L'ESPRIT D'ALTRUISME



Qu'est que l'altruisme et comment le mettre en pratique?

L'aide aux nécessiteux et aux affligés est la plus haute qualité humaine. En apportant soulagement et aide, on ne doit pas avoir la moindre trace d'intérêt personnel ou d'esprit de compensation. La nature elle-même présente d'innombrables exemples de désintérêt au service des autres. Les arbres donnent des fruits pour le plaisir d'autrui. Les rivières coulent pour autrui. Les vaches donnent du lait pour nourrir autrui. De même l'homme doit vivre principalement pour rendre service aux autres. Sans cet esprit de serviabilité, l'homme se ruinera. Le bien-être futur de l'humanité est lié au développement d'un esprit d'altruisme ouvert.

Chaque individu doit se donner des buts élevés, des objectifs nobles et des idéaux sublimes. Ceux-ci ne peuvent être atteint grâce à l'éducation seule, de plus qu'ils s'acquièrent au marché. Ce n'est que par la pratique de la discipline spirituelle et par l'association constante avec des âmes nobles que ces dispositions peuvent être cultivées.

Tel un fléau détruisant un magnifique arbre en fruits en s'attaquant à ses racines, l'envie et la haine en entrant dans le mental des hommes, peuvent saper toutes leurs vertus humaines. Les bonnes qualités, cultivées par des années de discipline, peuvent être perdues à cause de ces deux maux. L'envie est le pire ennemi de l'homme; c'est un trait démoniaque.

Il n'est peut-être pas facile de développer les qualités humaines les plus élevées et de les utiliser au service de la société, mais on doit sans cesse s'efforcer de les cultiver en soi, par la patience, l'amour et la non-violence, et les mettre au service de la communauté. Chaque dévot doit réaliser que le principe d'Amour qui est présent dans chaque être humain, est une expression du Divin. Chacun doit reconnaître « Qu'il vaut mieux avoir un coeur sans parole que des paroles sans cœur ». Seul un coeur rempli d'Amour découvrira la Vérité de la Divinité. La connaissance qui ne sert pas à réaliser ces objectifs n'est d'aucune utilité.

La connaissance des écritures seules ne peut aider l'homme à s'élever. Elle doit être associée à la sagesse acquise par l'expérience personnelle. Alors seulement la vie aura un sens. De plus, le savoir doit être éclairé par un caractère vertueux. Quelles que soient les richesses que l'on puisse avoir, quelles que soient la connaissance ou la force physique, si on est sans caractère, on ne vaut pas mieux qu'un corps sans vie. En plus du caractère, on doit avoir amour, compassion, patience et un esprit de sacrifice. Tels sont les cinq principes de vie d'un être humain véritable. Seulement quand il aura ces cinq qualités humaines, l'homme pourra faire l'expérience de la Divinité.


Sathya Sai Baba