L’INFLUENCE DE L’ESPRIT


Il est facile pour le corps de rester immobile alors qu’il est difficile de courir, mais pour l’esprit, rester au repos représente une difficulté alors qu’il lui est aisé de galoper, c’est ce qui fait la différence entre le corps et l’esprit. Le pouvoir des pensées veut que l’esprit soit assez rapide. Si vous jetez une pierre dans un puits, il va s’ensuivre une série d’ondulations allant du point de chute de la pierre jusqu’aux bords extérieurs du puits et couvrant toute la surface de celui-ci. De même manière lorsqu’une pensée est émise dans ce lac qu’est l’esprit, elle déclenche une série de réaction dans le corps, des sens jusqu’aux membres. Si la pensée en question est pure et sacrée, le corps, de la tête aux pieds, réagira de manière pure. La pensée pure pénétrant par les yeux purifiera la vision; pénétrant par les oreilles, elle fera entendre des sons sacrés; passant par les pieds, elle poussera à faire un pèlerinage. Si les pensées sont impures, elles pousseront à des actes impurs.

D’où le dicton bien connu: « L’esprit est fait de pensées et d’aberration. » Il s’ensuit que les gens ne devraient laisser aucune place aux mauvaises pensées, aux mauvaises associations et aux mauvaises relations.

Tout ce qui est bon ou mauvais dans l’homme est basé sur la conduite bonne ou mauvaise. La conduite est imprimée dans l’esprit, qui dépend lui-même des pensées. Par conséquent, pour cultiver de bonnes pensées il est important d’avoir de bonnes fréquentations. Au début, les bonnes pensées ne sont pas nombreuses: on pourrait les comparer au peu d’ombre qu’il y a à midi; mais le temps passe, plus l’ombre grandit. Ainsi se développent les bonnes pensées. En temps voulu, elles deviendront magnifiques et tiendront une place de premier choix. Elles mèneront à la félicité Divine et rachèteront la vie entière de l’homme.

Le pouvoir de la pensée est immense, car elle survit après la mort de l’homme. Tout le monde devrait donc entretenir de nobles pensées et chasser les mauvaises de l’esprit et éviter, autant que possible, les mauvaises influences. Que devons nous entendre par « bonnes fréquentations »? Des personnes qui chantent des chants sacrés, ou un groupe de fidèles? Ou encore des gens qui s’adonnent à de bonnes oeuvres? Non. Avoir de bonnes fréquentations, c’est cultiver la fréquentation du Divin. Le Dieu qui est à l’intérieur de nous. Bonnes fréquentations signifient bonnes pensées, bons sentiments, bonne relation à Dieu.

Ne laissez place à aucune mauvaise pensée. Le corps est le Temple de Dieu et aucune mauvaise pensée n’y est autorisée. L’homme doit tendre à atteindre le sublime, au mépris des difficultés et des problèmes. Émettez de bonnes pensées et nourrissez-vous de l’esprit de sacrifice (sacrifier à Dieu). Chérissez les pensées Divines et spirituelles. Cultivez la bienveillance. Respectez Dieu comme Père et Mère. Cultivez l’unité entre les enfants de Dieu et vivez en harmonie avec le bien et le Divin. Partagez avec tous le nectar d’Amour qui est en vous. Ne souhaitez de mal à personne. Parlez gentiment aux autres. Chantez le nom du Seigneur; ceci vous aidera à traverser cet océan qu’est votre vie ici-bas.1

1Sanathana Sarathi août 1994
Disc. 26 juin 1994