LE POUVOIR DES MOTS

Dans toutes les traditions religieuses le son est présenté comme étant à l’origine de la création. C’est le verbe de Dieu. Le son est sans forme, sans goût, sans consistance et sans odeur. C’est la manifestation du processus de création. Les mots ont un pouvoir extraordinaire, ils peuvent susciter des émotions ou au contraire les calmer. Ils orientent, ils exaspèrent, ils révèlent et parfois peuvent créer la confusion dans le mental. Les mots sont des forces en puissances qui transportent de grandes réserves d’énergie et de sagesse. C’est pourquoi il faut avoir foi dans le nom du Seigneur et le répéter chaque fois que c’est possible. Le nom du Divin est la clé de l’immortalité. Dans chaque ère spirituelle, la répétition du nom Divin est une pratique suffisante pour assurer la libération.

L`âge présent est décrit comme étant très propice à la libération. En effet, alors que dans les âges précédents le moyen d’y parvenir était la pénitence dans toute sa rigueur. L’ère de KALI dans laquelle nous sommes exige simplement que l’on pratique la répétition du nom du Seigneur pour atteindre la libération.

La répétition du nom du Seigneur est le meilleur moyen. Mais vous ne croyez pas que cela puisse vous guérir et être vrais; là est la tragédie. Les gens ne croient qu’en l’efficacité des remèdes coûteux, bien emballés, très connu. Le remède simple, facilement accessible que chacun possède est ignoré, considéré comme sans effet. La répétition du nom du Seigneur ne coûte rien et peut être prononcé en tout temps et en tout lieu. Et n’importe lequel parmi les milliers de noms que l’esprit humain a inventé pour identifier Dieu peut faire l’affaire pour corriger et purifier le mental.

La répétition du nom doit être constante. Si vous frotter un morceau de fer sur une surface dure, il se dégagera de la chaleur. Si vous continuez de le frotter vigoureusement, vous pouvez le porter au rouge. Mais si vous laisser un long intervalle entre les deux séances de travail, le fer se refroidira et tous les efforts que vous aurez fait antérieurement auront été inutile. La pratique régulière est nécessaire. L’évocation constante du nom est une pratique spirituelle complète qui renforce la dévotion, la patience et la foi.

Si vous ne trouvez pas le temps de prononcer le nom du Seigneur dans votre jeunesse et tout le long de votre vie, il sera encore plus difficile de le faire à un âge avancé. La prononciation du nom sacré dans les derniers instants de la vie est un gage de libération rapide de l’attachement à la matière. Pour ce faire cela demande beaucoup de dévotion et de discipline tout le long de votre vie.
Inspiré des enseignements de Sathya Sai Baba