HYBRIDES


Depuis un demi-siècle, les médias ont commencés à diffuser des observations de vaisseaux spatials appelés «soucoupe volante». Des témoins, au-delà de la peur du ridicule se sont exposés sur la scène publique pour raconter leur expérience étrange avec une autre réalité.

Le premier cas qui a fait beaucoup de bruit est celui de George Adamski en 1953, Californie. USA. Ce dernier décrit en détail ses rencontres avec des gens d’une autre planète, ses voyages en vaisseau dans l’espace et les enseignements qu’il a reçu. Il est encore contesté et dénigré aujourd’hui, car la désinformation du milieu gouvernementale a tenté par tous les moyens de dénigrer l’affaire et de faire croire que Adamski avait inventé son histoire de toute pièce. Pourtant il avait des témoins oculaires de ces rencontres.

Le couple Barney et Betty Hill du New Hampshire, USA, à la suite d’un contact en 1961 ont été les premiers à se soumettre à un examen sous hypnose. Les révélations données au cours de ces séances ont ouvert la voie à plusieurs autres. La liste des contactés les plus connus, du moins ceux et celles qui ont bien voulu écrire leur témoignage pour qu’il soit rendu publique, peut être consulté dans la rubrique Contactés.

Les races les plus observées par les contactés ne sont pas les « petits hommes verts », mais une forme humanoïde, grise, aux grands yeux noir. Parfois des formes reptiliennes sont rencontrées, de même que des formes humanoïdes.

La littérature sur le marché parle des Petits Gris de Zéta-Reticuli, des Végans, des Siriens, des Cassiopéens des Pléiades, des Lyriens d’Orion, des Pléidiens, des Andromédiens. En fait, des êtres de toutes les planètes et systèmes solaires de notre galaxie et des galaxies voisines.

Les Petits Frères viennent de toutes les planètes connues et inconnues et peut être même d’un autre univers. Les nommer tous est impossible et le sera toujours car nous vibrons dans la dualité de la troisième dimension alors que ces visiteurs de l’espace sont des êtres de la troisième à la douzième dimension. Comme comprendre et concevoir ce qui est au-delà de notre densité, très difficile voire impossible pour la presque totalité des terriens.

Les Petits Frères que viennent-ils vraiment prendre ou échanger en réalité. Il faut comprendre que les conditions de vie ailleurs, sur d’autres planètes, ne sont pas ce qu’elles sont sur Terre. La Terre est un endroit privilégié et très convoité par toutes les races extra-terrestres des autres mondes. Des ententes ont été prises avec l’accord du Conseil Galactique de permettre aux Petits Frères, ce qui veut dire des centaines de races qui visitent la Terre, de venir puisez dans les ressources naturelles de la Planète.

Ces ressources naturelles sont en tout premier l’eau qui se fait rare sur plusieurs planètes dans notre système solaire de même que dans les autres systèmes solaires de la galaxie. L’eau est un élément essentiel à vie sous toutes ses formes. Les extra de la Terre sont aussi des formes de vie issues de la même source, le Grand Soleil Central. Puisque nous sommes tous unis dans l’univers, la Terre est mise à la disposition de ces autres formes de vie pour leurs besoins de base. Donc, l’eau est largement puisée sur notre Terre. Non seulement l’eau douce, mais l’eau de mer. L’eau contient une énergie régénératrice que nous les humains ignorons ou du moins nous ne tenons pas compte. Nous sommes privilégiés d’avoir cette ressource en abondance, mais nous la gaspillons et la polluons sans retenu alors que des êtres d’autres systèmes solaires font le voyage de plusieurs années lumières pour venir puiser cette rareté dans l’univers.

La deuxième chose qui intéresse les êtres de l’espace ce sont les minéraux. Ils ont besoin de plusieurs minéraux qu’ils n’ont pas en quantité suffisante sur les planètes, ce sont l’or et le cuivre. L’or est très recherché. Les premières expéditions sur la Terre, il y a des milliards d’années, étaient pour y puiser de l’or qui sert de combustible aux vaisseaux de l’espace. Certaines races utilisent encore ce combustible, alors que d’autres ont une technologie différentes pour la propulsion des vaisseaux. Cette conquête pour l’or ou cette ruée vers l’or a poussé plusieurs races à créer des robots humanoïdes pour extraire cet or de la terre. Plus tard, par des modifications génétiques, ce sont des êtres humains qui furent créés pour accomplir le travail. De là la naissance de la vie humaine sur terre.

