DE L'INTROSPECTION A LA RÉALISATION DU SOI


Les époques vont et viennent, les ères passent, mais le mental de l'homme, lui, demeure inchangé. Tout change, sauf le mental et l'intellect de l'homme. Combien d'époque disparaissent à notre propre ère! Il ne suffit pas de vénérer les anciens et pratiquer la méditation pour atteindre la libération. Ce sont des actes respectueux. Mais ces moyens artificiels ne peuvent pas permettre de faire L'expérience du Divin sacré, subtile et illimité.

La libération n'est pas un lieu précis. Ce n'est pas non plus quelque chose que l'on peut obtenir d'un précepteur ou de toute autre personne. La libération c'est prendre conscience de son vrai moi. Obsédé par le monde extérieur, préoccupée par l'acquisition d’objets matériels, la vie de l'homme devient plus pesante chaque jour. On ne peut espérer accéder à des hauteurs spirituelles qu'en se débarrassant de ce fardeaux.

Aujourd'hui, la spiritualité est associée à des exercices tel qu'assister à des discours religieux, réciter des prières, égrener un chapelet, conduire des chants dévotionnels (bhajans). On s'imagine que la libération peut être obtenue par ces moyens. Ceci n'est pas la vraie spiritualité. Pour commencer, il faut se débarrasser de l'animalité latente chez l'homme. En se débarrassant de ses tendances animales et en parvenant à la condition humaine, l'homme devrait se lancer dans la réalisation du Divin.

L'animalité, l'humanité et la Divinité sont présente en chaque homme. De nos jours, on assiste à l'augmentation des tendances animales chez l'homme. Il s'en suit que des qualités comme la bienveillance, la compassion et la sympathie ne se trouve plus nulle part. L'égoïsme et l'intérêt personnel sont ses tendances.

La divinité est la qualité inhérente à l'homme. Il doit en prendre conscience par ses propres efforts. Le principe atmique (le Soi) ne provient pas d'une « puissance » extérieure. Il provient d'une « source » intérieurs. L'homme devrait être engagé dans une recherche perpétuelle. Il doit prendre conscience de son humanité. A cause de l'influence de l'âge de « Kali » (cycle obscure actuel), l'humanité a décliné, la méchanceté, l'immoralité, la cruauté et d'autres vices se développent au delà de toute limite. Les hommes se conduisent pire que des animaux. Ils tourmentent l’innocent et l'ignorant. Ils se comportent de façon démoniaque.

Pour se défaire de ces tendances, l'homme doit s'engager dans une introspection et se demander: « Qui suis-je? » La connaissance des écritures ne sert à rien dans cette recherche. La béatitude atmique (du Soi) ne peut être obtenue qu'après avoir compris que le même esprit habite toutes les créatures. Cet épanouissement n'est possible qu'à travers la recherche spirituelle.

Aujourd'hui, vous devez d'abord vous concentrer sur la pureté. Pour cela, il vous faut réduire graduellement vos désirs. On ne peut pas abandonner totalement tous ses désirs. Mais limitez-les au maximum vital. N'entretenez pas de désirs excessifs ou sans fin dans les domaines financier ou matériel. Développer le sens du contentement. Seul celui qui est satisfait peut ressentir une joie authentique. Vous devez sans aucun doute gagner de quoi satisfaire vos besoins raisonnable, mais celui qui a le moins de désirs est le plus riche. Engagez-vous dans l'introspection pour acquérir la connaissance du Soi.