SOYEZ DES MESSAGERS DE DIEU


Chaque homme est envoyé par Dieu comme un messager. Le messager est celui qui donne aux hommes le message de Dieu. Mais aujourd’hui, il y a peu de messagers qui répandent l’évangile de Dieu. Il y a des messagers du Seigneur Yama (le Seigneur de la mort), qui répandent des messages contradictoires qui créent le chaos. L’homme devrait être un saint et pas un messager du Dieu de la Mort. Aujourd’hui, au nom de Dieu, l’homme cause du mal aux autres hommes. Cela viole la nature même des qualités humaines.

Là où est l’Amour, il n’y a pas de place pour la haine. À cause de l’absence d’Amour, la haine a pénétré le cœur de l’homme et s’y est installée. Il n’y a pas d’unité parmi les hommes. Comment pouvez-vous partager le bonheur sans l’unité ? S’il n’y a pas de joie, comment pouvez-vous atteindre la Divinité ? C’est impossible. Il n’y a qu’au moyen de l’Amour que vous pouvez accomplir quelque chose. Ainsi, chaque individu doit se considérer comme étant le messager de Dieu. Cette qualité de messager doit être appliquée d’une façon juste.

L’Amour altruiste ne laisse pas place à l’intrusion des défauts. Aussi, nous devons nous engager totalement sur le chemin de l’Amour, aimer dans le seul but d’Aimer et nous offrir nous-mêmes à l’Amour.

Jésus a indiqué trois étapes. La première est : "Je suis le messager de Dieu". Il voulait propager le message de Dieu. La seconde est : "Je suis le Fils de Dieu". Le fils a le droit de revendiquer les biens de son père. Quels sont les biens de Dieu ? La vérité, la patience suprême, la paix et la droiture appartiennent à Dieu. Aussi l'homme doit-il faire tout son possible pour acquérir ces qualités. Il doit mettre en pratique, expérimenter et propager ces vertus. Ce n'est qu'alors, et alors seulement, que l'homme mérite d'être appelé fils de Dieu. Enfin, la troisième est : "Moi et Mon père sommes Un". On parvient à ce stade quand on réalise le principe d'unité. Quand Jésus était parvenu à ce stade, il ne souffrait plus du tout. Il était toujours bienheureux et était prêt à tout. Même lors de Sa crucifixion, Jésus souriait car Il avait conscience qu'Il n'était pas Son corps. Le corps est condamné à périr tandis que son Résidant ne connaît ni naissance ni mort. En vérité, le Résident est Dieu Lui-même. Jésus a compris que le corps n'était qu'un vêtement et qu'Il était le résident de celui-ci.

Vous devriez avoir une foi inébranlable dans le fait que vous êtes le messager de Dieu. Propagez le message de Swami au monde entier. Certains peuvent l'aimer, d'autres pas. Ne vous préoccupez pas de ce que les autres disent, que ce soit 'oui' ou 'non'. 'Non' et 'oui' vous concernent, mais pour Saï, c'est toujours 'oui', 'oui', 'oui'. Dieu n'a pas d'imperfections. Toutes Ses paroles et actions sont parfaites. Ce que vous voyez n'est que la réflexion, la réaction et l'écho de vos sentiments. Ils sont psychologiques de par leur nature. Dieu ne donne toujours que ce qui est bon. Comprenez et expérimentez cette vérité.

Inspiré des discours de Sai Baba. 25 décembre 1995 et 25 décembre 1997