LE JE, LE MOI, LE SOI.



Qu'est ce que le « je » JE, le « moi » le MOI, le « soi » le SOI?
Le JE, Le Moi et le Soi sont-ils indépendants de votre corps?

La chose la plus étonnante c'est que personne ne se connaît soi-même ni ne se donne la peine de le faire même parmi ceux qui passent leur vie à essayer de connaître les autres. Votre Moi, votre Soi sont plus subtiles que l'eau, l'air ou l'éther. Ils doivent envahir l'œil pour vous donner la vue, la main pour lui donner la préhension, le pied pour marcher. Les sens sont matière inerte, le Moi ou le Soi doivent agir afin qu'ils puissent fonctionner.

Le Je, le Moi et le Soi sont l'Absolue Universelle que l'on a tord de séparer du reste. Nous devons chercher à comprendre ce que signifie le Moi, le Soi et d'où ils viennent. Le je, le moi, le soi ou le Je, le Moi et le Soi ne sont pas le corps ni la conscience ni le mental ni l'intelligence. Mais qui sont-ils donc?

C'est Dieu Lui-même, le Seigneur qui réside dans le coeur de chaque être.

Le je, le moi, le soi sont l'âme individuelle, « Jiva », « Atma ».
Le Je, le Moi, le Soi sont l'âme Universelle, l'Absolu, le Suprême.

Croyant par ignorance que nous sommes ce corps et cet intellect, nous faisons l'expérience de toutes ces souffrances. Comprendre d'abord, « qui » fait l'expérience de tout cela? Vous faite référence à votre corps comme étant « je », n'est-ce-pas? Cela est irréel. Quand l'expérimentateur « je » est lui-même irréel, comment les expériences peuvent-elles être réelles? Le Soi est en tous. La personne expérimente n'est pas « vous ». Vous êtes seulement le témoin de tout cela.

Dans votre ignorance vous avez caché le « je », le « mois », le « soi» sous la double enveloppe du mental et du corps et vous vous identifiez à ces derniers. Nous sommes tous des étincelles de l'Unique Moi ou Soi Universelle. Donc, quand vous employez des mots grossiers, cruels, blessants envers votre prochain, vous blessez aussi bien le Dieu en vous que dans l'autre. Quand vous condamnez une personne comme étant mauvaise, vous prononcez un jugement qui est le reflet de votre propre méchanceté, nul n'a le droit de juger l'autre ainsi, car si vous le faite, vous vous condamnez vous-même. Si vous ne pouvez rendre service à votre prochain au moins ne lui portez pas préjudice.

En vous il y a trois personnes; Celui que vous pensez être. Celui que les autres pensent que vous êtes. Et enfin, celui que vous êtes vraiment. La différence qui existe entre vous et moi (Sai Baba) réside uniquement dans la puissance de l'illumination, telle une ampoule électrique qui serait plus puissance qu'une autre. Réalisez que vous êtes le Moi, le Soi et qui n'existe rien d'autre nulle part dans l'espace et dans le temps, c'est l'autoréalisation. C'est pour cela qu'il est dit: « Abandonnez-vous à Moi ». Ce Moi c'est Dieu.