LA VERTU EST CONNAISSANCE


Manger ne signifie pas simplement placer la nourriture sur la langue. Mâcher, avaler, digérer et assimiler la nourriture par le sang, la transformer en force vitale et en énergie au niveau des muscles et des os, cela s’appelle manger. De même, la connaissance doit infiltrer chaque instant de la vie et la fortifier. Elle doit s’exprimer à travers tous les organes du corps et les cinq sens, à travers les cinq organes d’action et les cinq sens de perceptions. L’homme doit parvenir à ce stade ultime. La simple accumulation de savoir n’est pas connaissance. Seule la vertu est connaissance.

Les hommes ne se sont-ils pas formés dans d’innombrables domaines tels que les arts, les techniques et les sciences? N’ont-ils pas construit d’innombrables machines et instruments? N’ont-ils pas accumulé de vastes encyclopédies? Pourtant, l’homme n’est pas parvenu à donner la paix à son mental, cette paix si essentielle au bonheur.

Au lieu de cela, chaque jour qui s’écoule voit cette connaissance conduire l’homme vers des eaux toujours plus troubles, reléguant la paix à bonne distance. Et pourtant on en connaît la raison. Le savoir accumuler concerne uniquement des choses éphémères et transitoires. Cette connaissance ne nous révèle pas le secret le plus profond de l’Univers. Bien que la dévotion soit aussi connaissance, l’homme doit chercher une autre connaissance au delà de toutes les sciences, la connaissance de l’Éternel.

Le monde ne pourra progresser, et son bien-être sera mis en péril si l’on ne s’occupe que de l’intellect, sans développer ni pratiquer aucune vertu, et si la mémoire ne sert qu’à accumuler de simples informations. Mais les individus semblent perdre toute foi dans ces vertus Divines, car, dans le système éducatif, il n’est fait aucune place pour l’enseignement spirituel, ni pour sa pratique.

La véritable éducation ne doit pas gâcher ni pervertir les magnifiques vertus qui existent en chaque garçon et en chaque fille; elle ne doit pas se contenter de remplir l’intellect d’âneries inutiles. L’éducation qui permet à l’homme de laisser s’épanouir en lui les vertus Divines qui le distingue des autres êtres vivants est la seule qui soit salutaire.

Le bonheur permanent ne peut être obtenu que par l’étude de la connaissance décrite dans les écrits sacrés. Elle contient la science de la Réalisation du Divin, le véritable enseignement des rishis (grands sages qui vivent sans désir). Seule cette étude peut garantir la paix à l’homme et le sauver. Rien n’est supérieur à cela. Quels que soient votre joie ou votre chagrin, quels que soient les domaines dans lesquels vous vous êtes spécialisés dans cette vie, restez concentrés sur cette connaissance de la Totalité.


La voie de l’Amour.