LES ASPIRANTS SUR LE SENTIER


Tout aspirant qui recherche le Seigneur par la voie de la dévotion devrait s’efforcer d’acquérir les qualités suivantes: rester en dehors de toute l’agitation, de la cruauté, de tout le mensonge qui est présent dans ce monde, pratiquer la vérité, la droiture, l’amour et la paix; voilà la voie de la dévotion.

Ceux qui recherchent l’union avec Dieu, ceux qui désirent le bien pour le monde, ne devraient attacher aucune valeur aux honneurs ou aux condamnations, à la reconnaissance ou à la moquerie, à la prospérité ou à l’adversité. Ils devraient maintenir avec courage une foi constante dans leur propre réalité intérieure et se consacrer à leur propre élévation spirituelle. Nul ne peut échapper à la critique ou aux reproches. Même les grands hommes et les Avatars ne sont pas épargnés.

Ceux qui se laissent aller à la critique ou aux reproches envers un grand homme ou un Avatar ne sont en mesure de réaliser leur véritable nature qu’après avoir connu des épreuves insupportables. La faiblesse de l’ignorance est la cause de leur échec. Que l’aspirant se tienne à distance de ces personnes ignorantes et irrésolues, qu’il renonce à discuter avec elle de ses croyances et de ses convictions.

Plus tard, fort de ses expériences et de son contact avec la réalité suprême, l’aspirant pourra apprécier la compagnie de quiconque sans encourir aucun danger et pourra même tenter d’orienter autrui sur le chemin de la vérité. Parmi ceux qui cherchent à accomplir de bonnes actions et à avancer sur le chemin de la réalisation du Soi, il existe trois catégories:

1. Ceux qui s’effraient des obstacles, des malheurs, des difficultés, avant même de commencer à agir, appartiennent à la catégorie la plus basse.

2. Ceux qui entreprennent le périple, avancent un peu, se désespèrent, se laissent aller à la dépression devant les obstacles et les déceptions, et abandonne en chemin, appartiennent à la catégorie moyenne.

3. Ceux qui suivent avec persévérance le sentier avec calme et courage, quelle que soit la nature du labeur exigé, quelle que soit la difficulté rencontrée sur ce chemin, appartiennent bien évidemment à la haute catégorie et cette constance sont les qualités du fidèle.

Ne commettez pas l’erreur de vous attacher à ce monde d’illusion et de rechercher des joies temporelles; vous risquez d’y perdre les moyens de réaliser la joie éternelle et totale. Poursuivez vos devoirs spirituels en toute dévotion. On ne peut connaître le Soi suprême sans avoir développer la foi et la persévérance. La foi n’existe qu’à travers l’amour, la connaissance n’existe qu’à travers la foi. La dévotion envers le Soi nécessite la connaissance du Soi et ce n’est que par la dévotion envers le Soi qu’on peut atteindre le Soi suprême.

La Voie de l’Amour