SERVICE ET VIE QUOTIDIENNE


Prétendre ne pas avoir de temps à consacrer au service, en raison de vos obligations, est une bien mauvaise excuse qui relève de la pure paresse. Accomplir vos tâches de manière appropriée est un service en soi. On devrait considérer comme un service le fait de s’acquitter correctement de ses obligations personnelles et de travailler suffisamment pour justifier son salaire. Si une personne travaille consciencieusement durant chaque minute de la journée en faisant le travail pour lequel elle a été embauchée, cela s’appelle du service.

Pourtant aujourd’hui, depuis l’ouvrier jusqu’au directeur, vous trouverez difficilement quelqu’un étant en mesure de justifier le salaire qu’il perçoit. Les employés sont toujours en train de réclamer plus d’argent, mais ils ne se demandent jamais s’ils travaillent suffisamment ou non pour le salaire qu’ils perçoivent déjà. C’est un abus de confiance, car de quel argent s’agit-il? De l’argent de la communauté.

Lorsqu’un professeur enseigne à ses étudiants de manière sincère et correcte, il rend un service. Un homme d’affaire n’a pas besoin de balayer les rues. S’il dirige son entreprise d’une façon morale, c’est un service en soi. S’il n’exploite pas les gens pour augmenter les profits, ceci aussi est un service. Lorsqu’un homme a de tels sentiments désintéressés, il devient automatiquement un « serviteur ».

La première leçon de service s’apprend à l’intérieur même du cercle familial. C’est au sein de ce groupe restreint et très uni formé du père, de la mère, des frères et des sœurs, que l’on doit commencer un service aimant, se préparant ainsi à un service plus vaste encore qui nous attend hors du foyer. Le caractère de chaque membre de la famille détermine la paix et la prospérité de celle-ci.

On doit mener sa vie de manière à en retirer une satisfaction morale. Chacun devrait observer son propre comportement afin de déterminer s’il se situe à un niveau satisfaisant en ce qui le concerne. Vous ne pouvez contenter Sai que si vous accomplissez pleinement vos devoirs en servant la société en tous lieux et chaque fois que l’occasion se présente. Le service ne se limite pas à servir des individus; servir la société est aussi un service. Toute action dont le pays bénéficie est un service.

En rendant service, on devrait faire l’expérience du Divin. Pour servir, vous n’avez pas besoin de l’appui, de la protection ou de l’avis de personne. Servez partout où le besoin se fait sentir. Il n’existe pas de distinction entre les différents actes de service. Que vous serviez le riche ou le pauvre, cela n’a aucune importance. Vous devriez être capables de servir n’importe qui, n’importe où et dans n’importe quelles circonstances.

L’amour est Dieu et Dieu est amour. Là où il y a de l’amour, Dieu se trouve certainement. Aimez de plus en plus de gens et aimez-les de plus en plus intensément. Transformez l’amour en service et le service en dévotion; c’est la discipline spirituelle la plus élevée.

Yoga de l’Action.