JE SUIS DIEU !


La Divinité inhérente à l'homme devrait être envisagé comme unique et pas multiple. La diversité des noms et des formes que l'on constate n'est qu'une création du mental, voué à disparaître. Si vous formez un avec le Divin, pourquoi faudrait-il aller à sa recherche? Seul un ignorant part à la recherche de lui-même. Au lieu de s'appliquer à différentes formes de méditation, il est plus simple et plus aisé de méditer sur la notion que le Divin et vous formez un. Évidemment ce processus d'identification ne devrait pas être un exercice superficiel mais devrait venir du coeur. En déclarant « Je suis le Divin », votre sentiment devrait être réel et profond. Vous devriez sentir vraiment que le Divin et vous n'êtes pas séparé l'un de l'autre. Si au lieu de cela vous répétez simplement « Je suis Dieu », « Je suis Dieu » parce que Swami vous l'a dit, vous vous limitez à un exercice insensé.

Le Divin devrait être appréhendé en toute sincérité et en toute profondeur. Il vous faut néanmoins comprendre que tant que vous vivez dans ce monde phénoménal, il ne vous sera pas facile de parvenir à cette unité avec le Divin. La divinisation de la vie ne peut se faire que très progressivement.

Il est rare de trouver aujourd'hui parmi les hommes une harmonie entre la pensée et l'action. Vous devriez prendre conscience que la vie humaine est suprêmement sacrée. Il vaut mieux mener la vie brève mais glorieuse d'un cygne, que vivre longtemps comme un corbeau. Ne vous laissez pas entraîner par le harcèlement versatiles de votre mental. Utilisez votre discernement pour décider de ce qu'il faut faire. Demandez-vous si ce que vous désirez faire est juste ou pas et servez-vous de votre intelligence. N'agissez jamais sous l'impulsion du moment.

Quelle que soit la forme sous laquelle on vénère le Divin, l'offrande est toujours adressée au Divin. Dans l'état de sommeil profond vous n'êtes conscient ni des noms, ni des formes, ni des positions sociales, ni de quoi que ce soit. Cet état est appelé « Samadhi ». Dans cet état, les noms et les formes n'existent pas. On n'a pas conscience des différences et on n'éprouve ni amour, ni haine, ni sympathie, ni aversion. L'état de « Samadhi » n'est pas un état d'inconscience mais un état transcendant dans lequel toutes les différences sont estompées. Ce stade est atteint quand le mental se fond dans l'Atma (l'âme).

Sous des apparences et noms divers vous êtes tous semblables à des acteurs sur une même scène. Tant que vous êtes sur la scène, vous devrez jouer le rôle qui vous a été assigné. N'oubliez pourtant pas la réalité de votre moi Atmique car quel que soit le rôle que vous jouez, votre moi Atmique restera immuable. N'oubliez jamais votre Divinité inhérente.

Le Divin est indivisible. Il est Unité. Le plus juste et le plus pur rapport entre Dieu et l'homme serait de dire: « Je suis Toi et Tu es moi ».

Inspiré des enseignements de Sathya Sai Baba