MA VISITE AU PARADIS



J’ai rêvé que je suis allé au Paradis et qu’un ange me faisait visiter. Nous marchions côte à côte dans un grand atelier rempli d’anges.

Mon guide s’arrêta à l’entrée du premier département et dit : « Voici le service de réception. C’est ici que toutes les demandes à Dieu effectuées en prière sont reçues. »

Je jetai un regard circulaire dans cette zone qui bourdonnait d’activité avec tant d’anges occupés à trier des pétitions griffonnées sur d’imposantes feuilles de papier ou sur des bouts de papier par des gens du monde entier.

Puis, nous suivîmes un long corridor et nous arrivâmes au deuxième département. L’ange me dit alors : « C’est le service d’emballage et de livraison. Ici, les grâces et les bénédictions que les gens ont demandées sont traitées puis expédiées aux personnes vivantes qui les ont demandées. »

A nouveau, je constatai à quel point on était occupé ici. Il y avait beaucoup d’anges qui travaillaient dur à ce niveau, puisque tant de bénédictions avaient été demandées et étaient empaquetées avant d’être expédiées sur la Terre.

Finalement, tout au bout du long corridor, nous nous arrêtâmes à la porte d’un tout petit département. A ma grande surprise, il n’y avait qu’un seul ange et qui, étrangement, se tournait les pouces.

« C’est le département chargé de recueillir les remerciements », admit tranquillement mon guide. Il semblait quelque peu embarrassé. « Comment se fait-il qu’il n’y a aucune activité, ici ? », demandai-je. « C’est triste », soupira l’ange. « Après que les gens aient reçu les bénédictions qu’ils ont demandées, très peu envoient leurs remerciements. »

« Comment reconnaît-on les bénédictions de Dieu ? », demandai-je. « C’est simple », répondit l’ange. « Dites simplement : merci, Seigneur. »

« Pour quelles bénédictions devrions-nous remercier ? », demandai-je.

« Si vous avez de la nourriture dans le frigo, des vêtements sur votre dos, un toit au-dessus de votre tête et un endroit où dormir, vous êtes plus riche que 75 % des gens de ce monde. Si vous avez de l’argent en banque, dans votre portefeuille et de la monnaie dans votre tirelire, vous figurez parmi les 8 % des gens les plus riches de la planète. Et si vous recevez ceci sur votre ordinateur, vous faites partie de l’unique % des gens de ce monde qui bénéficient de cette opportunité.

De même, si vous vous êtes levé ce matin en bonne santé plutôt que malade, vous êtes plus béni que beaucoup de personnes qui ne survivront même pas à cette journée. Si vous n’avez jamais expérimenté la peur de la guerre, l’isolement de l’emprisonnement, l’atrocité de la torture ou les affres de la famine, vous avez un avantage par rapport à 700 millions de personnes qui vivent dans ce monde.

Si vous pouvez fréquenter un lieu de culte sans crainte d’être tracassé, arrêté, torturé ou tué, vous êtes envié et plus béni que 3 milliards de personnes dans le monde.

Et si vous pouvez lire ce message, vous venez de recevoir une double bénédiction en ce sens que quelqu’un pensait spécialement à vous et que vous êtes plus béni que 2 milliards de personnes dans le monde qui ne savent pas lire du tout. »

Passez une bonne journée et comptabiliser vos bénédictions tous les jours !


L’équipe de Heart2Heart
Octobre 2007