LE « JE » ET LE « SOI »


Si vous n'êtes ni pêcheur ni méritant. Qui donc êtes-vous? Vous êtes tout simplement des incarnations de la Divinité. Sai Lila (jeu divin de Sai) a rappelé que les Divinités apparaissaient dans une seule et même forme. Car les Divinités en tant que tel n'existent pas. C'est l'ensemble de tous les êtres humains qui constitue la forme unifiée de toutes les Divinités.

Vous êtes qui vous êtes, pas quelqu'un d'autre. Que ce soit un mendiant ou un millionnaire, un érudit ou un ignorant, un enfant ou un vieillard, tout le monde utilise le mot « Je » lorsqu'il se présente. Si les animaux pouvaient parler, ils diraient « Je » aussi. Le Soi est donc partout. Le cosmos est basé sur la conscience du Soi. Car le Soi n'est pas seulement la base mais la forme même du cosmos.

Quelle est donc l'origine du Soi? En fait il n'a pas d'origine; c'est un principe éternel immanent chez tous les êtres. Que représente le Soi? Si nous examinons le monde phénoménal, nous observons que des termes tels que « toi », « lui » et « nous » ne sont apparue qu'après le « Je ». Le « Je » ou « Soi », c'est l'incarnation de l'âme et elle est immuable dans l'univers.

Si Je te demande: « Qui es-tu? » et « Quand es-tu arrivé? » Si tu Me réponds ton nom et Me dit que tu es arrivé hier, c'est qu'il y a identification au corps. De même le lendemain tu peux Me dire « Mon estomac me fait mal » ou encore:« Ceci est ma main », « ma tête », « ma jambe » et ainsi de suite. Il est évident que l'on ne s'identifie pas à ses organes mais bien au corps.

Encore « Qui es-tu? » Le Soi dénote l'unité de l'homme avec le Créateur, par conséquent la nature de ce Soi doit être approfondie. Les désirs physiques sont semblables à des barrières qui empêchent de découvrir la vraie nature du Soi. Les nuages eux-mêmes créés par le soleil, nous cache la vue de ses rayons. Nous savons qu'il est là, mais ne pouvons l'apercevoir à cause des nuages. De même le charbon ardent n'est pas visible lorsqu'il est recouvert par la cendre. Pour voir le feu, il faudra donc ôter la cendre.

L'objectif est de se libérer de ce qui n'est pas l'âme, afin que cette âme brille par elle-même, tel un charbon ardent quand il n'est plus recouvert par la cendre, ou le soleil quand les nuages se sont dispersés. L'âme est présente partout et pour la découvrir il faut se débarrasser de ce qui la recouvre. En réalité il n'y a rien qui la recouvre sinon notre incapacité à percevoir l'âme. Prenons l'exemple de la lumière et de l'obscurité. Quand la lumière s'éteint, l'obscurité tombe. D'où vient donc l'obscurité? L'obscurité est simplement l'absence de lumière. Ce n'est que lorsqu'on perçoit l'âme que le sentiment d'obscurité qui l'entoure disparaît.

C'est parce que l'homme a perdu la vision de l'âme qu'il se perd dans les vagabondages de son mental. En oubliant la clarté du soleil (l'âme), l'homme se fie à son mental, qui est tel la lune reflétant la lumière du soleil. Aujourd'hui toutes les pratiques spirituelles de l'homme sont liées au mental. Ceci est une grande erreur. En voulant adhérer aveuglement à certaines pratiques traditionnelles, l'homme est devenu la proie de l'instabilité et a perdu la paix intérieure.