Rémi



ENTRE LE FEU ET L’EAU


Depuis de nombreuses années j’offre mes services de pasteur dans une petite église des Cantons de l’Est au Québec, Canada. Il m’arrive régulièrement de rencontrer des gens et d’échanger avec eux. J’ai une formation en relation d’aide et possède beaucoup de connaissance en métaphysique, en loi universelle, en spiritisme et en ésotérisme, ce qui est très rare chez un prêtre relié à une foi dogmatique d’une religion connue. Mon ordination dans une Église neutre, sans dogme, remonte à plusieurs années. Donc, je suis ouvert à toutes les croyances et expériences de vie.

Comme déjà mentionné, les gens viennent me rencontrer pour exprimer les vécus face à la vie. Parfois c’est un problème de conscience, en d’autres occasions c’est un secret de famille ou une expérience troublante reliée à la métaphysique.

Un jour d’août 2014, alors que j’étais assis dans un parc, ma route a permis que je croise un homme dans la moyenne de l’âge qui ne s’ait pas présenté sous un nom particulier. Même s’il l’aurait fait, j’ai une très mauvaise mémoire des noms et des visages. J’oubli très vite les noms du à mes 70 ans passé, à moins que ce soit un nom qui me fait penser à un frère ou une connaissance de longue date. Dans la foule, cet homme serait un inconnu parmi d’autre inconnu. Pour moi ce n’est pas l’identité qui compte, mais la personne en tant qu’être humain.

Pour la compréhension de ce qui va suivre, je vais l’appeler Rémi. Peut-être que c’est son vrai nom, je ne sais pas. Peu importe. Remi vient s’assoir près de moi et nous parlons de tout et de rien pendant plusieurs minutes. Intuitivement je sentais qu’il avait quelque chose d’important à dire ou à me confier. Je suis patient et j’ai comme principe la non directivité, c’est-à-dire que je ne pose presque jamais de question, à moins que cela soit essentiel, et ne donne aucun conseil. J’amène simplement les gens à trouver leur réponse à l’intérieur d’eux ou je les laisse avec leur problème pour une macération, un murissement intérieur.

Rémi se mis à me raconter son histoire de vie, puis il en vint au vif du sujet qui le préoccupe. Il me dit : « Je vais vous raconter quelque chose qui m’est arrivé dont je ne comprends aucunement le sens. Je suis troublé depuis cet événement et chaque fois que cela me revient en mémoire, j’ai l’impression de perdre la raison.

À la fin de l’hiver 2014, mon ami Bernard qui était dans une période creuse m’a proposé un voyage quelque part car il avait besoin de faire le point avec lui-même. Sa vie de couple ne tenait qu’à un fil, son travail le préoccupait et il voulait changer d’environnement pour quelques semaines. Il me demanda de l’accompagner dans un voyage en Amérique centrale. Il me dit, nous pourrions le matin visiter les volcans de la région, il en a plus de 100 dans cette région du monde. Bernard s’intéresse beaucoup au volcan depuis sa jeunesse. Puis, l’après-midi, profité de la mer. Un genre de voyage entre le feu et l’eau. Cela me convenait parfaitement, j’avais des vacances à rattraper, je m’étais négligé depuis quelques années. Un voyage entre gars, pourquoi pas !

Nous avions choisi une petite auberge près d’une plage, éloigné des grands centres touristiques. Un guide nous avait conseillé cet endroit discret et paisible. Il y avait une autre raison, les montagnes que nous dérisions visité n’étaient pas très éloignées. Comme prévu, le matin, notre guide et chauffeur nous conduisit aux volcans des environs et l’après-midi nous profitions amplement du soleil et du sable chaud en bordure de mer.

Tout allait bien à l’exception que lorsque je me levais le matin, après quelques jours dans cette auberge, j’avais mal partout dans mon corps et tout particulièrement à l’oreille droite. Je me plaignais de ces malaises à mon ami et je mettais cela au confort du lit qui n’était pas ce que j’avais chez moi. La journée était difficile, les courbatures et le manque de sommeil m’affectait beaucoup. Un autre matin je me suis levé avec vraiment un gros mal d’oreille. Cela était peut-être dû à une otite qui se serait développée lors de la plongée sous-marine. Je décide donc de consulté un médecin local dans la ville la plus proche. Après examen, il me déclare ne rien voir d’anormal. Il y a un petit point rouge dans l’oreille, mais pas d’otite c’est certain.

