LES ÉPREUVES DE LA VIE


Celui qui possède un coeur plein de compassion, dont les paroles énoncent la vérité et qui utilise son corps au service d’autrui, ne sera jamais touché par aucune force négative. Une telle vie sera vraiment sanctifiée.

Le bois de santal dégage de plus en plus de parfum au fur et à mesure qu’on le meule. Plus on mâche de la canne à sucre, plus elle donne de jus. L’or se raffine lorsqu’il est chauffé dans le feu et fondu. De même, l’amour envers Dieu d’un véritable fidèle ne vacille pas lorsqu’il affronte difficultés et obstacles de la vie. Dieu éprouve Ses fidèles dans l’unique but de les faire s’élever sur l’échelle spirituelle. Un véritable fidèle mène une vie sacrée qui est sanctifiée lorsqu’il affronte les obstacles et les problèmes avec une foi totale dans le Divin. Ce corps est uniquement conçu pour mener une vie sacrée.

Dieu est semblable à une étincelle présente en chacun. Pour reconnaître cette Divinité, l’homme doit pratiquer une discipline spirituelle (Sadhana). Même s’il est propre un miroir ne pourra refléter votre image si son envers n’a pas été complètement enduit de mercure. Ainsi, et même s’il est pur, le fond du coeur de l’homme doit être imprégné d’amour, pour que l’image de Dieu s’y reflète plus facilement.

Le corps est une combinaison d’eau, de fer, de plomb, de phosphore et d’autres éléments qui ne sont que matière inerte. Le corps est inerte mais il est conçu pour fonctionner activement dans la vibration, ou Force de Vie. Le Rayonnement Divin pousse cette vibration à agir. Ce rayonnement représente la conscience. Celle-ci occupe un endroit particulier dans le corps. Dieu, sous forme de conscience, anime le corps. Si seulement l’homme comprenait cette vérité spirituelle, il ne se livrerait plus à de mauvaise action.

Le manque de confiance en soi est la cause de toutes les souffrances et de toutes les peines que l’homme rencontre dans le monde. On doit avoir confiance en son propre Soi intérieur qui est l’Atma (esprit-âme). Si un être possède cette confiance en lui-même, il acquerra le contentement de soi. Ce qui le conduit au sacrifice de soi. Ensuite, celui-ci le mènera à la libération; ou à la réalisation du Soi. Tout est basé sur le « soi » et tous les êtres sont des incarnations du Soi.

Le corps est simplement un instrument. Tout comme un verre qui contient de l’eau. Sans celui-ci l’eau ne pourrait être maintenue en place. Le verre est le soutient de l’eau, laquelle est nécessaire pour étancher la soif. De la même façon, le corps est le récipient qui retient l’eau de la Divinité. Boire l’eau c’est la discipline spirituelle. 1

1 Sanathana Sarathi-mai 1993
Supp. Prema-avril 1995