La troisième chose qu’ils viennent puiser sur terre et pour cela ils ont besoin de l’humain, c’est la régénération cellulaire. L’être humain est issu de plusieurs races extra-terrestres. Au début il était un être mi reptilien mi humain. A la suite de 33 modifications génétiques au cours des centaines de millions d’années, il est devenu l’être humain connu de nos jours habitants la Terre, comme vous et moi le sommes. Donc, nous avons tous une bonne quantité de gènes extra-terrestres en nous. Ce qui est très intéressant pour les races qui visitent notre planète. Pour eux c’est une bonne ressource de régénération puisque nos gènes sont compatibles avec leurs gènes. Nous venons de la même souche extra-terrestre. Nous sommes eux et ils sont nous. Nous sommes tous de la même famille de l’espace, même si les formes physiques varient.

Plusieurs races extra-terrestres, en particulier des êtres appelés les Petits Gris, mais également plusieurs autres races de même apparence, ont une déficience génétique. Pour corriger cette situation, ils ont besoin d’enzyme, de sécrétion hormonale pour redonner force à leur système. Ces enzymes sont puisés dans les corps humains, les êtres vivants sur Terre. Selon un accord avec les grandes puissances du monde, en échange d’une technologie avancée, des humains sont « enlevés » si je peux employer ce terme, pour satisfaire leur exigence de régénération vitale. Chaque année des milliers de personnes disparaissent sans laisser de trace. Parfois c’est un avion ou un bateau qui disparaît avec ses passagers. Dans d’autres cas, lors de cataclysmes naturels, un tsunami par exemple. Il est déclaré qu’il y a 50 000 morts et 30 000 disparus. Parmi ces disparus, ce ne sont pas tous des gens qui ont trouvés la mort par noyade. Un grand nombre qui devait trouver une mort certaine sont aspirés par des vaisseaux pour servir à la régénération cellulaire des extra de la terre, en particulier les Petits Gris. Ces derniers sont appelés à quitter la Terre sous peu. Plusieurs sont déjà partis heureusement. Les autres devront suivre bientôt. Les autres races sont moins renégats que ces derniers. Ils prennent contact avec les êtres humains de multiples façons, puis retournent les humains d’où ils sont venus.

Les corps de centaines de races extra-terrestres dégénèrent, tombent en lambeau pour faire image, car ils vivent en cercle fermé. Tout comme les animaux de la terre, lorsqu’il y a des croisements trop rapprochés dans la même famille, il y a dégénérescence et disparition de la race. Ces êtres ont besoin de se renforcir génétiquement. Ils savent que l’être humain a des gènes extra-terrestres compatibles avec leurs gènes, car issus eux-mêmes de races extra-terrestres. Les humains ont un corps solide, en bonne santé et dense. Probablement le plus dense de la création puisque nous vivons en troisième dimension alors que les corps des races extra-terrestres sont plus subtiles, fluides, plus frêles et fragiles.

Pour renforcir leur race il n’utilise pas seulement les enzymes, mais provoquent des hybridations des deux races, humaine et extra-terrestre. C’est pour cela que des prélèvements de spermes et d’ovules sont fréquemment provoqués. Ou encore des relations sexuelles ont lieu entre humains et extra-terrestres. Ils ont besoin de ce sperme et de ces ovules pour régénérer leur race. Cela ne les dérange pas d’avoir parmi eux des êtres hybrides, mi humain mi extra-terrestre. Ils savent que nous sommes de la même famille universelle. Avec les années, ils sont habitués de voir des êtres de formes différentes dans leurs déplacements dans la galaxie. Pour nous, c’est autre chose. Nous ne pouvons point tolérer même de voir un être de notre race déformé. Cela est dérangeant.

