SHIVA LINGAM


Baba a dit, « Sais-tu ce qui est arrivé ? Le Shiva Linga a sorti avec force! Il sortit avec vigueur, d’un jet! »

Et Swami expliqua pourquoi cela arrivait : dans notre corps, tous les métaux sont présents y compris l’or. C’est la raison pour laquelle en Ayurveda (médecine indienne), l’or est donné comme médecine curative. Toutes ces choses sont là sous une forme liquide.

Bhagavan dit, « Lorsque le liquide se transforme en solide, une chaleur est générée. Le liquide devient solide à ce moment-là. La chaleur est générée et donc le Linga émerge avec force. »

« Je transpirais en raison de la chaleur générée lorsque le liquide s’est transformé en solide. Dans votre cas, le solide est transformé en liquide. Mais en ce qui Me concerne, le liquide se transforme en solide. C’est la différence. L’or est présent en vous. Le solide est transformé en liquide et reste dans cet état. Mais dans le cas de Swami, le liquide se transforme en solide. Par conséquent, il émerge sous la forme du Siva Linga. »

« Ceci est une démonstration pour que vous sachiez tous que le Shiva Linga est là, en chacun de vous.»

Causerie de Anil Kumar, le 04 mars 2001


Dieu est la quintessence de toute chose. (Verset Sanskrit)
Le corps contient cette quintessence. Donc même le Lingodbhava – l’émergence du Lingam - n’est pas un phénomène venant de quelque part ; Dieu est Hiranyagarbha. Son garbha – sa matrice – est pleine d’Hiranya – or -. Ainsi, cet or qui est pure Rasa – essence, douceur, fluide – tourne, tourne, tourne, tourne et attire ensemble tout l’or. C’est ce qui est appelé Lingam.
Le Lingam signifie symbole, représentation. Le lingam n’a ni yeux ni visage ni bouche. Il est impossible de déterminer si ceci est la tête et cela les pieds. Donc on appelle Lingam ce qui n’a pas de forme. Il est dit : Le Lingam est l’atteinte de l’état de fusion (avec la Source).
C’est cela le but essentiel, celui de se fondre avec sa Source ! Donc on dit que le Lingam est la raison de toute chose. La forme du Lingam est créée intérieurement et elle émerge à l’extérieur. Au moment où le Lingam est sur le point de sortir, si nous désirons fondre cette forme, nous devons essayer de la chauffer. Sous l’action du feu, elle fond, elle fond, elle fond de plus en plus et perd finalement son identifié (en fusionnant avec sa Source).

Au moment où il sort, vous pensez que Swami passe par un moment de souffrance. (Swami dit d’une voix très forte) Ici, il ne s’agit pas de Bâdha – (télougou) souffrance, peines – mais d’un Bodha – enseignement – à votre intention. Voilà en quoi consiste la souffrance apparente que l’on ressent au moment de son émergence. L’or fluide prend la forme du Lingam et il faut que celui-ci sorte.
Lorsqu’un enfant sort du ventre maternel, la mère éprouve de la douleur dans une certaine mesure, n’est-ce pas ; mais suite à cette souffrance causée par l’enfant, blâmera-t-elle son bébé en disant « Ah, cet enfant m’a donné tant de peine ! Bien au contraire, elle souhaitera immédiatement « Que mon enfant soit bien portant ! »
De la même façon, il n’y a absolument aucune souffrance lorsque le Lingam émerge. Je ne sens pas cela comme une souffrance, mais uniquement comme une joie, si Je le considère comme un enseignement pour tant de gens. Il s’agit uniquement de reflet, réaction et écho. Donc il n’y a absolument aucune souffrance pour la Divinité ; il n’y a même pas la moindre anxiété ; aucune difficulté ne se présente.
Depuis deux jours, pour la formation de ce Lingam, Mon corps entier est devenu un aimant, de telle sorte que, si Je pose les pieds sur le sol, ils y adhèrent complètement. Il faut un petit effort pour soulever les pieds collés au sol. Chaque fois que Je marche.

L’univers entier est sous l’empire du Divin. (Verset Sanskrit)

Dieu contrôle toute chose dans l’univers. Un tel pouvoir appartient à la Vérité.

Il existe 60 grammes d’essence d’or en notre corps, en tout être humain. C’est ce que l’on appelle Hiranyagarbha. Ainsi, tout l’or de notre corps a cette mesure. Lorsqu’il est fondu, il s’infiltre partout dans notre corps ; il entre dans les yeux et leur permet de voir la lumière ; il entre dans les tympans et permet aux oreilles d’entendre les sons.

Il y a des papilles gustatives sur la langue. Combien de papilles avons-nous ? Il y en a 3.000. Combien de rayons lumineux siègent dans les yeux ? Il y a 20 millions de rayons lumineux, mais nous ne pouvons pas en voir un seul ; toutefois, gardant les yeux mi-clos, ces rayons lumineux se mettent à briller dans la lumière. Tout ceci est l’effet de l’or.

Sathya Sai Baba
Discours du 13 mars 2002