LA LIBÉRATION


Que pensez-vous que soit la Libération?

Les personnes peu sages imaginent que Mukti, la Libération, signifie être immergé en Dieu ou atteindre la Divinité.

En fait, Mukti signifie être libéré des épreuves et des peines qui assaillent l’homme, et vivre en état de béatitude. Cela est la Mukti authentique.

Mukti – Libération – est donner de la nourriture à ceux qui souffrent de la faim et de la soif, les soulageant ainsi de leurs peines.

Mukti est donner un peu d’argent et alléger les souffrances des pauvres qui n’arrivent pas à connaître un seul instant de félicité et sont noyés dans les problèmes, sans un sou à leur disposition. Les soulager des épreuves, des peines, des souffrances, des douleurs et de la servitude qui les écrasent, et leur donner joie et sérénité est la Mukti authentique.

Ainsi, Mukti, la Libération n’est pas située en un pays lointain. Mukti, c’est éloigner des hommes toute agitation et remplir leur cœur de paix suprême. Est Mukti le soulagement de toutes les misères de ce monde.

Il est absurde que les êtres humains écartent d’eux cette Mukti subtile, aisée, à leur portée, tout en déclarant pompeusement « Je veux la Libération, je veux la Libération! » Quand connaîtrez-vous cette Libération? Après votre mort? Non, non! Expérimentez cette joie de votre vivant.

Donner une joie immédiate à quelqu’un qui est plongé dans l’affliction est une sorte de Mukti. Ce type de Libération physique est à la portée des êtres humains exclusivement.

La vie humaine est supérieure à toutes les autres formes de vie. Elle est belle, riche en vertus, digne d’être exaltée. Toutefois, Dieu a concédé à cette nature humaine un temps de vie très bref. Il a donné aux hommes une existence limitée et leur enseigné à utiliser cette brève période de vie en participant aux activités de service et en entreprenant des actions méritoires.

Si vous observez attentivement cette existence, vous en verrez tout le caractère temporaire. Par contre, les actions accomplies dans le courant de cette brève période de vie ont un effet permanent.

Discours de Sathya Sai Baba, 2 octobre 2000, Dasara