Plusieurs personnes contactées sur Terre servent uniquement de géniteur à ces races. Parfois cela est fait de mère en fille ou de père en fils. Cela veut dire que le père ou la mère ont été contactés dans un passé lointain. Ont reçu des modifications génétiques appropriées pour donner naissance à un enfant qui sera bien adapté à la procréation selon les besoins de la race. Une femme contactée a déjà déclaré au Dr John E. Mark, en thérapie sous hypnose, qu’elle était porteuse d’embryions pour une race particulière. Elle était régulièrement inséminée artificiellement, après quelques mois le fœtus était enlevé et placé dans un incubateur contenant du liquide, puis inséminée à nouveau. Elle aurait donné naissance à plus de cinquante enfants hybrides. Elle était heureuse d’avoir participé au repeuplement de cette race. Une autre personne, un homme, était amené régulièrement à bord d’un vaisseau pour un prélèvement mécanique de sperme. Ce sperme servait à féconder des ovules de femmes extra-terrestres afin de créer des hybrides. Le but était le même. Cette personne qui était aussi en thérapie avec le Dr John E. Mark, psychiatre réputé de l’université Harvard aux États-Unis a déclaré qu’il était d’origine extra-terrestre. Il avait une épouse extra-terrestre à bord du vaisseau et une épouse humaine sur Terre. Il a eu des enfants avec les deux.

Il y a aussi des races qui ont laissé des sujets sur Terre. Ces êtres sont des hybrides sous formes humaines ou encore des clones humains. Ils vivent dans la société comme tout autre individu, ont un emploi, parfois vont se marier et avoir des enfants. Il est impossible de les différencier des autres humains, à moins d’être soi-même d’origine extra-terrestre et posséder les deux identités. Vous pouvez côtoyer toute votre vie un de ces êtres sans jamais vous douter de rien. Ils sont des dizaines de millier sur Terre et ce dans toutes les classes de la société.

Il y a aussi une forme d’échange qui est non négligeable. Plusieurs races viennent donner à l’humain le nécessaire à son évolution. Ceux qui sont très compatibles, porteur de gènes, viennent engendrer les femmes humaines afin que les humains aient une conscience plus ouverte. Je devrais dire une stimulation de l’ouverture de la conscience, aussi pour stimuler l’évolution en reconnectant les ADN. Un bel exemple de cela est survenu il y a environ 40 000 ans lorsque l’humain sous la forme Neandertal est passé à celle de Cro-Magnon, puis plus tard à celle de l’Homo-Sapien d’aujourd’hui. Ces transformations génétiques avaient toutes été provoquées volontairement afin de créer la race moderne que nous sommes. La race actuelle est encore appelée à ce modifiée à maintes reprises. Notre perfectionnement n’est pas terminé.

La Bible a décrit ces êtres venus d’ailleurs comme les anges. Ils sont venus sur Terre, ont trouvé les femmes belles et les ont engendrées. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, cela s’est toujours fait et se fait encore.

Il y aussi les races extra-terrestres qui sont de passages dans notre système solaire, s’arrêtent un cours instant, prennent quelques prélèvements de tissus, cheveux, ongles, sang pour étudier l’espèce rencontrée, puis continus leur voyage vers une autre destination. Naturellement, toutes ces personnes contactées reçoivent un implant sous forme de micro-puce en échange, tout comme nos biologistes mettrent un étiquette aux animaux qu’ils ont étudiés afin de les retracer plus tard.

Les Petits Frères, ceux qui prennent des prélèvements sont ceux qui aiment bien faire les jambettes aux êtres humains. Et les Grands Frères empêchent les Petits Frères de faire des jambettes trop souvent à l’être humain. Les Petits Frères sont ceux qui cherchent l’involution de l’âme. Les Grands Frères sont ceux qui cherchent l’évolution. Quelque fois le Grand Frère doit ramener le Petit Frère à l’ordre.

Lorsqu’il y a débordement, les Grands Frères interviennent pour éviter qu’il y ait des abus selon l’entente avec le Conseil Galactique.

Ces informations me furent transmises par les Grands Frères avec lesquels je suis en contact.