LE PANDIT ET LA FILLE DE FERME



Il y avait un pandit qui menait une vie disciplinée et qui s’en tenait toujours à un horaire préétabli. Il s’éveillait aux petites heures, récitait le Pranava (Om) et puis plus tard, après ses ablutions, il buvait un verre de lait à précisément 7 heures, tous les jours. Ceci voulait dire que beaucoup dépendait aussi de la ponctualité de la laitière.

Mais parfois, la laitière arrivait en retard, car elle habitait de l’autre côté de la rivière. La rivière coulait entre l’endroit où elle vivait et la hutte du pandit. Elle devait prendre le bac pour traverser la rivière avec le lait. Le bac partait parfois un peu à l’avance ou un peu en retard et donc, ces jours-là, quand elle arrivait chez le pandit, il était déjà fort tard.

Un jour, le pandit lui fit une remontrance. Il dit : « Tu perturbes ma vie disciplinée. Ne sais-tu pas que je dois avoir mon verre de lait à sept heures, tous les jours ? Pourquoi dépends-tu de ce bateau pour traverser ? Répète simplement le Nom de Rama. La rivière s’entrouvrira et tu pourras traverser. Rama veillera à ce que tu ne te noies pas. »

La jeune fille qui était très simple et candide eut foi en les paroles du pandit. Le lendemain, elle répéta le Nom de Rama et elle traversa la rivière, comme si de rien n’était.

Le pandit la questionna : « Alors, comment as-tu réussi à arriver à temps, aujourd’hui ? » La laitière répondit : « Monsieur, j’ai répété le Nom de Rama, suivant vos instructions d’hier et j’ai simplement pu traverser. »

Le pandit en fut soufflé et ne put croire en son récit. Il but le lait et dit : « Allons sur la rive, à présent et fais-moi voir comment tu traverses la rivière. »

La jeune fille entra dans la rivière en répétant le Nom de Rama, et elle put simplement traverser ! Elle demanda au pandit de la suivre. Mais le pandit savait qu’il ne pourrait pas le faire, parce que lui-même n’avait pas foi en ce qu’il avait dit. Malgré toute son érudition, il n’avait pas foi en le pouvoir du Nom.


Chers lecteurs, voici une histoire racontée par Bhagavan Baba dans un discours divin prononcé le 25 avril 1998. Swami a toujours insisté sur le fait que le Seigneur de l’univers répond toujours à ceux qui ont foi en Lui. Il ne faut aucune éducation mondaine ni aucun diplôme pour être habilité dans Son école ; c’est assez si nous avons une foi totale en Lui. Car la foi, comme nous le savons, peut faire beaucoup plus que déplacer des montagnes ; avec la foi en Dieu, nous pouvons développer une confiance extraordinaire et assister à l’épanouissement de talents placés en nous par le Seigneur Lui-même !


Heart2Heart
Septembre 2008