Je trouve les jours suivants difficiles et je propose même à Bernard de rentrer plus tôt que prévu. Il a refusé disant que ce mal n’était que passager. Pourquoi passager, de lui demander. Il me dit que durant plusieurs nuits de suites il a fait un rêve, ou plutôt il a eu une vision très claire et un souvenir de ce qui se passait avec nous durant ce voyage.

Il me dit que durant au moins deux nuits, des êtres qui ne sont pas de ce monde sont venus dans notre chambre la nuit et nous ont amené avec eux dans un vaisseau spatial stationné tout près. Je n’en croyais pas mes oreilles, J’étais certain qu’il me faisait marcher et se moquait de moi. Il me dit qu’un implant sous forme de micro puce avait été implanté dans nos oreilles et que le mal disparaitrait de lui-même après 8 jours. Les êtres rencontrés étaient très sympathiques et leur but était d’aider les humains dans leur évolution sur tous les plans. La puce implantée est bénéfique, contrairement aux puces implantées chez les humains, à leur insu, par les gouvernements de plusieurs pays industrialisés et économiquement avancés.

J’étais très sceptique et je prenais cela comme une plaisanterie de sa part pour me faire oublier mon inconfort des lieux. Je regrettais même être venu dans ce voyage lui dit-il. Il souriait sans rien dire, me regardant avec beaucoup de compassion. Est-ce qu’il savait ce qui allait se passer avant le départ. Je ne peux le dire. J’ai de gros soupçon à ce sujet, mais je n’ai pas abordé la question.

Ce qui est le plus étrange encore était à venir. Un jour je m’amusais à regarder sur mon cellulaire, mon téléphone intelligent comme ils sont appelés aujourd’hui, les photos prises depuis le début de ce voyage. Un fichier attira mon attention. Un fichier film dont je ne me souvenais pas avoir enregistré. Lorsque j’ai regardé ce fichier, je fus pris d’un moment de panique. Je ne pouvais pas croire ce que j’avais filmé. C’était bien un clip vidéo pris avec mon appareil portable. Mais quand, où, comment, cela était vraiment un mystère.

Le clip vidéo montrait un vaisseau spatial, une soucoupe volante de 10 mètres de diamètre par 4 mètre de haut. À côté, deux humanoïdes élancés de couleur blanc, translucides, vaporeux je devrais dire. Puis le vaisseau s’est élevé à une vitesse vertigineuse et a disparu comme un éclair.

Je ne pouvais en croire mes yeux que j’’avais filmé une telle chose sans en être conscient. Cela me dépasse. Personne n’aurait pu installer ce fichier à mon insu car je n’ai jamais prêté mon téléphone cellulaire à personne. Il est toujours en ma possession et jamais laissé sans surveillance. Lorsque je vais me baigner, il est sous clé dans mes bagages.

De retour à la maison, j’ai transféré ce fichier insolite sur mon ordinateur. Lorsque j’ai regardé de plus près je fus surpris de constaté que le paysage qui environnant le vaisseau n’était pas celui de l’Amérique centrale, mais bien quelque chose d’autre. Il n’y avait aucun palmier, cocotier ou bananier dans l’environnement, mais des arbres comme ceux de l’Amérique du nord ou de l’Europe, démuni de leurs feuilles. Un paysage d’automne ou d’hiver. C’était très étrange.

Les semaines qui ont suivi furent difficiles. Je ne pouvais me chasser cette intrigue de ma mémoire. Je décidais donc de consulter un médium en transe profonde pour dénouer ce mystère. Lors de la séance il me fut révélé que le paysage du clip vidéo était celui d’Europe. Que cela avait un rapport avec Internet. L’expérience était authentique. À moi de trouver les réponses.

Je n’étais pas vraiment plus avancé. Je me suis installé à l’ordinateur et j’ai fait des recherches sur l’observation des ovnis et vaisseaux de l’espace. À ma grande consternation, j’ai ouvert un site You Tube sur les ovnis et j’ai reconnu le clip vidéo de mon téléphone portable. Je n’en croyais pas mes yeux. Comment cela est-il possible, je me suis demandé. J’ai regardé le clip en entier. Il y avait une légère différence. La deuxième partie était en gros plan et au ralenti. Ce que je n’avais pas sur mon portable. Pour le You Tube, un montage avait été fait à partir de la première partie où l’on voit le vaisseau quitter rapidement le sol.

