LES SENS


Les cinq éléments, l'éther, l'air, le feu, l'eau et la terre ont été créées par la Volonté Suprême. On doit les utiliser avec soin, discrimination et respect. Vous pouvez faire beaucoup de mal si vous vous en servez imprudemment, Il faut manipuler les forces de la nature avec beaucoup de respect et de prudence. Il en est de même de votre nature intérieure et de tous vos talents et capacités. La langue et le sexe sont les plus dangereux, et puisque le sexe s'éveille et s'enflamme sous l'effet de la nourriture et des boissons que l'on absorbe, il faut encore plus de prudence avec la langue! Tandis que la vue, l'ouïe et l'odorat sont des organes de la perception et nous aident à distinguer les différentes caractéristiques de la nature qui nous entoure, la langue, elle, sert doublement: pour le goût et pour la parole, qui est un moyen de communication. Vous devez exercer un contrôle spécial sur cet organe qui peut vous faire du mal de deux manières différentes.

Sans le contrôle des sens, la discipline spirituelle est comparable à un vase percé. La meilleure façon d'exprimer votre dévotion envers le Seigneur est d'exercer un contrôle parfait sur les sens qui vous poussent à rechercher tout ce qui est éphémère et vulgaire, souillant ainsi votre coeur et votre mental. Vous ne pouvez pas me faire de don plus précieux que celui de votre coeur, aussi pur qu'il était quand je vous l'ai donné et saturé de nectar de l'amour dont je l'ai rempli.

L'homme doit apprendre à maîtriser ses sens. Ils détournent son attention vers le monde extérieur. Il ne peut se libérer du cycle de la dualité tant qu'il en est encore l'esclave. Ce sont des obstacles sur la Voie Spirituelle, qui doit nous conduire vers notre conscience profonde et non vers le monde objectif. Les oiseaux et les bêtes ne connaissent pas la soif de l'esprit, mais l'homme lui, possède ce don précieux qui lui vient de Dieu et qui le signe de Sa grâce. L'homme peut se libérer du cycle de la vie et de la mort à la seule condition qu'il se détache des sens et renonce à leur appel en restant fidèle à sa nature réelle. Il doit poursuivre avec constance sa quête au royaume de l'Esprit.

Les sens sont vos ennemis perpétuels! Plus vous leur cédez, plus ils deviennent véhéments, et plus vous en êtes esclaves. Chacun d'entre vous est rongé par un désir d'une espèce ou d'une autre; pour les richesses, la position sociale, la célébrité, la luxure etc., toute sorte de désirs assaillent l'être humain; ils croissent et multiplient, balayant les digues du devoir et de la discipline. Vous devez cultiver le détachement et le renoncement et mettre vos désirs en échec.

L'intelligence doit être votre Seigneur et Maître. Quand vos sens demandent quelque chose, vous devez peser le pour et le contre en vous posant la question suivante: "Cet acte est-il digne de la Divinité qui est immanente en moi". Ainsi, vous pourrez prévenir la "dévaluation" de votre nature véritable.

Inspiré des enseignements de Sathya Sai Baba