APPRENDRE, PERCEVOIR ET COMMUNIER



Au lieu d’essayer de comprendre le Divin, il est préférable de pratiquer ce que l’on a appris.
« Apprendre, percevoir et communier » attirent le Divin vers vous. Développez un plus grand amour dans votre cœur. Plus votre amour grandira, plus lumineux en vous brillera l’Esprit. Le développement spirituel nécessite la maîtrise des désirs. En outre, il est aussi nécessaire de se débarrasser de défauts tels que les deux opposés : l’attachement et l’aversion. Les trois grands ennemis de l’homme sont le désir, la colère et la convoitise. Le désir détruit la dévotion, la colère annihile la sagesse et la convoitise empoisonnent toute action. On doit se défaire totalement de ces trois défauts. Le seul remède est de les brûler dans le feu de l’Amour Divin.

Une certaine discipline est vitale à tout être vivant. Pour l’homme, elle est même plus importante que sa colonne vertébrale car sans discipline, il gâchera complètement sa vie. Avoir une discipline veut dire observer certaines règles bien codifiées sans lesquelles l’être humain n’est pas digne d’être appelé « homme » et qui donnent à l’existence toute sa valeur.

La discipline ne s’acquiert pas dans les livres. Elle ne peut pas non plus être enseignée. Elle doit être un composant naturel de notre quotidien dans l’accomplissement de nos devoirs. Elle est essentielle, du réveil jusqu’au coucher. La pureté physique est l’un des éléments les plus importants de cette discipline. Il ne s’agit pas simplement de garder le corps propre par un bon bain, la vraie pureté physique consiste à s’impliquer dans de bonnes actions. Des actions justes et de bonnes pensées mènent à la pureté de l’esprit et de l’intelligence.

Apprenez à tout respecter. Ce n’est qu’alors que vous gagnerez la grâce du Divin qui est présent en chacun de nous.

Sanathana Sarathi. Mai, juin 1996. Supp. Prema 44