Je fus vraiment troublé. Le clip indiquait que cela se passait en Allemagne le 6 décembre 2013 et fut publié le 11 décembre de la même année. Mais je n’étais pas allé en Allemagne à cette date. Je vérifie mon agenda pour l’année 2013. À la date indiquée j’étais à suivre un cours en énergie avec des amis au Québec. Donc, très loin de l’Allemagne. Je vérifie mon compte You Tube que j’avais ouvert sous un nom d’emprunt, là je fus encore plus troublé, c’était moi qui avait mis ce clip en ligne sur You Tube. Incroyable ! C’était trop pour moi, je ne voulais plus penser à cette histoire, mais cela me hantait jour et nuit. Comment aurais-je pu filmer quelque chose en Allemagne alors que j’étais au Canada. Et cela 6 mois avant que je réalise que ce clip était sur mon téléphone cellulaire. C’était le mystère le plus total.

Lien du vidéo clip : https://www.youtube.com/watch?v=D6bl_Rr3yvw

Je suis donc retourné voir le médium rencontré quelques semaines plus tôt. Lors de la transe il me fut révélé qu’il y avait eu une déformation dans l’espace-temps. Que j’étais à deux endroits en même temps, au Canada et en Allemagne. Que je n’étais pas seul. Une autre personne m’a accompagné lors de ce voyage dans le temps, soit Bernard qui était du voyage avec moi en Amérique centrale. Les deux avaient été téléportés, à leur insu, d’un endroit à un autre. Le tout fut très bien orchestré par les Grands Frères de Sirius qui apparaissent sur le clip vidéo.

Le but de tout cela est pour démontrer l’existence des Grands Frères et préparer lentement l’humanité aux grands changements qui se préparent pour le Terre. »

Rémi termina en disant, « J’aimerai retrouver le mémoire et comprendre tout ce qui m’est arrivé. Mais pour l’instant raconter mon histoire me fait un grand bien. » Après une minute de silence il dit : « J’aimerais entendre vos commentaires, car je sais que vous avez une grande ouverture pour tout ce qui est étrange. »

Je dis, nous savons peu de chose sur la déformation de l’espace-temps, la multidimentionnalité, les portes spatiaux temporelles et tout ce qui touche aux autres dimensions. Notre espace-temps de 3D est très limité. Mais lorsque, à notre insu, nous passons dans une autre dimension, la 5D par exemple, tout devient possible. En 3D notre perception de la réalité n’est que de 5%. Donc, 95 % de la réalité ne nous est pas accessible, c’est énorme ! Nous sommes des ignorants, nous ignorons tous des autres dimensions et des univers. Lorsque nous entrons dans la 5D, c’est 20% de la réalité qui s’ouvre devant nous. Nous percevons alors un monde qui nous est entièrement inconnu. Dans cette dimension tout devient possible, la téléportation, la déformation de l’espace-temps, les voyages intra et extra planétaire, etc. Tout devient possible.

Ton expérience est authentique, j’en suis convaincu. Cela est arrivé à d’autres personnes aussi. Et cela va arriver à beaucoup d’autres personnes dans les années à venir. Croyez-moi.

Mon regard se portait au loin, quelques oiseaux se disputaient ce qui semble être un morceau de pain jeté par les gens qui fréquentent le parc. Cela me faisait penser aux gens de la Terre qui se dispute pour un morceau de terrain, pour de l’argent, des idées, des concepts. Tout comme cette histoire, beaucoup vont dire que ce n’est qu’une histoire inventée. Que les soucoupes volantes et les extra-terrestres ne sont que des inventions des gouvernements pour faire peur aux gens. Que les clips vidéo sur le sujet ne sont que d’habiles montages. J’étais perdu dans les pensées. Je reviens à notre conversation et je réalise soudain que je suis seul sur le banc du parc. Rémi, l’homme de passage, cet inconnu, n’était plus là.

Témoignage recueilli par l'auteur de ce site, Denis Marcil, Révérend.


Retour à Contactés-Histoires