homme travaille jour et nuit pour accumuler le plus de biens possible afin d’augmenter son prestige aux yeux de la société. Il n’y a plus qu’une chose qui compte ; jouir de la vie.

Voici comme est décrit ce Kali Yuga, cet âge noir, dans les Puranas hindous, texte vieux de 5 000 ans. Si ce textes furent écrits, c’est que cela s’était déjà produit dans les ères précédentes et que des sages avaient compilés ces informations sur des feuilles de palmiers.

- Les chefs d’États seront en place pour la gloire et les honneurs. Ils seront envieux des autres chefs d’État, de leurs voisins et des biens qu’ils possèdent et ils seront la cause de plusieurs guerres.

- Les richesses de la terre seront surexploitées et un grand intérêt sera porté au fer et à l’or, qui serviront comme instruments de guerre. Ce Yuga s’appuie sur la puissance du mensonge, du vin, des femmes et de l’or.
 
- Les gouvernements écraseront les peuples par les taxes et les impôts démesurés. Les dirigeants confisqueront les propriétés pour en faire un mauvais usage. Ils cesseront de protéger le peuple. Des voleurs deviendront des chefs d’État et les chefs d’État seront des voleurs.
 
- L’argent sera d’une grande importance, car les gens riches seront considérés avec respect et auront tous les droits et tous les pouvoirs.
 
- D’un côté, il y aura les riches, et de l’autre, les pauvres. Le peuple sera exploité par une minorité de riches.

- Dans les affaires, il y aura beaucoup de ruses et de tricheries. Les hommes ne chercheront qu’à gagner de l’argent. Ce sera un temps de déchéance dans la société. Le pauvre sera l’esclave au profit du riche.
 
- Il y aura corruption dans beaucoup de domaines, en particulier dans les finances et la politique.
 
- La convoitise, l’hypocrisie, l’égoïsme, la violence et la sensualité seront visibles en permanence.

 - La nudité de la femme sera vue de tous les yeux. Il y aura une dégradation des conditions de vie de la femme. Elles deviendront des objets de satisfaction sexuelle. Elles se livreront aux désirs des hommes les plus vils et pratiqueront des actes obscènes. La prostitution sera chose courante.

- Les femmes deviendront indépendantes et rechercheront les beaux mâles. Elles quitteront leur mari sans ressource pour un homme riche. Elles seront minces, gourmandes, attachées aux plaisirs égoïstes, ne s’intéressant qu’à elles-mêmes. Nombreuses seront les femmes qui auront des rapports avec plusieurs hommes.
 
- La mère sera débauchée et s’accouplera avec le fils, le père avec la fille. Les jeunes filles feront commerce de leur virginité. Le viol et l’adultère seront fréquents.
 
- Le fœtus sera tué dans le ventre de la mère.
 
- La science ne tiendra plus compte de l’éthique et de la morale. Les savants seront au service des hommes médiocres, vaniteux et haineux. Des monstres seront créés par la science.

- Le criminel sera honoré et mieux considéré que l’honnête citoyen. Les gens deviendront cruels. Des groupes de bandits s’organiseront dans les villes et les campagnes. Les voleurs seront nombreux. Les voleurs voleront les voleurs.
 
- Les religions ne seront plus pratiquées, les temples (les églises) seront désertés. Les différentes religions s’opposeront les unes aux autres.
 
- Les prêtres deviendront pervers, méchants, meurtriers, tuant même leurs parents, ignorant les Écrits sacrés. Ils seront dégénérés, confondant l’action juste, falsifiant la rectitude et les Écritures. Ils seront tueurs, débauchés, cruels, avides, trompeurs et provoqueront la confusion. Ils pratiqueront le mal et se regrouperont avec des gens méprisables.

- L’impureté sera maître du corps et de l’âme. Dieu sera remplacé par le plaisir des sens et l’immoralité. Il y aura déclin de la droiture et de la vérité. La prière sera abandonnée. Les gens tourneront le dos aux dieux.
 
- Dans le monde, à certains endroits, la sécheresse sévira; dans d’autres ce sera les inondations, les tremblements de terre, les cyclones qui perturberont le climat. Les nuages d’orage gronderont et éclateront d’étranges façons. La terre ne donnera plus de bonnes récoltes. Les gens se réfugieront dans les montagnes, les forêts et les souterrains.
 
- La terre produira beaucoup à certains endroits et trop peu dans d’autres. L’eau manquera, les pluies manqueront, les champs deviendront stériles. Les gens se nourriront de racines et de bulbes. Beaucoup émigreront vers des pays où pousse le blé.
 
- Les hommes de bien renonceront à jouer un rôle actif. Tout le monde emploiera des mots durs et grossiers, on ne pourra se fier à personne. Les gens seront envieux. Il y aura dégradation des vertus. Ils seront sans joie et sans plaisir. La famille, le clan, la race n’auront plus de sens. Il y aura décadence générale.

- Les infirmités mentales et physiques, les maladies, la vieillesse, la misère, le désespoir et la peur deviendront les caractéristiques principales de la vie humaine.

À la fin de ce Kali Yuga, cet âge Noir, ce sera le chaos dans tous les domaines, économique, social, religieux. Un grand nettoyage sera nécessaire pour purifier la planète, pour séparer le bon grain de l’ivraie, un autre genre de « guerre » entre le bien et la mal, cela est inévitable.

Le rideau baisse à nouveau sur la scène du monde, le calme revient avant la levée à nouveau du rideau, l’émergence du Nouveau Monde, pour une autre période de 52 000 ans.

Les cycles de 52 000 ans qui s’emboitent dans un cycle de 52 millions d’années sont un éternel recommencement. À la lumière de ces écrits, Jésus ou une entité semblable, serait venu sur terre 457 fois et doit revenir encore et encore.

Pourquoi tout cela, pourquoi ce Jeu Divin ?

Tout ce Jeu Divin est simplement là pour l’évolution des âmes. Cette grande pièce de théâtre permet à des milliards d’âmes de s’incarner dans la matière. Ces âmes passent par tous les règnes, minéral, végétal, animal, humain, puis divin. Les incarnations humaines se succèdent sur une période parfois plus longue que celle d’un Maha Yuga de 52 000 ans. Le nombre d’incarnation se compte par centaines, voire plusieurs centaines.

À la fin du parcours les âmes se fondent en Dieu, car elles font parties de Dieu. C’est un jeu !
Nous n’avons aucun libre arbitre dans le domaine de l’évolution et de l’involution. Le seul petit libre arbitre que nous croyons avoir dans la vie est illusoire et éphémère. Dans la réalité nous n’en avons pas, nous ne sommes que des marionnettes sur la scène de l’univers.

Sans Dieu rien n’existerait. Dieu est l’Univers, le monde n’est que le reflet de Dieu, l’âme une partie de Lui-même. Rien n’existe en dehors de Lui. Il est le tout. Mais qu’est-ce que Dieu ?

Dieu est Énergie. Dieu est Atome. Dieu est Conscience. Dieu est Amour. Dieu est infini. Dieu est tout ce qui visible et invisible. Dieu est au-delà de toute compréhension humaine. Nous sommes loin d’un personnage assis sur son trône. Concept inventé par l’église et par l’homme pour saisir la grandeur de l’indescriptible.

Tout est le Jeu de Dieu et nous faisons partie de Son Jeu.

Le jour où Dieu ne voudra plus jouer, tout disparaît.