NOURRITURE ET PURETÉ


La nourriture donne aux hommes la force physique, et le corps est intimement lié au mental. La force mentale dépend, elle aussi de la force physique. Un comportement moral, de bonne habitude et l'effort spirituel dépendent de la qualité de la nourriture que l'on absorbe. Les maladies, la faiblesse mentale et le relâchement dans la discipline spirituelle sont le résultat d'une mauvaise alimentation.

La nourriture ne doit pas être trop salé, trop piquante, trop amère, trop sucré ni trop acide. Il ne faut pas avaler brûlant et il faut éviter les mets qui donnent soif. On ne doit pas manger le lendemain ce qui a été bouilli la veille. Les aliments frits doivent être consommés le plus tôt possible.

Dans l'alimentation, il y a trois genres de pureté à respecter: l'endroit d'où provient la nourriture doit être pur, ainsi que les récipients dans laquelle on la prépare et les personnes qui la servent. Il n'est pas suffisant non plus d'avoir des provisions pures et de bonne qualité, encore faut-il qu'elles aient été procurées par des moyens qui ne soient pas illicites. Il ne faut pas utiliser de moyens malhonnêtes pour vivre car cela contamine les aliments dès le départ.

Tout doit donc être pur: les récipients doivent être propre, les personnes qui cuisinent et qui servent la nourriture doivent être propre extérieurement mais avoir également de bonnes habitudes et un comportement « moral ». Celui qui prépare la cuisine doit être sans colère, sans problème ni indifférence quand il sert à table. Il doit toujours être de bonne humeur, humble et plein d'amour. Il ne doit pas laisser son mental vagabonder ni lui permettre de formuler aucune idée agressive ou perverse. Le charme ou la propreté physique ne sauraient compenser de mauvaises pensées et de mauvaises habitudes.

L'aspirant à la spiritualité doit se méfier et respecter toutes ces restrictions, sans quoi les mauvaises pensées du cuisinier ou de celui qui a servi la nourriture risquent de s'infiltrer en lui et de troubler sa méditation. Il faut faire bien attention et n'avoir autour de soi que des individus vertueux. Le charme physique et l'excellence professionnelle ne devraient pas vous influencer dans votre choix de cuisinier, de serveurs ou serveuses aux restaurants ou encore de domestique à la maison. Il faut d'abord examiner leur conduite avec soin ainsi que leur caractère.

La nourriture que tu absorbes est un élément très important de la composition mentale et physique avec laquelle on doit lutter dans le domaine spirituel. Vous devez aussi tenir compte de la compagnie des personnes avec qui vous manger, de leurs attitudes à la table, de leurs comportements et de leurs intentions. Vous devez lors des repas, éviter les discutions, les critiques, les commérages et tous bavardages inutiles. Ces comportements influencent la nourriture absorbée et dérange la digestion.

Le corps et la vie dépendent de la nourriture. C'est donc la nourriture qui détermine le niveau d'un individu. Il en a même qui justifient leur vie indisciplinée en alimentation en déclarant que ce qu'ils avalent, la façon dont ils le font et le lieu n'a aucune importance car tout est purifié par le feu de la Sagesse qui brûle en eux!!! La justification ne change rien à l'effet.

Inspiré des enseignements de Sathy Sai Baba